Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
 
ETHEVENARD Léon Jean André
 
 
Mémorial de l'Alliance

est né le 7 avril 1909 au domicile de ses parents au lieudit Poitte à Pont-de-Poitte (39). Son père Edouard et sa mère Maria née GUICHARD sont cultivateurs.

Le 16 juillet 1938 il épouse Eugénie DANCYGIER à Paris 15ème.

Adjudant d'aviation il quitte le Ministère de l'Air en juin 1940 à Paris pour venir s'installer à Vichy. Il entre au S.G.A.G. (Secrétariat d'Etat à l'Aviation de Vichy-Rhue). Il est domicilié 23, rue Charasse au moment des faits.

Source de la photo: Mémorial de l'Alliance 

 

Il va entrer au réseau "Marco Polo" sous les ordres du Docteur Jean SABATIER, chirurgien dentiste 6, rue Burnol à Vichy. Le réseau "Marco Polo" va fusionner avec le réseau "Alliance" où Léon ETHEVENARD prend le pseudonyme de "Levrette".

Selon l'enquête de l'Inspecteur-Chef SUPPLISSIAU, «ETHEVENARD servait d'agent de liaison entre différents groupes, fournissait des renseignements, établissait de fausses cartes d'identité, a notamment réussi à soustraire de l'arrestation les frères COHEN (Magasins de nouveautés Vogue) qui étaient recherchés par la Gestapo et de les faire cacher au maquis. Très actif, secondé par des hommes décidés et aguerris, son action aurait été assez puissante. C'est lui entre autres qui aurait fait le nécessaire pour mettre à l'abri le Capitaine «VASSEUR», parachutiste anglais, après son évasion des locaux de la Gestapo». Source: Archives Départementales de l'Allier 1799 W 257/2945-07.

Il est arrêté par la Gestapo le 22 septembre 1943 vers midi trente chez le Docteur SABATIER alors qu'une vingtaine de personnes y sont réunies.

Il est conduit au siège de la Gestapo Boulevard des Etats-Unis à Vichy, puis à la prison du 92ème RI à Clermont-Ferrand (63). Il est ensuite transféré à la prison des Fresnes où sont regroupés les membres du réseau Alliance.

Il est déporté le 17 décembre 1943 de Paris (Transport I.166) à la prison de Kehl près de Strasbourg sur la rive droite du Rhin.

Il est condamné à mort par le tribunal de Fribourg-en-Brisgau et transféré à Rastatt, prison située en Bade au sud de Karlsruhe.

Il est exécuté, ainsi que 11 autres membres du réseau Alliance, le 24 novembre 1944 à Rastatt selon la Fondation pour la Mémoire de la Déportation et le JO N° 10 du 12 janvier 2008.

«A Rastatt, le 24 novembre, douze hommes du colonel KAUFFMANN avaient été assassinés près d'un pont en bois à proximité de Blittersdorf et jetés dans le Rhin.» Marie-Madeleine Fourcade L'Arche de Noé p.601

Parmi ces 12 hommes, outre Léon ETHEVENARD, se trouvaient 4 Bourbonnais d'adoption

Robert FRUMIN de Bellerive-sur-Allier

 
Maurice RIVET d'Hauterive
 
Jean SABATIER de Vichy.
 
 
"Mort en déportation" suivant l'arrêté du Secrétariat d'Etat à la Défense en date du 18 décembre 2007 paru au Journal Officiel N°10 du 12 janvier 2008.

Selon le Service Historique de la Défense (Dossier GR 16 P 212270), il est homologué en tant que Résistant au titre des F.F.C. (Forces Françaises Combattantes) et des D.I.R. (Déportés et Internés de la Résistance).

Sources:

- Archives Départementales de l'Allier 1864 W 1, 1289 W 91, 1799 W 257/2945-07,

- Archives Régionales du Puy-de-Dôme 908 W 168

- Etat civil de Pont-de-Poitte (39)

- Fourcade Marie-Madeleine - L'Arche de Noé Réseau «Alliance» 1940-1945 Editions Plon avril 2003

- Gerhards Auguste Tribunal de guerre du IIIe Reich  Le Cherche Midi et Ministère de la Défense Paris 2014

- Mémorial de l'Alliance

- MemorialGenWeb  site Internet

- Service Historique de la Défense (Dossier GR 16 P 212270)
 
© AFMD de l'Allier