Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
 
BERNSTEIN Bernard
 
 

est né le 11 avril 1890 au domicile de ses parents rue des Jardins Saint-Paul à Paris (4ème).Son père Jacob est casquettier et sa mère Anna née GURALSKI est sans profession.

Source de la photo: Mémorial des Fonctionnaires du Corps Préfectoral et de l'Administration Centrale morts au cours de la Guerre 1939-1945.

Mobilisé le 1er août 1914 il est affecté au 82ème Régiment d'Infanterie. Blessé à Varennes-en-Argonne (55) le 20 septembre 1914 il est réformé. Cité à l'ordre du régiment il se voit attribuer la Croix de Guerre avec Etoile de Bronze et la Médaille Militaire.


Le 8 février 1938 il épouse Blanche AMIEL à Paris (3ème).

En juillet 1940 il quitte la rue de Turenne à Paris pour se replier à Vichy (03) avec son Ministère.

A Vichy il est domicilié d'abord à l'Hôtel Les Bourbons, puis à l'Hôtel des Célestins.

Il se fait recenser à Vichy comme Juif français conformément à la loi antisémite du 2 juin 1941 promulguée par l'Etat Français.

 

 Source: Archives Départementales de l'Allier 756 W 1.

Il est fiché  par l'Etat Français en 1943 en tant que Juif français.

Source du document ci-contre: Archives Départementales de l'Allier 996 W 778 W 112.

En mars 1944 il est nommé au grade d'agent spécial supérieur au Bureau de la Comptabilité Générale pour services rendus à l'Administration depuis 25 ans.

Il est arrêté à son domicile par la police allemande dans la rafle du 11 avril 1944 à Vichy et interné à la Mal-Coiffée, prison militaire allemande à Moulins (03).

Le 21 avril il est transféré de Moulins à Drancy où il reçoit le matricule N° 20283.

Il est déporté le 29 avril 1944 de Drancy à Auschwitz par le convoi N° 72.

Source du document ci-dessus: Mémorial de la Shoah C72_2.


Dans Le Mémorial de la Déportation des Juifs de France, Serge Klarsfeld écrit à propos du convoi N° 72: " Ce convoi emporte 1004 Juifs dont 398 hommes et 606 femmes. Parmi eux 174 enfants de moins de 18 ans. (...) A l'arrivée à Auschwitz, 48 hommes furent sélectionnés avec les matricules 186596 à 186643 et 52 femmes dont les matricules se situent aux environs de 80600. En 1945 il y avait 37 survivants dont 25 femmes".

Son nom figure sur la liste dressée par le Ministère de l'Intérieur en 1946 des "Déportés n'ayant pas donné de nouvelles".


Source du document ci-dessus: Association des Fonctionnaires du Ministère de l'Intérieur 1946.

 Il décède le 4 mai 1944 à Auschwitz selon le JO N° 293 du 16 décembre 1988.

La carte de Déporté Politique lui est attribuée à titre posthume le 7 mars 1955.


Source du document ci-dessus: Archives de Paris 3595 W 107.

"Mort en déportation" suivant l'arrêté du Secrétariat d'Etat aux Anciens Combattants et Victimes de Guerre en date du 24 novembre 1988  paru au Journal Officiel du 16 décembre 1988.

Sources:

- Archives Départementales de l'Allier 756 W 1, 996 W 194.01, 996 W 778 W 112,

- Archives de Paris 3595 W 107

- Centre de Documentation Juive Contemporaine

- Etat civil de Paris (4ème)

- Klarsfeld Serge Liste des transferts à Drancy

- Klarsfeld Serge Mémorial de la Déportation des Juifs de France  1978

- Mémorial des Fonctionnaires du Corps Préfectoral et de l'Administration Centrale morts au cours de la Guerre 1939-1945

- MemorialGenWeb site Internet
 
©  AFMD de l'Allier