Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
 

TEBOUL Judas dit Jules Maklouf


Nous sommes à la recherche d’une copie de sa carte de Déporté. Pour nous contacter afmddelallier@orange.fr



est né le 11 décembre 1913 à Tiaret (Algérie). Il est le fils de Maklouf et de Sultana née AMSELLEM.

Il est admis dans la gendarmerie le 16 mars 1937 et obtient le grade de gendarme le 15 octobre 1937. Il est affecté à la 13ème Légion de Garde Républicaine Mobile à Gauchy (02).

Source de la photo ci-contre: Archives de la famille.

 

Célibataire il est domicilié à Moy-de-l'Aisne (02) arrondissement de Saint-Quentin .

A la mobilisation en 1939 il est affecté à la 1ère et ½ Brigade d'Infanterie Légère. Il est fait prisonnier le 25 juin 1940 et interné au Frontstalag 142 à Besançon.


Source du document ci-dessus: Liste Officielle des Prisonniers de Guerre 1939-1945 Bibliothèque Nationale de France sur site Internet Gallica.

Il en est libéré le 23 août 1940.

Le 1er septembre 1941 il est affecté au Centre d'Administration du Personnel Auxiliaire de Gendarmerie à Paris. Cette affectation ne va durer qu'un mois, car le 1er octobre 1941 il est "rayé des contrôles", en clair il est exclu de la gendarmerie en «exécution des prescriptions de la circulaire N° 2406 (…) du 31 juillet 1941». La faute commise par Jules TEBOUL? Il est Juif.
 

Il est arrêté à la Ligne de Démarcation à une date non connue et interné à la Mal-Coiffée, prison militaire allemande à Moulins (03). Le 12 novembre 1942 il est transféré au camp de Beaune-la-Rolande (45).

Source du document ci-dessus: Archives Départementales du Loiret 34121 Moulins.

Le 19 juin 1943 il est transféré à Drancy.
Source du document ci-dessus: Archives Départementales du Loiret 20 M 761.

Il y reçoit le matricule N° 2049.

Le 31 juillet 1943 il est déporté de Drancy à Auschwitz par le convoi N° 58.

Document ci-dessus extrait de la liste du convoi N° 58. Source: Mémorial de la Shoah C 58_37.

Dans Le Mémorial de la Déportation des Juifs de France, Serge Klarsfeld écrit à propos du convoi N° 58: " Le 31 juillet Brünner rédige et signe le télex habituel à Eichmann et à Auschwitz. Il annonce le départ ce même jour à 10 heures du transport D 901/48 de Paris/Bobigny pour Auschwitz avec 1000 Juifs. (...) 514 hommes, 480 femmes et 6 indéterminés. 95 enfants de moins de 18 ans. (...) A l'arrivée à Auschwitz, 218 hommes furent sélectionnés avec les matricules 133781 à 133998 ainsi que 55 femmes (52297-52351). 727 personnes furent gazées immédiatement. En 1945, 28 survivants dont 18 femmes".


Âgé de 30 ans, Jules TEBOUL a pu/dû faire partie des 218 hommes  sélectionnés pour le travail.

La date de son  décès n'ayant pas été enregistrée sur les registres d'Auschwitz, il est déclaré décédé le 5 août 1943 à Auschwitz (Pologne) conformément à la loi Badinter du 5 juillet 1985

"Lorsqu'il est établi qu'une personne a fait partie d'un convoi de déportation sans qu'aucune nouvelle ait été reçue d'elle postérieurement à la date du départ de ce convoi, son décès est présumé survenu le cinquième jour suivant cette date, au lieu de destination du convoi."

"Mort en déportation" suivant  l'arrêté du Directeur Général de l'Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre en date du 19 septembre 2012 paru au Journal Officiel n°267 du 16 novembre 2012.

 

Sources:

- Archives Départementales de l'Allier 996 W (778 W 15.4), 996 W 159.01,

- Archives de la famille

- Archives Départementales du Loiret 34121, 20 M 761

- Centre de Documentation Juive Contemporaine

-  Klarsfeld Serge  Mémorial de la Déportation des Juifs de France  1978

- Liste Officielle des Prisonniers de Guerre 1939-1945 Bibliothèque Nationale de France sur site Internet Gallica.

- MemorialGenWeb  site Internet

- Service Historique de la Défense Département Gendarmerie

- yadvashem.org Feuille de Témoignage
 
©  AFMD de l'Allier