Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
 

SAINT GÉRAND Emile

Nous sommes à la recherche d'une photo.

est né le 14 juillet 1911 au domicile de ses parents au lieudit Le Brulôt à Saint-Nicolas-des-Biefs (03). Son père Antoine et sa mère Marie née DÉSORMIÈRE sont cultivateurs.

Il est lui-même cultivateur.
 

Incorporé le 21 octobre 1932 il est affecté au 30ème Régiment d'Artillerie de Campagne Hippo. Il est rayé des contrôles le 15 octobre 1933.

Il est rappelé le 2 septembre 1939 et affecté au Dépôt d'Artillerie N° 5, puis N° 26. Il est démobilisé le 19 juillet 1940.

Il entre au Groupement Roussel le 1er mars 1943 selon l'attestation du colonel COLLIOU.

Il est arrêté le 17 décembre 1943 par la Gestapo de Lyon et une compagnie de la Wehrmacht pour avoir ravitaillé les maquis de la région. Il est interné au Fort de Montluc à Lyon (69) où il reste jusqu'au 19 janvier avant d'être transféré à Compiègne.

Le 27 janvier 1944 il est déporté de Compiègne à Buchenwald où il arrive le 29 dans le convoi N° I.173. Il reçoit le matricule N° 44781 et après la quarantaine il reste au camp central où il est affecté au Kommando de la carrière.

Puis il est transféré au camp de Dora du 14 mars 1943 à août 1943 avant d'être dirigé sur le Kommando d'Ellrich.
 
Ellrich: Ce Kommando, dépendant du camp de Dora, est constitué de bâtiments abandonnés d'une fabrique, avec un vaste terrain en friche, au sud de la ligne de chemin de fer de Herzberg à Nordhausen, à hauteur de la gare de la petite ville d'Ellrich. Entre mai et septembre 1944, on évacue vers Ellrich des milliers de détenus pour travailler sur des chantiers dépendants du ""Sonderstab Kammler"", qu'il s'agisse du creusement de galeries souterraines ou de tous les travaux de génie civil en surface.
Source: Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation.
 

Il décède à Berlin le 9 avril 1945 selon l'état civil de Saint-Nicolas-des-Biefs et le JO N° 91 du 18 avril 1998.

Selon le Service Historique de la Défense (Dossier GR 16 P 530640), il est homologué en tant que Résistant au titre de la R.I.F. (Résistance Intérieure Française).

«Mort pour la France»

"Mort en déportation" suivant l'arrêté du 10 décembre 1997 du Secrétaire d'Etat aux Anciens Combattants paru au Journal Officiel du 18 avril 1998 page 6019.

 
Sources:

- Archives Départementales de l'Allier 1864 W 1, 1 R 1931.1027.1618, 1289 W 91,

- Archives Départementales du Puy-de-Dôme 2330 W 104

- Etat civil de Saint-Nicolas-des-Biefs (03)

- Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation Editions Tirésias 2004

- MemorialGenWeb  site Internet

- Service Historique de la Défense (Dossier GR 16 P 530640)
 
©  AFMD de l'Allier