Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
 
LEROY Gustave Jules Amédée Noël
 
Collection Ecole Polytechnique.

est né le 24 décembre 1905 à Dinan (22). Son père Gustave est négociant et sa mère Henriette née GUÉRIN est commerçante. Ils sont domiciliés au N° 30, rue Thiers à Dinan.

Il entre à l'Ecole Polytechnique en 1925.

Le 4 juin 1928 il épouse Yvonne DUFROST à Dinan.

Source de la photo: Collection Ecole Polytechnique.

 

Le commandant LEROY est le chef de l'Armée Secrète pour le département de l'Allier.

Note: l'Armée Secrète se compose de sédentaires qui continuent leurs activités normales. Elle doit être prête pour une mobilisation générale en cas de débarquement allié.

Il est arrêté le 30 septembre 1943 par la Gestapo chez Robert BOUDEVILLE au N°11, rue Bintot à Vichy (03).

Il est transféré à la prison militaire du 92ème Régiment d'Infanterie à Clermont-Ferrand (63).
 
Le 17 janvier 1944 il est déporté de Compiègne à Buchenwald où il arrive le 19 dans le convoi N° I.171. Il reçoit le matricule N° 39494 et après la quarantaine est transféré le 11 février 1944 à Dora.

Il est affecté au hall 28 à «un kommando de dessinateurs installé dans un étage en bois et constituant le Technisches Büro» dont Gustave LEROY est un des premiers membres.

Il dispose de papier et d'un crayon pour écrire un recueil de poèmes: A chacun son dû.

Il est évacué de Dora le 4 avril et arrive le 15 avril à Bergen Belsen où il est libéré selon André Sellier.
 
Selon le Service Historique de la Défense (Dossier GR 16 P 366140), il est homologué en tant que Résistant au titre des F.F.I. (Forces Françaises de l'Intérieur) des F.F.C. Forces Françaises Combattantes) et des D.I.R. (Déportés et Internés de la Résistance).

Il est président de l'Amicale Dora-Ellrich de 1971 à 1978.
 
Il décède le 3 avril 1978 à Vallauris (06).
 

Sources:

- Archives Départementales de l'Allier 1864 W 1

- Bureau des Archives des Victimes des Conflits Contemporains à Caen

- Etat civil de Dinan (22)

- Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation Editions Tirésias 2004

- Mémorial Buchenwald Dora Kommandos  Association Française Buchenwald Dora et Kommandos

- Photo: Collection Ecole Polytechnique

- Rougeron Georges Quand Vichy était capitale Editions Horvath 1983

- Sellier André Histoire du camp de Dora Editions La Découverte octobre 1998

- Service Historique de la Défense (Dossier GR 16 P 366140)
 
©  AFMD de l'Allier