Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
 

BRISARD Henri

Nous sommes à la recherche d'une photo.

est né le 26 janvier 1900 au domicile de ses parents au lieudit les Paltras à Saint-Pourçain-sur-Sioule (03). Son père Jean et sa mère Anne née SABOT sont cultivateurs. Son père décède le 1er mai 1906.

Il est lui-même cultivateur avant de s'engager pour quatre ans le 14 mars 1919. Il est affecté au 38ème Régiment d'Infanterie et participe à l'occupation de la Rhénanie. Il fait la campagne du Levant de mars 1921 à août 1922. Il est démobilisé le 14 mars 1923 avec le grade de sergent.
 

Il est employé de chemin de fer P.L.M. quand le 12 juin 1923 il épouse Marie CHÉRASSE à Lapalisse (03).

Il entre à la SNCF comme pointeur releveur et est affecté spécial à la 2ème section des Chemins de fer de campagne. Il est domicilié 18, rue Delorme à Moulins (03).

Cheminot il est syndiqué à l'Union Locale CGT-Moulins avant 1939 et appartient au groupe de Moulins de "Résistance-Fer".

Il est arrêté à son domicile le 10 décembre 1942 pour avoir participé "de nombreuses fois à des passages clandestins de la Ligne de Démarcation des prisonniers français évadés ainsi que de civils français traqués par les Allemands" selon une attestation du secrétaire du groupe "Résistance-Fer" à Moulins.

Il est interné à la Mal-Coiffée, prison militaire allemande à Moulins, avant d'être transféré à la prison de Dijon, puis à Compiègne en avril 1943.

Le 16 avril 1943 il est déporté de Compiègne à Mauthausen où il arrive le 18 dans le convoi N° I.93. Il reçoit le matricule N° 26578 et  il est transféré le 8 août 1943 au Kommando de Wiener Neustadt. Voir ci-dessous la fiche de son transfert.

 
Source des deux documents ci-dessus: Service International de Recherche d'Arolsen 1.1.26.1 / 1308687 , 1.1.26.1 / 1308688.
Wiener Neustadt: Kommando du KL Mauthausen situé en Basse-Autriche. Le 8 août 1943 des déportés arrivent à l'usine «Rax Werke » pour commencer la production en série d'éléments des fusées V 2. Le camp est évacué le 17 novembre 1943 après les bombardements alliés.
Source: Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation.
 
Il  décède au Aussen Kdo (Kommando extérieur) de Wiener-Neustadt  le 14 novembre 1943 à 15 H 45 selon sa fiche/déclaration de décès ci-dessous.


Source du document ci-dessus: Service International de Recherche d'Arolsen 1.1.26.3 / 1376384.

Il décède le 14 novembre 1943

- à Wiener Neustadt selon le livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation et les archives du camp de Mauthausen.

- à Mauthausen selon l'état civil de Saint-Pourçain-sur-Sioule et de Moulins et le JO N° 248 du 25 octobre 1987.
 
La famille a dû faire une demande d'exhumation et de restitution du corps. Voici la réponse du responsable du cimetière le 12 novembre 1947.

Source du document ci-dessus: Division des Archives des Victimes des Conflits Contemporains.

Attestation.

"Par la présente il est confirmé que le ressortissant français Henry Brisard est décédé le 14.11.1943  à Wiener Neustadt et qu'il a été enterré dans la fosse commune du cimetière municipal. C'est pourquoi une exhumation n'est plus possible".

Le responsable du cimetière.

Selon le Service Historique de la Défense (Dossier GR 16 P 51545), il est homologué par le Ministère des Anciens Combattants et Victimes de Guerre en tant que résistant au titre de la R.I.F. (Résistance Intérieure Française) et des D.I.R. (Déportés et Internés de la Résistance).


"Mort pour la France"  selon la note du Ministère des Anciens Combattants du 10 février 1948.

La carte de Déporté Résistant  N° 1.011.24185 avec le grade fictif d'Adjudant lui est attribuée à titre posthume sur décision du Ministère des Anciens Combattants et Victimes de Guerre en date du 30 décembre 1954.
 

Source: Direction Interdépartementale des Anciens Combattants de Clermont-Ferrand.

Son nom figure sur la plaque en gare de Moulins Quai N° 1.
 

 Photos: AFMD de l'Allier.

"Mort en déportation"  suivant l'arrêté du Secrétariat d'Etat aux Anciens Combattants en date du 18 septembre 1987 paru au Journal Officiel  N° 248 du 25 octobre 1987.

Sources:

- Archives Départementales de l'Allier 1864 W 1, 1 R 1920.933.356,

- Archives du camp de Mauthausen sur Ancestry.com et JewishGen.org

- Direction Interdépartementale des Anciens Combattants de Clermont-Ferrand

- Division des Archives des Victimes des Conflits Contemporains 21 P 430 709

- Etat civil de Saint-Pourçain-sur-Sioule (03), de Lapalisse (03) et de Moulins (03)

- Etat des déportés ayant appartenu à l'Union Locale CGT-Moulins avant 1939 transmis par Jean-Noël Dutheil

- Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation Editions Tirésias 2004

- Mauthausen Le Troisième Monument  Amicale de Mauthausen

- MemorialGenWeb  site Internet

- Service Historique de la Défense GR 16 P 51545

- Service International de Recherche d'Arolsen
1.1.26.1 / 1308687 , 1.1.26.1 / 1308688,  1.1.26.3 / 1376384,
 
©  AFMD de l'Allier