Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
 

BRETEL Bienaimé Désiré Armand Maurice



est né le 1er juin 1904 au N° 53, rue Simon à Reims (51). Son père Aimable est mécanicien et sa mère Louisa née MANZENNE est ménagère.

Incorporé à compter du 10 novembre 1924, il est affecté au 62ème Régiment d'Artillerie et participe à l'occupation des Pays Rhénans.

Le 9 octobre 1926 il épouse Thérèse ROUSSEAU à Neuf-Mesnil (59).

Il se rengage pour 2 ans le 15 novembre 1927 au 28ème Régiment d'Artillerie. Il est admis dans le corps des sous-officiers de carrière le 15 mai 1930 et est nommé adjudant le 1er novembre 1939.


Source de la photo ci-contre: Bureau des Archives des Victimes des Conflits Contemporains.
 
Mis en congé d'Armistice le 15 novembre 1940, il est affecté à compter du 5 janvier 1941 au Service des Matériels  Dépôt de Munitions de la Ferté-Hauterive (03) appelé E.R.G.M. de La Ferté-Hauterive ( Entrepôt de Réserve Générale de Munitions) qui se trouve sur la commune voisine de Saint-Loup.

Veuf de Thérèse ROUSSEAU, il épouse Marie VIDALINE à Aurillac (15) le 13 janvier 1941. Ils ont quatre enfants.

La Médaille Militaire lui est attribuée suite au décret du 21 février 1941.


Selon Otto Georges WEISS, l'adjudant BRETEL transmet des munitions au maquis de Saint-Pourçain-sur-Sioule et au groupe Didier, un groupe de l'ORA (Organisation de Résistance de l'Armée) formé d'anciens militaires de l'Armée d'Armistice.

Il est arrêté le 23 novembre 1943 par la Gestapo de Vichy sur dénonciation et est interné à Vichy avant d'être transféré à la Mal-Coiffée, prison militaire allemande à Moulins (03).
 
Document ci-contre: Adhésion de son épouse à l'association "Ceux de la Mal-Coiffée", présidée par Maître Maurice TINLAND, grand résistant moulinois.

Source du document: Archives Municipales de Moulins 5 H 81.
 
Le 22 janvier 1944 il est déporté de Compiègne à Buchenwald où il arrive le 24 dans le convoi N° I.172. Il reçoit le matricule N° 42568 et après la quarantaine est transféré au camp de concentration de Dora où les déportés travaillent dans des conditions épouvantables à l'aménagement du Tunnel.
 
Dora: Ce camp dépend à l'origine du KL Buchenwald qui n'est situé qu'à environ 80 km. Il a été créé en septembre 1943 pour accueillir dans ses tunnels l'usine de Peenemünde bombardée par la RAF le 17 août 1943. Les déportés travaillent en deux équipes de douze heures. Ils creusent des galeries dans des conditions inhumaines. Ils restent six mois sans voir le jour et couchent à même le sol. La mortalité est très élevée. Dora devient autonome en octobre 1944.
Source: Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation.
 

Il décède

- le 26 mars 1944 à Dora selon le livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation

- le 3 avril 1944 à Buchenwald selon l'état civil de Reims et le JO N° 248 du 25 octobre 1987.

Note: La différence entre les deux dates ci-dessus s'explique par le fait qu'au début il n'y avait pas de four crématoire à Dora. Les cadavres étaient ramenés au camp central de Buchenwald pour y être incinérés une fois par semaine dans le camion qui avait apporté le pain!

"Mort pour la France"

Son nom figure aux Monuments aux Morts de Saint-Loup.


 
Source du document ci-dessus: Archives Départementales de l'Allier.

Selon le Service Historique de la Défense, il est homologué en tant que  Résistant au titre de la R.I.F. (Résistance Intérieure Française) avec le grade de Sous-Lieutenant et des D.I.R. (Déportés et Internés de la Résistance) Dossier GR 16 P 89646.

La carte de Déporté Résistant N° 1.011.13819 lui est attribuée à titre posthume sur décision du Ministère des Anciens Combattants et Victimes de Guerre en date du 19 novembre 1953.


 


Source: Direction Interdépartementale des Anciens Combattants de Clermont-Ferrand.

"Mort en déportation" suivant l'arrêté du Secrétariat d'Etat aux Anciens Combattants en date du 18 septembre 1987 paru au Journal Officiel N° 248 du 25 octobre 1987.


Sources:

- Archives Départementales de l'Allier 1864 W 1,

- Archives Départementales du Nord  1 R 1924.2306,

- Archives Municipales de Moulins 5 H 81

- Direction Interdépartementale des Anciens Combattants de Clermont-Ferrand

- Division des Archives des Victimes des Conflits Contemporains Dossier 21 P 430 461

- Etat civil de Reims (51)

- Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation Editions Tirésias 2004

- Mémorial Buchenwald Dora Kommandos  Association Française Buchenwald Dora et Kommandos

- MemorialGenWeb site Internet

- Service Historique de la Défense

- Weiss Otto Georges BCRA Mission sans nom de code La Tribune de l'Histoire N° 6 -2ème trimestre 2004
 
©  AFMD de l'Allier