Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
   JAMIER André Lucien Joseph
 
DIAC Clermont-Ferrand
est né le 13 août 1912 au domicile de ses parents au 36, rue Trouvée à Château-Gontier (53). Son père Joseph est cafetier et sa mère Marie née HALOPEAU est ménagère.

Mécanicien célibataire il est domicilié à l'Hôtel de la Poste à Varennes-sur-Allier (03) depuis le 1er juillet 1940.

Membre du mouvement «Combat» il est arrêté le 16 octobre 1943 à Varennes-sur-Allier.

Source de la photo: Direction Interdépartementale des Anciens Combattants de Clermont-Ferrand.


Le 14 décembre 1943 il est déporté de Compiègne à Buchenwald où il arrive le 16 dans le convoi N° I.161. Il reçoit le matricule N° 38335 et, après la quarantaine, il reste au camp central.
 

Source du document ci-dessus : Service International de Recherches d’Arolsen 6166239.


KL BUCHENWALD: Le camp de Buchenwald , situé à une dizaine de kilomètres de la ville de Weimar, est créé en 1937. Avec le déclenchement de la guerre en 1939 et à mesure des avancées de la Wehrmacht, la population concentrationnaire s'internationalise.
De 1943 à la fin de 1944 voire au tout début de 1945, le camp devient un vivier de main d'œuvre corvéable à merci et renouvelable à volonté pour la production de guerre. Le développement des Kommandos s'amplifie. Des usines sont installées dans l'enceinte du camp.
En tout, Buchenwald comptera 136 Kommandos. Après huit années d'existence au cours desquelles périrent environ 56000 détenus et où 238980 ont pu être recensés, le camp de Buchenwald est libéré le 11 avril 1945.
Source: Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation.

 
On peut penser que ses connaissances en mécanique le font affecter à l'une des 3 usines installées dans l'enceinte du camp: la DAW (ateliers allemands d'armements) ou la Gustloff qui fabrique des armes légères ou la Mibau-Siemens qui fabrique des pièces de précision pour les V2.
 
Il est libéré et rentre le 12 mai 1945.

Il adhère à l'Association des Déportés et Internés, Résistants et Patriotes de l'Allier.

Selon le Service Historique de la Défense (Dossier GR 16 P 305737), il est homologué en tant que Résistant au titre de la R.I.F. (Résistance Intérieure Française) et  des D.I.R. (Déportés et Internés de la Résistance).

La carte de Déporté Résistant N° 1.011.17991 lui est attribuée sur décision du Ministère des Anciens Combattants et Victimes de Guerre en date du  24 juin 1953.
 
 

Source du document de gauche: Archives de l'Association des Déportés et Internés, Résistants et Patriotes de l'Allier.

Source du document de droite: Direction Interdépartementale des Anciens Combattants de Clermont-Ferrand.

 
Le 22 avril 1950 il épouse Marguerite BILLOUX à Boucé (03).

La carte de C.V.R. (Combattant Volontaire de la Résistance) N° 053676  lui est attribuée  le 25 novembre 1953.
 
Il décède le 4 octobre 1994 à Varennes-sur-Allier (03).
 
 
Sources:

- Archives Départementales de l'Allier 1864 W 1, 1289 W 91, 762 W 52,

- Archives de l'Association des Déportés et Internés, Résistants et Patriotes de l'Allier

- Direction Interdépartementale des Anciens Combattants de Clermont-Ferrand

- Etat civil de Château-Gontier (53)

- Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation Editions Tirésias 2004

- Mémorial Buchenwald Dora Kommandos  Association Française Buchenwald Dora et Kommandos

- Office Départemental des Anciens Combattants de l'Allier

- Service Historique de la Défense (Dossier GR 16 P 305737)

- Service International de Recherches d’Arolsen 6166239

 
©  AFMD de l'Allier