Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
   PERRAUDIN Pierre
 
DIAC Clermont-Ferrand

est né le 23 mai 1901 au domicile de ses parents au Bois Gagneau à La Nocle-Maulaix (58). Son père Claude est journalier et sa mère Anne née TALPIN est sans profession.

Incorporé le 9 avril 1921 il est affecté au 152ème Régiment d'Infanterie à Colmar (68). Classé service auxiliaire il est rayé des contrôles le 30 mai 1923.

Source de la photo: Direction Interdépartementale des Anciens Combattants de Clermont-Ferrand.

Rappelé le 1er septembre 1939 il est réformé le 7 novembre 1939.

Le 11 juillet 1942 il épouse Anne DURIF à Yzeure (03).

Il est domicilié à l'Etang Moineau à Yzeure et exerce le métier d'ouvrier forestier dans les bois de la Ronde.

Selon son témoignage dans sa demande de carte de Combattant Volontaire de la Résistance il indique qu'il emploie des réfractaires au S.T.O. (Service du Travail Obligatoire) et qu'il cache des armes et des munitions. En outre il fait passer des personnes à la Ligne de Démarcation.

Il est arrêté le 7 octobre 1943 à son domicile de  l'Etang Moineau par la FeldGendarmerie et interné à la Mal-Coiffée, prison militaire allemande à Moulins.
 
Source du document: Archives Municipales de Moulins 5 H 81.
 
 
Archives Municipales de Moulins 5 H 81
 
Le 6 janvier 1944 il est déporté N.N. de Paris gare de l'Est au camp de concentration du Struthof-Natzweiler.
 
Procédure N.N. ou "Nacht und Nebel" ou "Nuit et Brouillard"
instaurée par le décret Keitel de décembre 1941 pour «des actes délictueux» tels que espionnage, sabotage, détention illégale d'armes, etc. Ce décret prévoit le transfert en Allemagne en vue d'un jugement dans le secret absolu. Les déportés doivent disparaître dans «la nuit et le brouillard», c'est-à-dire sans laisser de trace.

Il reçoit le matricule N° 6868 avant d'être transféré le 19 avril 1944 à la prison de Wohlau en Pologne en principe pour y être jugé. Mais la procédure "Nuit et Brouillard" est abandonnée et il est envoyé au camp de concentration de Mauthausen, puis à Buchenwald et enfin à Flossenbürg.
 
Il est libéré à Flossenbürg le 23 avril 1945 selon le livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation et rentre le 18 mai 1945.
 
Il adhère à l'association «Ceux de la Mal-Coiffée» le 20 juillet 1945. Voir document ci-dessus.
 
La carte de Déporté Politique N° 1.111.05608 lui est attribuée sur décision du Ministère des Anciens Combattants et Victimes de Guerre en date du 5 mai 1953.

Il adhère à l'Association des Déportés et Internés, Résistants et Patriotes de l'Allier.
 
Source du document de gauche: Archives de l'Association des Déportés et Internés, Résistants et Patriotes de l'Allier.
Source du document de droite: Direction Interdépartementale des Anciens Combattants de Clermont-Ferrand.
 
Il décède le 23 janvier 1974 à son domicile 23, route de Bourgogne à Yzeure (03).
 

Sources:

- Archives Départementales de l'Allier 1864 W 1

- Archives Départementales de la Nièvre 1921.1423,

- Archives de l'Association des Déportés et Internés, Résistants et Patriotes de l'Allier

- Archives du camp de Natzweiler-Struthof  sur Ancestry.com et JewishGen.org

- Archives Municipales de Moulins 5 H 81

- Direction Interdépartementale des Anciens Combattants de Clermont-Ferrand

- Etat civil de la Nocle-Maulaix (58) et d'Yzeure (03)

- Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation Editions Tirésias 2004

- Office Départemental des Anciens Combattants de l'Allier
 
©  AFMD de l'Allier