Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
 
 VIVIER Aimé Félix Hubert

Nous sommes à la recherche d’une copie de sa carte de Déporté. Nous contacter : afmddelallier@orange.fr


 
Photo transmise par l'Amicale de Mauthausen

est né le 3 novembre 1892 au domicile de ses parents à Huriel (03). Son père François est notaire et sa mère Lucile née DUPRÉ est femme au foyer.

Admis à l'Ecole Centrale des Arts et Manufactures le 9 septembre 1912 il s'engage pour 5 ans le 1er octobre 1912.

Photo transmise par l'Amicale de Mauthausen.

 
Incorporé au 28ème Régiment d'Artillerie le 5 août 1914 il est promu lieutenant le 4 août 1917.

Il est ingénieur des Arts et Manufactures domicilié rue des Petites Ecuries à Paris (10ème) quand il épouse le 8 juin 1920 Anna FOURNIER à Saint-Pierre-Laval (03). Ils ont trois enfants.

Rappelé à l'activité le 24 août 1939, il est affecté au Ministère de la Guerre.
 
Il entre dans la Résistance au Réseau «F2».
 
Réseau «F 2»:  " F2 (F pour Famille) est l'un des plus gros réseaux d'obédience britannique revendiquant 2800 agents (…) et sans doute le plus précoce grâce à ses premières liaisons établies par l'Espagne où il exfiltre des officiers dès l'été 1940. (…) Les moyens de liaison et financiers sont fournis par l'Intelligence Service (IS), mais ses agents sont français".
Source: Jean-Marie Guillon dans Dictionnaire Historique de la Résistance.
 

Il est arrêté le 26 février 1943.

Le 16 avril 1943 il est déporté de Compiègne à Mauthausen où il arrive le 18 dans le convoi N° I.93. Il reçoit le matricule N° 26446.

 

Source du document ci-dessus : Service International de Recherches d’Arolsen 1826802.


Il est ensuite affecté le 8 août 1943 au Kommando de Wiener Neustadt.


Wiener Neustadt: Kommando du KL Mauthausen. Ce Kommando, situé dans l'usine «Rax Werke» à Wiener Neustadt en Basse-Autriche, connaît deux temps distincts. D'abord, le 8 août 1943, des détenus arrivent pour commencer la production en série d'éléments des fusées V2. Après les bombardements alliés, le camp est évacué le 17 novembre 1943 vers les Kommandos de Dora et de Redl-Zipf. Ensuite, le 5 juillet 1944, de nouveaux détenus sont employés par la «Wiener Lokomotiv Fabrik» à la construction de tenders. Le camp est évacué le 1er avril 1945.
Source: Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation.
 
Il est évacué vers le Kommando de Schlier ou Redl-Zipf.
 
Schlier ou Redl-Zipf: Kommando du KL Mauthausen. Ce Kommando est situé à Redl-Zipf, petit bourg agricole dépendant de la commune de Neukirchen-an-der-Vöckla, en Haute-Autriche. Les caves d'une brasserie réputée localement, se révèlent le lieu favorable pour l'implantation d'une usine secrète pour la production de carburant pour les fusées V2, mais aussi pour la construction d'un centre d'essais, capable de tester les performances de chaque réacteur, avant de les expédier par le train vers les zones de tir sur les côtes nord-ouest de l'Europe. ""Schlier"" est le nom de code secret du site, ouvert en septembre 1943 et évacué le 3 mai 1945.
Source: Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation.
 

Puis il est renvoyé le 8 novembre 1943 à Mauthausen où il est libéré le 5 mai 1945. Il est ensuite rapatrié par Mulhouse le 20 juillet 1945.

Rentré il va militer au sein de l'Amicale des Déportés de Mauthausen dont il est l'un des vice-présidents.

Selon le Service Historique de la Défense (GR 16 P 598149), il est homologué en tant que Résistant au titre des F.F.C. (Forces Françaises Combattantes) et des D.I.R. (Déportés et Internés de la Résistance).

Il décède le 21 octobre 1950 à Paris (7ème).
 
 

Sources:

-Archives Départementales de l'Allier 1 R 1912.868.1352,

- Archives de l'Amicale des Déportés de Mauthausen

- Dictionnaire Historique de la Résistance sous la direction de François Marcot Robert Laffont 2006

- Etat civil d'Huriel (03) et de Saint-Pierre-Laval (42)

- Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation Editions Tirésias 2004

- Mauthausen  Le Troisième Monument   Amicale de Mauthausen

- Service Historique de la Défense (GR 16 P 598149)

- Service International de Recherches d’Arolsen 1826802
 
©  AFMD de l'Allier