Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
 

SARFIS Isidore dit Jean

est né le 11 août 1917 au N° 6, rue Lalande à Paris (14ème). Son père Abraham/Albert est boucher et sa mère Tzirl/Marie née NOUSS est sans profession. Ils sont domiciliés 37, rue du Raincy.

Il réside au N° 89, rue d'Angoulême à Paris (11ème) quand il est incorporé le 5 octobre 1938. Il est affecté au 150ème Régiment d'Infanterie. 

Célibataire il exerce la profession de tailleur et quitte Paris à une date non connue pour se réfugier à Saint-Etienne (42) où il est domicilié au N° 6, rue des Fossés. 

Source de la photo ci-contre: Archives de la famille.

Il évite de se faire recenser en tant que Juif, mais, selon le fichier de recensement des Juifs de la Loire,  il est «décelé à la suite d'une perquisition effectuée à son domicile» par la Brigade de Saint-Etienne le 10 décembre 1943. Hasard? Dénonciation? Autre raison?

Il est arrêté à la Ligne de Démarcation et interné à la Mal-Coiffée, prison militaire allemande à Moulins (03).

Il est transféré le 25 mars 1944 de Moulins à Drancy où il reçoit le matricule N° 17584.

Le 13 avril 1944 il est déporté de Drancy à Auschwitz par le convoi N° 71.

Source de la photo ci-contre: Archives de la famille.
Extrait de la liste du convoi N°71.
Source du  document ci-dessus: Service International de Recherches d'Arolsen 1.1.9.1 / 11184145.

Dans Le Mémorial de la Déportation des Juifs de France, Serge Klarsfeld écrit à propos du convoi N° 71 du 13 avril 1944: " 1500 déportés dont 624 hommes, 854 femmes et 22 indéterminés. Parmi eux 148 enfants de moins de 12 ans et 295 de moins de 19 ans.(...) A l'arrivée à Auschwitz le 16 avril, 165 hommes reçurent les matricules 184097 à 184261. Le ""calendrier"" d'Auschwitz ne mentionne aucune femme sélectionnée, mais cela est inexact, car, en 1945, on comptait 70 femmes survivantes de ce convoi. Il y avait également 35 hommes survivants."

Selon la famille, pour ne pas participer à l'évacuation d'Auschwitz, il se cache et est libéré par les Soviétiques le 27 janvier 1945. Il va ensuite passer un an dans un hôpital en Russie et rentre en France en 1946.

Le 13 mai 1947 il épouse Madeleine SEITMANN à Paris (18ème).

Il décède le 21 octobre 1978 à Paris (20ème).

Sources:

- Archives Départementales de l'Allier 996 W (778 W 15.4), 996 W 159.01,

- Archives Départementales de la Loire 2 W 772

- Archives de Paris 1 R 1937.792,

- Archives de la famille

- Centre de Documentation Juive Contemporaine

- Etat civil de Paris (14ème) et (18ème)

- Klarsfeld Serge Liste du transfert de Moulins à Drancy le 25 mars 1944

- Klarsfeld Serge Mémorial de la Déportation des Juifs de France  1978

- Service International de Recherches d'Arolsen 1.1.9.1 / 11184145


©  AFMD de l'Allier