Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
 

SCHMIDT Paul

Nous sommes à la recherche d'une photo.

est né le 17 juin 1925 au N° 15, rue Santerre à Paris (12ème). ). Son père Sylvain Salomon est maroquinier et sa mère Jeanne née TOURTCHICK est sans profession. Ils sont domiciliés au N° 7, Cité d'Hittorf à Paris (10ème).

 En 1942 étudiant célibataire il est domicilié à Paris (10ème) au N° 7, Cité d'Hittorf.

On peut penser qu'il quitte Paris avec son frère Robert  suite à l'arrestation de son père au cours de la rafle du Vel' d'Hiv'. Voir la note ci-dessous.

Arrêté avec son frère Robert à la Ligne de Démarcation, il est interné à la Mal-Coiffée, prison militaire allemande à Moulins (03). Ils sont transférés le 27 août 1942 au camp de Pithiviers (45), puis le 15 septembre 1942 au camp de Beaune-la-Rolande (45).


Source du document ci-dessus: Archives Départementales du Loiret 20 M 788.

Ils font partie des 324 personnes transférées le 22 septembre 1942 de Beaune-la-Rolande à Drancy pour «compléter le convoi partant le lendemain 23 septembre vers Auschwitz» selon Serge Klarsfeld.

Le 23 septembre 1942 ils  sont  déportés de Drancy à Auschwitz par le convoi N° 36.

Document ci-dessus extrait de la liste du convoi N° 36. Source: Mémorial de la Shoah C 36_41.

Dans Le Mémorial de la Déportation des Juifs de France, Serge Klarsfeld écrit à propos du convoi N° 36 en date du 23 septembre 1942: " A 8h. 55, le transport 901/31 a quitté la gare du Bourget/Drancy, emportant 1000 Juifs vers Auschwitz. (...) On dénombre environ 200 enfants dans ce convoi qui compte 644 hommes, 342 femmes et 14 indéterminés. Plus de la moitié (540) des déportés étaient Français (Note 1). (...) A l'arrivée à Auschwitz, 399 hommes sélectionnés avec les matricules 65460 à 65858 et 126 femmes, matricules 20723 à 20848. 475 gazés. En 1945, 26 survivants".

Paul SCHMIDT est sélectionné pour le travail et reçoit le matricule N° 65769.

Selon les Archives du Musée d'Etat d'Auschwitz il est transféré à Birkenau le 14 novembre 1942 au cours d'une sélection à l'infirmerie du camp principal.

Il décède le 28 septembre 1942 à Auschwitz selon le JO N° 144 du 23 juin 2000.

«Mort pour la France»

"Mort en déportation" suivant l'arrêté du Secrétariat  d'Etat à la Défense chargé des Anciens Combattants en date du 3 mars 2000 paru au Journal Officiel n°144 du 23 juin 2000.

Note: Son père Sylvain, né le 2 juillet 1885 à Blumyanski (Russie), est arrêté dans la Rafle du Vel' d'Hiv' et déporté le 22 juillet 1942 de Drancy à Auschwitz dans le convoi N° 9. Il décède le 27 juillet 1942 à Auschwitz (Pologne) selon le JO N° 144 du 23 juin 2000.


Sources:

- Archives Départementales de l'Allier 996 W (778 W 15.4), Mesures antisémites Déportation Liste des Juifs arrêtés par les autorités allemandes à la Ligne de Démarcation,

- Archives Départementales du Loiret 20 M 788

- Archives du Musée d'Etat d'Auschwitz

- Centre de Documentation Juive Contemporaine

- Etat civil de Paris (12ème)

- Klarsfeld Serge Le calendrier de la persécution des Juifs de France septembre 1942- août 1944 Fayard 2001

- Klarsfeld Serge Mémorial des Enfants Juifs Déportés de France octobre 1994

- Klarsfeld Serge Mémorial de la Déportation des Juifs de France: Ceux de l'année 1942 FFDJF 2008
©  AFMD de l'Allier