Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
LÉPAULE Honoré

est né le 12 août 1920 au domicile de ses parents au lieudit Petit Paris à Kergrist-Moëlou (22). Son père Pierre et sa mère Modeste née BESCOT sont cultivateurs.

Militaire il est affecté au Domaine des Services Généraux du Secrétariat Général à la Défense Aérienne à l'aérodrome de Vichy-Rhue (03) et est domicilié 117, rue du Bel Air à Vichy. Dans le recensement pour le Service du Travail Obligatoire à Vichy, il est classé comme "Charretier Déf.Aérienne" à la ferme de la Vialla à Vichy-Rhue, sans doute pour  échapper au S.T.O. dont les agriculteurs étaient exemptés.

Source du document ci-contre: Archives de Paris 3595 W 45.

Membre du réseau «Alliance» il est arrêté dans la rafle du 22 septembre 1943.

Réseau «Alliance»: cet important réseau de renseignement essentiellement militaire- mais aussi filière d'évasion- est créé en avril 1941 par le commandant Georges Loustaunau-Lacau.

D'abord pétainiste, puis giraudiste, il va finalement se rallier au général De Gaulle début 1944. Il est dirigé par Marie-Madeleine Fourcade et le commandant Faye.
Source: Dictionnaire Historique de la Résistance.

Le 28 octobre 1943 il est déporté de Compiègne à Buchenwald où il arrive le 30 dans le convoi N° I.145. Il reçoit le matricule N° 30894 et  il est transféré à Dora le 3 janvier 1944.

Document ci-dessus: Extrait de la liste du transfert à Dora. Source: Service International de Recherche d'Arolsen 1.1.5.1/53170011.

Dora: Ce camp dépend à l'origine du KL Buchenwald qui n'est situé qu'à environ 80 km. Il a été créé en septembre 1943 pour accueillir dans ses tunnels l'usine de Peenemünde bombardée par la RAF le 17 août 1943. Les déportés travaillent en deux équipes de douze heures. Ils creusent des galeries dans des conditions abominables. Ils restent six mois sans voir le jour et couchent à même le sol. La mortalité est très élevée. Dora devient autonome en octobre 1944.
Source: Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation.


Il est évacué sur le camp mouroir de Bergen Belsen où il est libéré le 15 avril 1945 par les troupes britanniques.

Selon le Service Historique de la Défense (Dossier
GR 16 P 363595), il est homologué en tant que résistant au titre des DIR (Déportés et Internés Résistants).

La carte de Déporté Résistant N°1.001.34610 lui est attribuée par le Ministère des Anciens Combattants et Victimes de Guerre le 22 octobre 1963.


Source du document ci-dessus: Archives de Paris 3595 W 45.

Il est employé à la S.N.C.F. quand il épouse Juliette CHEVALLIER à Nogent-le-Rotrou (28) le 12 août 1948.

Il décède le 26 mai 1986 à Suresnes (92).

Sources:

- Archives Départementales de l'Allier 1289 W 51, 778 W 21,

- Archives Départementales du Puy-de-Dôme 908 W 168

- Archives de Paris 3595 W 45

- Dictionnaire Historique de la Résistance sous la direction de François Marcot Robert Laffont 2006

- Etat civil de Kergrist-Moëlou (22) et de Nogent-le-Rotrou (28)

- Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation Editions Tirésias 2004

- Mémorial Buchenwald Dora Kommandos  Association Française Buchenwald Dora et Kommandos

- Service International  de Recherche  d'Arolsen 1.1.5.1/5317011,

- Service Historique de la Défense GR 16 P 363595

©  AFMD de l'Allier