Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
 

JOB Ruben

Archives de la famille

est né le 28 mai 1868 au domicile de ses parents Place du Carmel à Lunéville (54). Il est le fils de Caïn et de Rachel née LÉVY.

Il est diplômé de la faculté de médecine de Nancy (54) en 1899. Thèse: «la néphrite aiguë primitive chez l'enfant».

Il épouse Sarah MOSSÉ.

Ils sont domiciliés 1, square Théodore Judlin à Paris (15ème).

Il est médecin général du Cadre de Réserve quand il quitte Paris avec son épouse pour se réfugier à Vichy (03) où ils résident à l'Hôtel du Globe.

Photo: Sara et Ruben JOB sur le perron de leur maison au N° 30, rue du Lycée à Clermont-Ferrand (63) dans l'été 1942. Source: Archives de la famille.

 


Leurs noms figurent dans le recensement des Juifs français à Vichy conformément à la loi antisémite du 2 juin 1941 de l'Etat Français.

Source du document ci-dessus: Archives Départementales de l'Allier 756 W 1.

Selon une source familiale, son épouse Sarah est arrêtée à Clermont-Ferrand alors qu'elle fait des courses. C'est en faisant des démarches pour la retrouver qu'il est lui-même arrêté à son tour, ce qui explique qu'il est  transféré le 7 janvier 1944, soit quinze jours après son épouse,  à Drancy. Selon la même source familiale, le régime de Pétain "a sans doute hésité avant d'envoyer un général de l'armée française à Drancy".

Il va rester deux semaines à Drancy où il retrouve son épouse. Il y reçoit le matricule N°11020.

Le 20 janvier 1944 ils sont déportés de Drancy à Auschwitz par le convoi N° 66. 

Source du document ci-dessus: Mémorial de la Shoah C66_20.

Dans Le Mémorial de la Déportation des Juifs de France, Serge Klarsfeld écrit à propos du convoi N° 66: " Ce convoi, pour lequel manque le télex habituel, emporte 632 hommes et 515 femmes. 221 enfants de moins de 18 ans. (...)A l'arrivée à Auschwitz 236 hommes furent laissés en vie, matricules 172611 à 172846 ainsi que 55 femmes 74783 à 74797 et 74835 à 74874. Le reste du convoi fut immédiatement gazé. En 1945 il y avait 47 survivants dont 15 femmes."

Son épouse est gazée à l'arrivée. Quant au général JOB, il va survivre quelque temps. La raison en est donnée par André ROGERIE.

Il est affecté au Block 15, réservé aux maladies de la peau. Il y fait la connaissance  d'André ROGERIE qui racontera dans son livre "Vivre c'est vaincre" les relations amicales qu'ils ont eues.

" Je fais la connaissance de Monsieur Job, âgé de soixante-quinze ans, ancien médecin général de la place de Paris. Il est là comme docteur, mais en raison de son âge, il est considéré comme malade. Son titre de médecin lui a valu de ne pas passer à la chambre à gaz. Il s'est organisé une petite vie. On le laisse tranquille. Il se promène dans le camp, reçoit quelques suppléments de nourriture. Je passe avec lui des heures agréables, car il est de conversation très intéressante. Il me raconte sa vie militaire, ses exploits coloniaux. Fait extraordinaire, il a rencontré mon oncle , le général Rogerie, à la bataille de Guise, en 1914, où il avait une ambulance. Il connaissait particulièrement le général Pétain qui, devenu chef de l'Etat, l'a assuré qu'il ne serait touché ni dans sa personne ni dans ses biens".

Source:  André Rogerie  Vivre c'est vaincre page 70  Imprimerie Ménard-Garnier  Angers  1er trimestre 2000.

Il décède le 31 octobre 1944 à Birkenau selon l'état civil de Lunéville et le JO N° 226 du 29 septembre 1994. Il avait 76 ans.

"Mort en déportation" suivant l'arrêté du Ministère des Anciens Combattants en date du 9 août 1994 paru au Journal Officiel N°226 du 29 septembre 1994.

Sources:

- Archives Départementales de l'Allier 756 W 1

- Archives de la famille

- Cardonnet Laurent thèse: Les étudiants en médecine et les médecins "Morts pour la France" Université Paris Descartes 2010

- Centre de Documentation Juive Contemporaine C66_20

- Etat civil de Lunéville (54)

- Klarsfeld Serge Liste des transferts de Vichy à Drancy

- Klarsfeld Serge Mémorial de la Déportation des Juifs de France  1978

- Mayer Alex   Auschwitz le 16 mars 1945  Fondation pour la Mémoire de la Shoah p.124

- MemorialGenWeb  site Internet

- Rogerie André Vivre c'est vaincre Imprimerie Ménard-Garnier Angers 1er trimestre 2000

- yadvashem.org Feuilles de témoignage

©  AFMD de l'Allier