Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
 

JAKUBOWICZ Szulim


est né le 20 octobre 1913 à Tomaszow (Pologne). Il est le fils de Léon et de Chaja née JAHNTOWICZ.

Il exerce le métier d'électricien. Selon un témoignage familial, il arrive en France peu avant la guerre et habite au N° 166, rue de Charonne à Paris (11ème). Il quitte la Zone Occupée et réside au N° 13, rue Châteauredon  à Marseille (13) en 1941.

Par arrêté du préfet des Bouches-du-Rhône en date du 5 janvier 1942, mais prorogé jusqu'au 8 juillet, il est astreint à résidence à Blesle (43) où il arrive le 4 juillet 1942. 

Source de la photo ci-contre: Archives de la famille.


Il réside à l'Hôtel de la Barrière. Il fait l'objet d'une surveillance spéciale et  doit se présenter tous les quinze jours à la Brigade de Gendarmerie  de Blesle.

Il est arrêté  par la police française dans la Rafle du 26 août 1942.

La Rafle du 26 août 1942
La Rafle de Juifs étrangers le 26 août 1942 dans les 40 départements de la Zone Libre est le pendant de la Rafle du Vel' d'Hiv' des 16 et 17 juillet en Zone Occupée.
Les deux rafles sont le résultat d'un accord signé le 2 juillet 1942 entre le général SS OBERG, commandant la police et le SD allemands, et René BOUSQUET, secrétaire général à la Police du gouvernement LAVAL.
En clair les Juifs étrangers ont été livrés aux nazis.

Il est interné au Camp du Textile à Prémilhat (03) où sont rassemblés tous les Juifs étrangers arrêtés dans les quatre départements de la région Auvergne.

 Le 3 septembre 1942 Szulim JAKUBOWICZ fait partie des 144 personnes qui partent de la gare de Montluçon à destination de Drancy. Il a le N° 55 sur la liste.

Source: Liste des transferts de Montluçon à Drancy transmise par Serge Klarsfeld.


Le 14 septembre 1942 il est déporté de Drancy à Auschwitz par le convoi N° 32. 

Source du document ci-dessus extrait de la liste du Convoi N°32: Mémorial de la Shoah C 32_48.

Dans Le Mémorial de la Déportation des Juifs de France, Serge Klarsfeld écrit à propos du Convoi N° 32: "Il y a 640 hommes et 340 femmes dans ce convoi où l'on compte plus de 60 enfants (sans oublier ceux qui se trouvent parmi les 220 déportés dont on ignore l'âge). (...) A leur arrivée à Auschwitz le 16 septembre, furent sélectionnés 58 hommes qui reçurent les matricules 63898 à 63953 et 49 femmes qui reçurent les matricules 19772 à 19820. Le reste du convoi fut immédiatement gazé à l'exception des hommes qui furent sélectionnés avant l'arrivée à Auschwitz à Kosel. (...) En 1945 il y avait à notre connaissance environ 45 survivants de ce convoi."

Il est affecté à trois camps de travail forcé en Haute-Silésie : Peiskretscham, Blechhammer et Ottmuth.

Puis, face à l'avance des troupes soviétiques il est transféré à Gross Rosen d'où il est évacué vers Buchenwald.

Extrait de la liste du transfert de Gross Rosen à Buchenwald du 10 février 1945. Source: Service International de Recherche d'Arolsen 1.1.5.1/5284511.

A Buchenwald il reçoit le matricule N° 124609 et est affecté au Kommando de Langenstein où il arrive le 18 février 1945.

Document ci-dessus extrait de la liste alphabétique des Français à Langenstein-Zwieberge transmise par l'Amicale de Langenstein.

Langenstein ou "Malachit" ou "Zweiberge": Kommando du KL Buchenwald. Ouvert en avril 1944 ce Kommando est installé près du village de Langenstein, à quelques kilomètres d'Halberstadt. Le chantier de Langenstein est le chantier B2 du Sonderstab Kammler. Les détenus creusent près de 10 km de galeries dans les collines du Thekenberg devant servir à enterrer les productions des usines Junkers. Au total, près de 7000 détenus y travaillent. 3000 détenus sont évacués le 9 avril 1945 et 1600 sont libérés le 13 avril 1945 par les Américains.
Source: Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation.

Il est affecté au Block 4 et travaille comme électricien.

Il est libéré près de Halle par les Américains et est rapatrié le 2 juin 1945 à Paris.


Sources:

- Archives Départementales de l'Allier 778 W 15.3, 1580 W 8,

- Archives Départementales de la Haute-Loire  996 W 232,

- Archives du camp d'Auschwitz sur Ancestry.com et JewishGen.org

- Archives et témoignage de la famille

- Centre de Documentation Juive Contemporaine

- Klarsfeld Serge Liste des transferts de Montluçon à Drancy

- Klarsfeld Serge Mémorial de la Déportation des Juifs de France  FFDJF  2008

- Mémorial Buchenwald Dora Kommandos  Association Française Buchenwald Dora et Kommandos

- Mémorial de Langenstein  transmis par l'Amicale de Langenstein

- Service International de Recherche d'Arolsen 1.1.5.1/5284513

©  AFMD de l'Allier