Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
 

LÉWY Robert Benoit Edouard Ernest

Nous sommes à la recherche d'une photo.

est né le 26 avril 1909 au domicile de ses parents au N° 10, rue Taylor à Paris (10ème). Son père Albert est négociant et sa mère Jeanne née CERF est sans profession.

Célibataire, il est administrateur des Colonies et est domicilié à Fort-Lamy (Tchad) en 1939.

 Revenu en France à Vence (06), il est exclu de l'Administration Coloniale suite aux lois anti-juives. Il entre alors en résistance au  réseau "Jove"  en juin 1941 sous le N° 2043 et le pseudonyme de "Lenoir".

Réintégré le 7 janvier 1943 dans les cadres de l'Administration Coloniale en raison de ses états de serice, il rejoint sur ordre de son réseau son administration à Vichy (03) "avec mission de se mettre en rapport avec la Résistance de cette ville et avec celle de Lyon en vue de préparer un départ collectif d'officiers de réserve en Afrique du Nord" selon l'attestation de Jean Chabert chef de la formation de résistance  "Kerdanic" dans le secteur de Vence.

Il rejoint son poste d'administrateur des colonies à Vichy où il est domicilié 4, rue de la Porte de France à Vichy (03). Il est arrêté parce que Juif par la Gestapo sur son lieu de travail au Ministère des Colonies à Vichy le 27 juin 1944.

Il est interné à la Mal-Coiffée, prison militaire allemande à Moulins (03), avant d'être  transféré à Drancy le 15 juillet 1944. 

Le 31 juillet 1944 il est déporté de Drancy à Auschwitz par le convoi N° 77.

Dans Le Mémorial de la Déportation des Juifs de France, Serge Klarsfeld écrit à propos du convoi N° 77: " Le nombre des déportés était de 1300. Ce convoi 77 (...) entraîne vers les chambres à gaz d'Auschwitz plus de 300 enfants de moins de 18 ans. (...) 291 hommes furent sélectionnés avec les matricules B 3673 àB 3963; de même pour 283 femmes (A 16457 à A 16739). Il y avait en 1945 209 survivants dont 141 femmes".

Document ci-dessus: Extrait de la liste du convoi N°77. Source: Service International de Recherche d'Arolsen 1.19.9/11191151.
 

Il décède le 30 septembre 1944 à Auschwitz selon l'état civil de Paris (10ème) et le JO N°72 du 26 mars 2008.

"Mort pour la France"

Selon le Service Historique de la Défense Dossier (GR 16 P 369888), il est homologué en tant que Résistant au titre des F.F.C. (Forces Françaises Combattantes), des F.F.I. (Forces Françaises de l'Intérieur) et des D.I.R. (Déportés et Internés de la Résistance).

La carte de Déporté Résistant N°1.001.08143 lui est attribuée à titre posthume le 10 janvier 1952.


Source du document ci-dessus: Archives de Paris 3595 W 45.
 

"Mort en déportation" suivant l'arrêté du Secrétariat d'Etat à la Défense en date du 19 mars 2008 paru au Journal Officiel N°72 du 26 mars 2008.

Sources:

- Archives de Paris 3595 W 45

- Centre de Documentation Juive Contemporaine

- Division des Archives des Victimes des Conflits Contemporains

- Etat civil de Paris (10ème)

- Klarsfeld Serge Liste des transferts de Vichy à Drancy le 15 juillet 1944

- Klarsfeld Serge Mémorial de la Déportation des Juifs de France   1978

- MemorialgenWeb  site Internet

- Service Historique de la Défense Dossier (GR 16 P 369888)

- Service International de Recherche d'Arolsen 1.1.9.9/11191114, 1.19.9/11191151



©  AFMD de l'Allier