Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
 

LAHMI Edmond Elie

est né le 8 juillet 1919 à Gabès (Tunisie).

Etudiant en droit convoqué en 1940 pour le service militaire, il part de Tunisie par le dernier bateau reliant ce pays à la France.

Il quitte Paris  sans doute après 1941, car son nom ne figure pas dans le recensement des Juifs de juin 1941 dans l'Allier.

Photo transmise par Hugues Seroussi. Remerciements.


Le 15 janvier 1943 un procès-verbal lui est dressé par un inspecteur de police pour "infraction à la loi du 2 juin 1941 (recensement des israélites)", procès-verbal transmis le 9 janvier au Parquet de Cusset. 

Il a dû régulariser sa situation, car il est fiché en 1943 par l'Etat Français en tant que Juif français fonctionnaire à Vichy où il est domicilié au N° 105, Route Nationale.

Note: Les Juifs français figuraient sur une fiche orange, les Juifs étrangers sur une fiche verte.

Pour échapper au S.T.O. (Service du Travail Obligatoire), il est employé agricole au Domaine du Plaix à Charmeil (03) chez Isaac FRIEDEL.

Source du document ci-contre: Archives Départementales de l'Allier 996 W 778 W 112.


Selon le rapport du Commissaire de Police NODE du 13 mai 1947, la Gestapo de Vichy fait irruption dans la ferme le 1er avril 1944 et arrête toutes les personnes présentes:

Isaac et Fanny FRIEDEL

Renée FRIEDEL née BÉNOVICI, épouse de Georges, née le 10 avril1912 à Paris (11ème)

Emile FRIEDEL, fils de Georges et Renée, né le 23 juin 1933 à Bellerive-sur-Allier

Serge FRIEDEL, fils de Georges et Renée, né le 1er mars1936 à Bellerive-sur-Allier

Adèle ROVENSKY née HÜTTEMAN

, mère de Renée FRIEDEL, née le 18 mai1878 à Jassy (Roumanie)

Zlata SINHERS née PINTEL, sœur de Fanny, née en avril 1883 à Otniztka (Russie)

Edmond Elie LAHMI  et son amie,Hélène PALLAUS, institutrice à Collioure (Pyrénées-Orientales).

Ils sont tous transférés à l'Hôtel du Portugal, siège de la Gestapo, puis à la Mal-Coiffée, prison militaire allemande à Moulins (03), à l'exception d'Isaac.

Le 21 avril 1944 ils sont transférés de la prison de Moulins à Drancy où son amie, Hélène PALLAUS, est relâchée, car "aryenne".



Le 30 juin 1944 il est déporté de Drancy à Auschwitz par le convoi N° 76. 

Source du document ci-dessus: Mémorial de la Shoah C76_51_52.

Dans Le Mémorial de la Déportation des Juifs de France, Serge Klarsfeld écrit à propos du convoi N° 76: " Il y avait environ 600 hommes et 550 femmes. Parmi eux 162 enfants de moins de 18 ans. (...) A l'arrivée à Auschwitz 398 hommes furent sélectionnés et reçurent les matricules A 16537 à A 16934; il en fut de même pour 223 femmes (A 8508 à A 8730). Le reste du convoi fut immédiatement gazé. On comptait en 1945 167 survivants dont 100 femmes".

Il est sélectionné pour le travail et reçoit le matricule N° A 16725. 

Il participe à l'évacuation d'Auschwitz et arrive au camp de concentration de Sachsenhausen. Il est ensuite transféré au camp de concentration de Flossenbürg où il arrive le 6 février 1945. Il reçoit le matricule N° 46705 et est affecté au Kommando de Plattling.

Plattling: Kommando du KL Flossenbürg. Ce petit Kommando, situé en Bavière entre Straubing et Passau, n'est installé qu'en février 1945 avant d'être fermé en avril.
Source: Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation.


Il décède le 10 avril 1945 à Plattling (Allemagne ) selon le JO N° 190 du 18 août 1992.

Sources:

- Archives Départementales de l'Allier 996 W 194.01, 996 W 778 W 112,

- Archives Départementales du Puy-de-Dôme 908 W 573,

- Archives du camp de Flossenbürg sur Ancestry.com et JewishGen.org

- Archives de la famille FRIEDEL

- Archives privées

- Centre de Documentation Juive Contemporaine CCCLXXVI-12, C76_51_52,

- International Tracing Service à Bad Arolsen 1.1.9.9 / 11191081, 1.1.8.3 / 10928646, 1.1.8.1 / 10796058, 1.1.8.1 / 10799866, 1.1.8.1 / 10802823,

- Klarsfeld Serge Liste des transferts à Drancy le 21 avril 1944

- Klarsfeld Serge Mémorial de la Déportation des Juifs de France 1978

- Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation Editions Tirésias 2004

- MemorialGenWeb   site Internet



©  AFMD de l'Allier