Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
 

BONNET René

Nous sommes à la recherche d'une photo.

est né le 25 mai 1911 à Saint-Loup-des-Chaumes (18). Son père Ernest est journalier et sa mère Marie née MALLET est sans profession.

Il exerce le métier de plombier-zingueur et est domicilié à Vallenay (18).

Volontaire pour servir en Afrique du Nord, il est appelé au Centre de Rassemblement de Nevers (58) le 22 avril 1932 et embarqué pour Alger le 27 avril. Il est rayé des contrôles le 15 avril 1933.

Rappelé le 27 août 1939, il est affecté au 53ème Régiment Régional 3ème Compagnie, puis aux Forces Terrestres Antiaériennes. Il est démobilisé le 27 juillet 1940 par le Centre de Montpezat-de-Quercy (82).

Il entre aux F.F.I. (Forces Françaises de l'Intérieur) à compter du 1er juin 1942 et rejoint le Maquis Hoche avec le pseudonyme de «Lulu». D'abord stationné à Meillard (03), le Maquis Hoche va voir ses effectifs augmenter suite à l'instauration du S.T.O.
 

Le S.T.O.: Par la loi du 16 février 1943 du gouvernement de l'Etat Français est créé le Service du Travail Obligatoire qui impose aux hommes nés en 1920-21-22 d'aller travailler pendant deux ans en Allemagne.

En août 1943 pour des raisons de sécurité le Maquis Hoche va se subdiviser en quatre sous-groupes, dont un va s'installer dans la Forêt des Colettes près de Boënat.

Le 25 septembre 1943 à 6 heures le commissaire de police de la Brigade Régionale de Clermont-Ferrand accompagné d'un détachement de la Garde de Riom se rend au hameau de Boënat à Lalizolle (03). Il saisit «un dépôt d'armes, de munitions et d'explosifs dont le détail est ci-après:
- Douze fusils de guerre (Lebel Mle 86 et Mauser)
- Un révolver modèle 1892
- Une fusée incendiaire à retardement
- Une bombe incendiaire d'exercice
- Trois boîtes renforçateur d'amorces
- Une boîte de détonateurs
- Un cordon Bickford
- Quatre chargeurs de mitraillettes
- Deux cents cartouches de différents modèles».
- Douze fusils de guerre (Lebel Mle 86 et Mauser)

Sont arrêtés:

BOUCULAT Jean 57 ans retraité de la S.N.C.F. au hameau de Boënat,

BONNET René 33 ans,

COURROUX Félix 21 ans,

HUGUET Joseph 21 ans,

les trois derniers sont arrêtés dans les bois de Malapaire à Lalizolle.

Ils sont transférés à Clermont-Ferrand où ils sont internés à la prison du 92ème régiment d'Infanterie.

Jean BOUCULAT sera relâché faute de preuves. Quant à René BONNET et ses deux camarades ils sont jugés par la Section Spéciale de la Cour d'Appel de Riom (63).
 
Le 8 décembre 1943 il est condamné par ce tribunal d'exception à 5 ans de réclusion et à 5 ans d'interdiction de séjour pour « détention d'armes, destruction de poste de coupure électrique».

Il est transféré à la Centrale d'Eysses près de Villeneuve-sur-Lot (47) où il arrive le 1er janvier 1944. Son nom figure sous le N° 676 au registre d'écrou.

Source du document ci-dessus: Archives Départementales du Tarn-et-Garonne 940 W 118.


Du 19 au 23 février 1944 il participe à l'insurrection de la Centrale. Celle-ci échoue de peu. Devant la menace d'un bombardement par les troupes allemandes appelées en renfort les insurgés se rendent. 12 prisonniers sont fusillés.
Le 30 mai plus de 1100 détenus sont «remis aux autorités allemandes». En clair, ils sont livrés aux nazis.

 

Cette unique photo des emprisonnés d'Eysses en colonne par cinq, les mains sur la tête, au moment où ils quittaient la Centrale aux mains des S.S., le 30 mai 1944 pour la gare de Penne-d'Agenais (Lot-et-Garonne) où ils allaient être embarqués vers Compiègne, a été prise par un garde mobile d'une fenêtre dominant la cour d'honneur.

Source de la photo et du texte: L'insurrection d'Eysses 19/23 février 1944 Une prison dans la Résistance Amicale des Anciens d'Eysses Editions Sociales 1974


Le 18 juin 1944 il est déporté de Compiègne à Dachau où il arrive le 20 dans le convoi N° I.229. Il reçoit le matricule N° 73130 et, après la quarantaine, il est affecté au Kommando de Landsberg.

Landsberg: Kommando du KL Dachau. Le Kommando de Kaufering-Landsberg est situé sur le Lech en Bavière, à 50 kilomètres au sud-ouest de Munich. Le 18 juin 1944 arrivent à Kaufering 1000 détenus juifs, parmi lesquels se trouvent plusieurs Français. En dehors du complexe de Kaufering, existe à Landsberg un camp de travail sur la base aérienne de Penzing. 28838 détenus sont envoyés dans ce Kommando, l'un des plus grands sur le territoire du Reich, dont 14500 environ y sont morts.
Source: Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation.


Puis il est transféré au Kommando d'Allach.

Allach: Kommando du KL Dachau. Ce très important Kommando du KL Dachau fait travailler les détenus à différents projets et productions : d'abord pour une manufacture de porcelaine, ensuite pour la firme BMW, enfin pour différents chantiers de l'organisation Todt. Il compte jusqu'à 3850 détenus. Il est situé près de Dachau et est créé le 17 mai 1944.
Source: Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation.

Il y est libéré le 30 avril 1945.

Le 21 août 1948 il épouse Renée DUBAUD à Châteauneuf-sur-Cher (18).

Selon le Service Historique de la Défense (GR 16 P 72194), il est homologué en tant que Résistant au titre des F.F.I. (Forces Françaises de l'Intérieur) et des D.I.R.(Déportés et Internés de la Résistance).

Suivant l'article 1er de l'arrêté du Ministère de la Défense en date du 20 avril 1990, le "Bataillon F.F.I. de la Centrale d'Eysses" est assimilé à une unité combattante pour la période du 9 décembre 1943 au 31 mai 1944.

Il décède le 2 mars 1973 à Vallenay.

Sources:

- Archives Départementales de l'Allier Police Politique Opposition au Régime de Vichy Communisme Répression 1940-1944

- Archives Départementales du Cher 2 R 850.882,

- Archives Départementales du Lot-et-Garonne 940 W 118

- Archives du camp de Dachau sur Ancestry.com et JewishGen.org

- Bulletin Officiel des Armées Arrêté du 20 avril 1990

- Etat des Morts et des Disparus en France et des Déportés du Maquis Hoche transmis par Georges Gavelle

- Etat civil de Saint-Loup-des-Chaumes (18), de Châteauneuf-sur-Cher (18) et de Vallenay (18)

- Fallut Robert 1939-1945 La Résistance: du tract à la lutte armée en Allier Hoche Imprimerie Guériaud 2008

- Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation Editions Tirésias 2004

- Mémorial annuaire des Français de Dachau  Amicale des Anciens de Dachau 1987 

- Service Historique de la Défense (GR 16 P 72194)