Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
 

FRADIN Henri Claude Michel

Nous sommes à la recherche d'une photo.

est né le 16 décembre 1884 au domicile de ses parents à Dompierre-sur-Besbre (03). Son père est gendarme et sa mère Marie née DUVERGER est sans profession.

Enfant de troupe engagé volontaire pour 5 ans le 16 décembre 1902 à la mairie d’Autun, il est affecté au 4ème Régiment de Spahis. Il se rengage régulièrement et passe par différents régiments : 1er Régiment d’Annamites, 22ème Régiment d’Infanterie Coloniale où il est nommé sergent fourrier, 136ème Tirailleurs Sénégalais, Infanterie Coloniale pendant la 1ère Guerre Mondiale. Il passe sous-lieutenant le 28 août 1916.

Le 7 août 1920 il épouse Cécile GAILLARD à Saint-Eugène (Algérie). Ils n'ont pas d'enfant.

Il est promu au grade de Capitaine d’Infanterie Coloniale le 25 mars 1930. Il est rappelé à l’activité le 2 septembre 1939.

Capitaine en retraite des Troupes Coloniales il vient résider à Saint-Martin-d'Estreaux (42).

En 1943 il entre dans la Résistance sous le pseudonyme d'OCEA.

Selon une enquête de police, « Acquis à la cause de la Résistance, son activité s'est manifestée dans les rangs de l'A.S. en 1943 par l'établissement de fausses cartes d'identité, l'abri de jeunes réfractaires de la commune de Saint-Martin-d'Estreaux et de la région voisine (Chatelus, Saint-Pierre-Laval), puis comme organisateur du ravitaillement des maquis régionaux des limites de l'Allier jusqu'à Saint-Just-en-Chevalet. Il était secondé activement par son épouse».

En février 1944 il quitte l'A.S. (Armée Secrète) de la Loire pour entrer aux M.U.R. (Mouvements Unis de Résistance).

Se sachant recherché par la Gestapo de la Loire, il vient résider dans l'Allier au lieudit Falconnière à Billezois près des époux RAVAUD.

Il y est arrêté -ainsi que  son épouse et Denis et Marie RAVAUD- par la Gestapo de Roanne le 21 mai 1944.

Selon une note du commissaire chef des Renseignements Généraux de la Loire, le capitaine FRADIN "aurait été trouvé porteur lors de son arrestation d'une somme de 200.000 francs. Il aurait été dénoncé samedi 20 courant dans l'après-midi par M.BOULON, délégué à la Propagande et à l'Information".

Ils sont internés à la Caserne Combes à Roanne (42) avant d'être transférés à la Caserne Grouchy à Saint-Etienne (42).

Le 18 août 1944 il fait partie des 1249 hommes déportés de Compiègne-Rethondes à Buchenwald où il arrive le 20 dans le convoi N° I.265.

Il y reçoit le matricule N° 81108.


Source du document ci-dessus : Service International de Recherches d’Arolsen 5880163.


Après la quarantaine il est affecté au Kommando de Neu Stassfurt.

Neu Stassfurt ou "Reh": Kommando du Kl Buchenwald. A 8 km de Stassfurt et à 35 km de Magdeburg, les détenus de ce Kommando, ouvert le 13 septembre 1944, doivent installer dans une ancienne mine de sel une usine souterraine. Ils sont près de 500 détenus en janvier 1945. Presque tous sont Français. L'évacuation a lieu vers les Sudètes.
Source: Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation.

Il est libéré le 11 avril 1945 par l'avance alliée et est rapatrié le 29 avril 1945.

Selon le Service Historique de la Défense (Dossier GR 16 P 232273), il est homologué en tant que Résistant au titre des F.F.I. (Forces Françaises de l'Intérieur) et des D.I.R. (Déportés et Internés de la Résistance).

La carte de Déporté Résistant N° 1.015.24117 lui est attribuée le 27 décembre 1954.

Il décède le 1er avril 1967 à Saint-Martin-d'Estreaux (42).

Sources:

- Archives Départementales de l'Allier 1864 W 1, 1580 W 8, 1756 W 1 N° 3595,

- Archives Départementales de la Loire 112 W 14, 1 R 1520-1904,

- Archives Départementales du Puy-de-Dôme 908 W 41

- Bureau des Archives des Victimes des Conflits Contemporains

- Etat civil de Dompierre-sur-Besbre (03)

- Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation Editions Tirésias 2004

- Mémorial Buchenwald Dora Kommandos  Association Française Buchenwald Dora et Kommandos

- Service Historique de la Défense (Dossier GR 16 P 232273)

©  AFMD de l'Allier