Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
 

LORIOL Marcel

Nous sommes à la recherche d'une photo et de renseignements complémentaires.

Est né le 22 mai 1900 au domicile de ses parents au lieudit Le Coupet à Droiturier (03). Son père François et sa mère Eugénie née FOUCHET sont cultivateurs.

Incorporé le 1er octobre 1920 il est affecté au 99ème Régiment d'Infanterie. Il est rayé des contrôles le 25 septembre 1922 avec le grade de sergent.

Domicilié rue Marguerite Malmanche à Auxonne (21), il exerce la profession de chauffeur.

Il est arrêté le 31 juillet 1944 à Dole (39) et est interné à Besançon (25) et Dijon (21).

Le 31 août 1944 il fait partie des 61 hommes déportés de Dijon à Dachau où il arrive le 4 septembre dans le convoi N° I.283. Il y reçoit le matricule N° 100558.

Source du document ci-dessus: Mémorial annuaire des Français de Dachau.
Après la quarantaine il est transféré le 14 septembre 1944 à Mauthausen où il arrive le 16. Il y reçoit un nouveau matricule, le N° 98558.

Il est affecté au Kommando de Gusen II le 29 septembre.

Gusen: Kommando du KL Mauthausen. A Gusen, les Nazis exploitent les carrières de granit, grâce notamment à l'envoi dès 1940 de milliers de Républicains espagnols. A partir de 1943, les détenus y sont massivement utilisés dans les usines installées par les firmes Steyr, Daimler, Puch et Messerschmitt pour la fabrication des pièces de fusils et des moteurs d'avions. En 1944, pour parer aux attaques aériennes, des galeries souterraines abritent progressivement des chaînes de montage. Gusen II voit ainsi le jour pour recevoir les milliers de prisonniers nécessaires à ces travaux de creusement.
Source: livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation.

Il décède

- le 4 février 1945 à Gusen selon les Archives du camp de Mauthausen

- le 5 février 1945 à Mauthausen selon l'état civil de Droiturier, d'Auxonne et le JO N° 205 du 3 septembre 2008.

«Mort pour la France»

Son nom figure sur la plaque dans l'escalier à l'Hôtel de Ville d'Auxonne.

Photo: Remerciements à la Mairie d'Auxonne.

Selon le Service Historique de la Défense Dossier (GR 16 P 377093), il est homologué en tant que Résistant au titre des F.F.I. (Forces Françaises de l'Intérieur).

"Mort en déportation" suivant l'arrêté du Secrétariat d'Etat à la Défense en date du 22 août 2008  paru au Journal Officiel N°205 du 3 septembre 2008.

Sources:

- Archives Départementales de l'Allier 1 R 1920.1314,

- Archives des camps de Dachau et de Mauthausen sur Ancestry.com et JewishGen.org

- Amicale de Mauthausen Le Troisième Monument

- Etat civil de Droiturier (03) et d'Auxonne (21)

- Association des Déportés du Jura Les Jurassiens dans les camps de concentration Lons-le-Saunier 1988 transmis par les Archives Départementales du Jura

- Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation Editions Tirésias 2004

- Mémorial annuaire des Français de Dachau  Amicale des Anciens de Dachau 1987

- MemorialGenWeb site Internet

- Remerciements à la mairie d'Auxonne

- Service Historique de la Défense Dossier (GR 16 P 377093)

©  AFMD de l'Allier