Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
 

BARRE Ambroise Pierre André


Nous sommes à la recherche d'une photo et de renseignements complémentaires.

est né le 21 mars 1923 au bourg de Ferrières-sur-Sichon (03). Son père Eugène est instituteur et sa mère Lucienne née BEAUFFETY est sans profession.

Il exerce le métier de garagiste à Trémonzey (88) où il est domicilié.

Il fait partie avec son frère Paul du Maquis de Grandrupt-de-Bains (88).

Le 7 septembre 1944 devant la menace de très fortes représailles contre les populations civiles (destruction du camp par bombes, incendies des villages, habitants fusillés), 216 maquisards dont André et Paul BARRE se rendent et sont faits prisonniers.

Ils sont transférés en camion à la prison de la Vierge à Epinal avant d'être déportés en train à Schirmeck le 10 septembre 1944.


Vorbrück-Schirmeck. Ce camp de sûreté est situé en Alsace dans la vallée de La Brûche. Il est ouvert dès le mois de juillet 1940.Les détenus du camp y restent, dans la majorité des cas, une courte période avant d'être soit libérés soit envoyés vers des prisons ou des KL. L'évacuation commence en octobre 1944 vers les camps de Gaggenau, Haslach et Rothenfels.Le dernier convoi quitte Schirmeck le 22 novembre et le 23 novembre le camp est libéré. Au total, près de 15000 détenus y seraient passés, dont des prisoniers de guerre russes et polonais.
Source: Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation.

Ils en repartent le 16 septembre en camion pour arriver à Gaggenau en Allemagne. Début octobre ils partent à pied pour Rastatt et la majorité des maquisards va être déportée de Sarrebruck au camp de concentration de Dachau le 9 octobre 1944.

André BARRE y reçoit le matricule N° 114399  et est transféré à Auschwitz avant de revenir à Dachau.

Il décède à Dachau le 17 mars 1945 selon l'état civil de Ferrières-sur-Sichon et de Trémonzey et le JO N° 181 du 7 juillet 2007.

«Mort pour la France»

Selon le Service Historique de la Défense (Dossier GR 16 P 34595), il est homologué en tant que Résistant au titre des F.F.I. (Forces Françaises de l'Intérieur) et des  D.I.R.  (Déportés et Internés de la Résistance).

Note: Son frère Paul René Eugène BARRE, né le 14 février 1927 à Trémonzey (88), est déporté à Dachau dans le même convoi qu'André. 


Mémorial annuaire des Français de Dachau

Source: Mémorial annuaire des Français de Dachau.

Il va ensuite être transféré le 13 décembre 1944 au camp de concentration de Buchenwald. Il y reçoit le matricule N° 38529 et y est libéré le 11 avril 1945.

Sources:

- Archives du camp Dachau sur Ancestry.com et JewishGen.org

- Bureau des Archives des Victimes des Conflits Contemporains

- Etat civil de Ferrières-sur-Sichon (03) et de Trémonzey (88)

- Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation Editions Tirésias 2004

- Mémorial annuaire des Français de Dachau Amicale des Anciens de Dachau 1987

- Mémorial Buchenwald Dora Kommandos Association Française Buchenwald Dora et Kommandos

- MemorialGenWeb site Internet

- Service Historique de la Défense (Dossier GR 16 P 34595)
©  AFMD de l'Allier