Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
 

CAMUS François


Nous sommes à la recherche de renseignements complémentaires. Pour nous contacter: afmddelallier@orange.fr

est né le 16 avril 1906 au lieu-dit les Bardins à Saligny-sur-Roudon (03). Il est le fils de François CAMUS et de Marie née ROY.

Source de la photo: Archives de Paris 3595 W_31.





Il est journalier domicilié au N° 53, rue de Vouillé à Paris (15ème) quand il épouse Léontine DEHAN, tourneuse sur métaux, à Paris (15ème) le 5 juillet 1930.


Il est mouleur sur métaux domicilié à Montreuil-sous-Bois (93) quand le 20 février 1943 il épouse Madeleine DOUX à Poissy (78).

Il est arrêté à Montreuil le 5 décembre 1941 et interné à la prison de La Santé, Fresnes, Poissy, Melun et Compiègne.

Le 12 mai 1944 il est déporté de Compiègne à Buchenwald où il arrive le 14 dans le convoi N° I.211.


Source du document ci-dessus: Service International de Recherches d'Arolsen 5848672.

Il y reçoit le matricule N° 51836. Après la quarantaine, il passe par le  camp de Dora avant d'être affecté au Kommando d'Ellrich le 6 juin 1944.


Source du document ci-dessus: Service International de Recherches d'Arolsen 5648674.

Ellrich: Ce Kommando, dépendant du camp de Dora, est constitué de bâtiments abandonnés d'une fabrique, avec un vaste terrain en friche, au sud de la ligne de chemin de fer de Herzberg à Nordhausen, à hauteur de la gare de la petite ville d'Ellrich. Entre mai et septembre 1944, on évacue vers Ellrich des milliers de détenus pour travailler sur des chantiers dépendants du "Sonderstab Kammler", qu'il s'agisse du creusement de galeries souterraines ou de tous les travaux de génie civil en surface."
Source: Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation.

Il y est libéré le 11 avril 1945.

Selon le Service Historique de la Défense (Dossier GR 16 P 103437), il est homologué en tant que Résistant au titre de la R.I.F. (Résistance Intérieure Française) et des D.I.R. (Déportés et Internés de la Résistance).

La carte de Déporté Résistant N° 1.001.31466 lui est attribuée sur décision du Ministère des Anciens Combattants et Victimes de Guerre en date du 21 août 1958 selon les Archives de Paris N° 3595 W_31.

La carte de Déporté Résistant N° 1.001.31466 lui est attribuée sur décision du Ministère des Anciens Combattants et Victimes de Guerre en date du 21 août 1958.


                                                                                                                                Source: Archives de Paris 3595 W_31.



Il décède le 9 août 2003 à Montbert (44).

Sources:

- Archives de Paris 3595 W_31

- Bureau des Archives des Victimes des Conflits Contemporains

- Etat civil de Saligny-sur-Roudon (03), de Paris (15ème) et de Poissy (78)

- Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation Editions Tirésias 2004

- Mémorial Buchenwald Dora Kommandos Association Française Buchenwald Dora et Kommandos

- Service Historique de la Défense (Dossier GR 16 P 103437)

- Service International de Recherches d'Arolsen 5848672,5648674,

©  AFMD de l'Allier