Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
 

MAGNARD Jean Emile

Est né le 16 juillet 1920 au domicile de ses parents à la gare de  Chareil-Montord (03). Son père Paul   et sa mère Marie née PIERRE sont employés de chemin de fer.

Il est employé des P.T.T. et domicilié à Chareil-Cintrat.

Du 25 mars 1941 au 20 octobre 1941 il va aux Chantiers de Jeunesse où il est affecté au Groupement 34.

Source de la photo: Bureau des Archives des Victimes des Conflits Contemporains.


En 1944 il est domicilié à Clermont-Ferrand (63) où il est arrêté le 15 mai par la Gestapo. Il est interné à la prison du 92ème Régiment d’Infanterie jusqu’au 19 juillet, date à laquelle il est transféré à Compiègne.

Le 28 juillet 1944 il est déporté de Compiègne à Neuengamme où il arrive le 31 juillet dans le convoi N° I.250. Il reçoit le matricule N° 39651 et après la quarantaine il est transféré au Kommando de Bremen-Schutzenhof.

Bremen-Schützenhof : Kommando du KL Neuengamme. Ce Kommando travaille pour les chantiers navals de la ville depuis septembre 1944. Il emploie près de 600 détenus.
Source : Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation.

 

Selon le témoignage d’un camarade de captivité et de déportation de Clermont-Ferrand, il est parti au Kommando de Bremen-Schützenhof  « comme infirmier  grâce à un docteur qu’il avait rencontré » .

Il décède

- le 12 mars 1945  dans un lieu non connu selon le Mémorial des Français Déportés à Neuengamme

- le 12 mars 1945 à Neuengamme selon l’état civil de Chareil-Cintrat

- le 16 mars 1945  dans un lieu non connu selon le livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation.



Sources :

- Archives départementales de l’Allier 1 R 1940.1082.2252,


- Bureau des Archives des Victimes des Conflits Contemporains


- Etat civil de Chareil-Cintrat (03)


- Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation Editions Tirésias 2004


- Mémorial des Français Déportés à Neuengamme  Amicale de Neuengamme

©   AFMD de l'Allier