Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
 

MINOT Raoul Jean

 

Nous sommes à la recherche d’une photo et de renseignements complémentaires.


est né le 28 septembre 1893 au domicile de ses parents rue Saint-François à Montluçon (03). Son père Jean est mécanicien tourneur et sa mère Marie née BERTHON est femme au foyer.

En mars 1913 à Paris (11ème) il s’engage pour trois ans et passe dans différents régiments d’artillerie jusqu’au 24 août  1919.

Lui sont attribuées


- la Croix de Guerre avec Etoile de Bronze


- la Médaille Interalliée.

 

Il est démobilisé le 24 août 1919 et se retire à Montluçon.

 

Il est domicilié au N° 36, rue du 22 septembre à Courbevoie (92).

 

Le 20 avril 1943 il fait partie des 997 hommes déportés de Compiègne à Mauthausen où il arrive le 22 dans le convoi  N° I.94.

 

Selon le livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation  ce convoi « est le résultat d’une part d’une augmentation de la répression par les autorités allemandes  et, d’autre part, d’un besoin de main-d’œuvre pour l’économie du Reich dans le cadre de l’Opération Meerschaum ou Ecume de Mer ».

 

Raoul MINOT reçoit le matricule N° 28343.

 

Il  est transféré le 17 octobre  1943 à Buchenwald où un nouveau matricule lui est attribué : le N° 22626.

KL BUCHENWALD: Le camp de Buchenwald , situé à une dizaine de kilomètres de la ville de Weimar, est créé en 1937. Avec le déclenchement de la guerre en 1939 et à mesure des avancées de la Wehrmacht, la population concentrationnaire s'internationalise.

De 1943 à la fin de 1944 voire au tout début de 1945, le camp devient un vivier de main d'œuvre corvéable à merci et renouvelable à volonté pour la production de guerre. Le développement des Kommandos s'amplifie. Des usines sont installées dans l'enceinte du camp.

En tout, Buchenwald comptera 136 Kommandos. Après huit années d'existence au cours desquelles périrent environ 56000 détenus et où 238980 ont pu être recensés, le camp de Buchenwald est libéré le 11 avril 1945.

Source: Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation.

Il décède le 28 avril 1945 à Cham au cours des marches de la mort selon l’état civil de Montluçon et le JO N° 15 du 18 janvier 1996.

 

«  Mort pour la France »

"Mort en déportation"
suivant l' arrêté du Ministère des Anciens Combattants et Victimes de Guerre en date du 27 octobre 1995 paru au Journal Officiel N° 15 du 18 janvier 1996.

Sources :


- Archives Départementales de l’Allier 1 R 1913.876.1156,


- Etat civil de Montluçon (03) et de Courbevoie (92)

- Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation Editions Tirésias 2004

- Mauthausen Le Troisième Monument  Amicale de Mauthausen

- Mémorial Buchenwald Dora Kommandos  Association Française Buchenwald Dora et Kommandos

- memorialgenweb

 

 

© AFMD de l’Allier