Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
  MERLE née GASTAUD Micheline Félicie

Nous sommes à la recherche de renseignements complémentaires.

est née le 29 septembre 1923 au N° 21, rue Jean Jaurès à Vichy (03). Elle est la fille de César GASTAUD et de mère inconnue. Elle est élevée par son père.

Le 28 mars 1942 elle est sans profession et domiciliée Route Saint-Jean à Ajaccio (20) quand elle  épouse Albert Antoine MERLE en cette même ville.

Coiffeuse elle est domiciliée Boulevard National à Marseille (13).

Source de la photo ci-contre: Bureau des Archives des Victimes des Conflits Contemporains.

Note: Photo prise en 1945 en Suède après sa convalescence. F pour France et 96 est le numéro de son laissez-passer.




Depuis 1942  elle réside à la maison de tolérance "Les Canisses" à Miramas (13).

Elle est déportée à une date  non connue  au camp de concentration pour femmes de Ravensbrück.

Le KL Ravensbrück est situé près de la ville de Fürstenberg à environ 50 kilomètres au nord de Berlin. Au total, plus de 120000 déportées d'une vingtaine de nationalités différentes sont passées par le KL Ravensbrück, le grand camp de concentration pour femmes du Reich. De là beaucoup d'entre elles sont transférées vers des camps et des centaines de Kommandos extérieurs disséminés dans toute l'Allemagne.
Les conditions d'existence à Ravensbrück sont tout aussi effroyables que dans les autres KL. De 1939 à 1945, on estime qu'environ 40000 déportées ont trouvé la mort dans ce camp.
Source: Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation.

 
Elle y reçoit le matricule N° 97517.

Elle est libérée le 23 avril 1945 grâce à la Croix-Rouge suédoise et arrive à Malmö le 26 avril. Elle  réside au camp de réfugiés de Robertshöjd à Göteborg le temps de sa convalescence.

Dans son livre "Ravensbrück" Germaine TILLION écrit: «Après le 23 avril 1945, grâce aux soins intelligents des sauveteurs suédois, les prisonnières enlevées par eux eurent une des mortalités les plus faibles de tout le sédiment concentrationnaire, mais pour obtenir ce résultat ils nous gardèrent plusieurs semaines dans un centre de repos».

Le laissez-passer N° 190082 lui est attribué le 8 mai 1945 par la Légation de France en Suède pour son retour en France. Elle quitte la Suède le 1er juillet 1945 en avion de l'aéroport de Torslanda à Göteborg.



Source des documents ci-dessus: Archives Nationales Suédoises  Statens Uttanings Kommission passbyran E  II 1:21.

A gauche: Carte de déclaration pour accélérer  le contrôle des passeports/Laissez-passer au départ de Suède N°190022.
A droite: Extrait de la liste des déportées rapatriées en France. 
 

Son premier mariage ayant été dissous le 1er octobre 1959,  elle épouse en secondes noces Daniel GAY le 9 juillet 1960 à Maisons-Alfort (94).

Elle décède le 7 avril 2002 à Troyes (10).

Sources :

- Archives Départementales des Bouches-du-Rhône 5 W 398

- Archives du Royaume de Suède (The National Alien Commission, passbyrån volume E 11:7)

- Bureau des Archives des Victimes des Conflits Contemporains

- Etat civil de Vichy (03) et d'Ajaccio (20)

- Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation Editions Tirésias 2004

- Tillion Germaine dans Revue d'Histoire de la 2ème Guerre Mondiale N°15-16 1954, Ravensbrück Editions Le Seuil 1988

©  AFMD de l'Allier