Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
 
MICHAUD Paul Claude Antoine

Nous sommes à la recherche d’une photo et de renseignements complémentaires.

est né le 9 octobre 1924 au domicile de ses parents 82, rue Victor Hugo à Montluçon (03). Son père Auguste est boucher et sa mère Julie née BRAVY est sans profession.

Il est domicilié à Bourges (18).

Il est arrêté le 9 mars 1943 à Oloron-Sainte-Marie (64) sans doute alors qu'il tente de passer en Espagne pour rejoindre les Forces Françaises Libres en Afrique ou en Angleterre. Il est  interné au Fort du Hâ à Bordeaux avant d'être transféré au Frontstalag 122, c'est-à-dire Compiègne, l'antichambre de la déportation..

Le 8 mai 1943 il est déporté de Compiègne à Sachsenhausen où il arrive le 10 dans le convoi N° I.100. Il reçoit le matricule N° 66151 et après la quarantaine il est affecté au Kommando de Küstrin.

Küstrin: Kommando du KL Sachsenhausen. Située à 70 kilomètres à l'est de Berlin, au confluent de la Wartha et de l'Oder, la ville de Küstrin est le lieu d'implantation de la Zellwolle Zellulose Werk, une gigantesque fabrique de pâte à papier et de dérivés de la cellulose. Le Kommando est évacué en janvier 1945.
Source: Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation.

Il est transféré au camp de Buchenwald où il arrive le 3 février 1945. Il reçoit un nouveau matricule, le N° 86751.

KL BUCHENWALD: Le camp de Buchenwald , situé à une dizaine de kilomètres de la ville de Weimar, est créé en 1937. Avec le déclenchement de la guerre en 1939 et à mesure des avancées de la Wehrmacht, la population concentrationnaire s'internationalise.

De 1943 à la fin de 1944 voire au tout début de 1945, le camp devient un vivier de main d'œuvre corvéable à merci et renouvelable à volonté pour la production de guerre. Le développement des Kommandos s'amplifie. Des usines sont installées dans l'enceinte du camp.

En tout, Buchenwald comptera 136 Kommandos. Après huit années d'existence au cours desquelles périrent environ 56000 détenus et où 238980 ont pu être recensés, le camp de Buchenwald est libéré le 11 avril 1945.

Source: Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation.

Evacué le 8 avril 1945, il s’évade le 28 avril près de Munich.

Selon le Service Historique de la Défense (Dossier GR 16 P 416413), il est homologué en tant que Résistant au titre   des D.I.R. (Déportés et Internés de la Résistance).

Il est domicilié à Bourges et exerce le métier de représentant quand il épouse Bernadette DUREUIL à Bourges (18) le 27 juillet 1953.

Il décède le 2 mars 1984 à Paris (13ème).

Sources :

- Archives Départementales de la Gironde

- Bureau des Archives des Victimes des Conflits Contemporains

- Etat civil de Montluçon (03) et de Bourges (18)

- Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation Editions Tirésias 2004

- Mémorial Buchenwald Dora Kommandos Association Française Buchenwald Dora et Kommandos

- Service Historique de la Défense (Dossier GR 16 P 416413)

©  AFMD de l'Allier