Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
  MONESTIER Maurice Jean

est né le 24 mars 1923 au Hameau de la Cité à Youx (63). Son père Jean-Baptiste est garçon d’hôtel et sa mère Marie Louise née CONFESSON est sans profession. Ils sont domiciliés à Clermont-Ferrand (63).

Il est domicilié Cité de Pigoil à Saint-Eloy-les-Mines (63) quand, début mai 1944, il rejoint le Maquis du Cantal et participe aux combats du Mont Mouchet et de la Vallée de la Truyère.

Source de la photo ci-contre: Division des Archives des Victimes des Conflits Contemporains 21 P 517 638.

Le Maquis ayant été dispersé, il est dirigé sur le département de l’Allier où il est affecté à une formation F.F.I. Il est capturé par les Allemands à Bellenaves (03) au cours d'une mission et est interné dans un premier temps à Vichy (03), puis à la Mal-Coiffée, prison militaire allemande   à Moulins (03).
Dans la nuit du 24 au 25 août, il fait partie des 66 derniers détenus de la Mal-Coiffée qui sont embarqués en gare de Moulins par les nazis comme otages pour protéger leur fuite. Les voies étant coupées, ils restent bloqués pendant trois jours en gare de Paray-le-Monial (71). A Belfort où ils arrivent le 1er septembre, ils sont internés à la Caserne Friedrich.

Ci-contre: Photo de la Mal-Coiffée transmise par Raphaël Lassandre.
Le 5 septembre il est déporté de Belfort à Buchenwald où il arrive le 10 dans le convoi N° I.285.

Source: Extrait de la liste du convoi N°I.285 transmise par l'Association Française  Buchenwald-Dora et Kommandos.

Il reçoit le matricule N° 85241 et, après la quarantaine passée au Block 63 au Petit Camp, il passe au Grand Camp au Block 10 avant d'être affecté au Kommando B II, c'est-à-dire Langenstein.

Source: Extrait du Registre Matriculaire des 85000 transmis par l'Association Française  Buchenwald-Dora et Kommandos.

A  Langenstein  il est affecté au Block 7 et y travaille comme peintre.

Langenstein ou ""Malachit"" ou ""Zweiberge"": Kommando du KL Buchenwald.
Ouvert en avril 1944 ce Kommando est installé près du village de Langenstein, à quelques kilomètres d'Halberstadt. Le chantier de Langenstein est le chantier B2 du Sonderstab Kammler. Les détenus creusent près de 10 km de galeries dans les collines du Thekenberg devant servir à enterrer les productions des usines Junkers. Au total, près de 7000 détenus y travaillent. 3000 détenus sont évacués le 9 avril 1945 et 1600 sont libérés le 13 avril 1945 par les Américains.
Source: Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation.

Il est transféré au Kommando d' Halberstadt à une date non connue.

Halberstadt ou "Markrele": Kommando du KL Buchenwald. A 55 km au sud-ouest de Magdeburg, le Kommando d'Halberstadt est installé en juillet 1944 pour l'usine de la firme Junkers (construction d'ailes d'avions). Par suite de l'arrêt de la fabrication, une partie des détenus (ils sont alors près de 900) est transférée en janvier et février 1945 à  Langensrtein-Zweiberge. Le reste est affecté à des travaux de terrassement et de déblaiement. Les détenus sont finalement évacués le 8 avril 1945 vers les Sudètes et libérés le 8 mai 1945.
Source: Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation.

Il décède à Halberstadt
- le 11 avril 1945  selon le livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation
- le 10 mai 1945 selon l’état civil de Youx et l'Association Française  Buchenwald-Dora et Kommandos. La date de décès figure dans la 7ème colonne du document ci-dessous: "45.05.10".

Source: Association Française  Buchenwald-Dora et Kommandos.

Il  décède  à l’Hôpital américain du Kommando d’Halberstadt et est d’abord  inhumé  au cimetière d’Halberstadt, puis à Berlin-Frohnau le 18 août 1947.

« Mort pour la France »

Selon le Service Historique de la Défense (Dossier GR 16 P 425840), il est homologué en tant que Résistant au titre  des D.I.R. (Déportés et Internés de la Résistance).

La carte de Déporté Résistant N° 1.001.30461 lui est attribuée sur décision du Ministère des Anciens Combattants et Victimes de Guerre en date du 10 avril 1957.

Son nom figure au Monument aux Morts de Youx (63).

Photos transmises par la Mairie de Youx. Remerciements.

"Mort en déportation" suivant l'arrêté du Ministre délégué aux Anciens Combattants et Victimes de Guerre en date du 8 juillet 1996 paru au Journal Officiel n°199 du 27 août 1996 page 12849.   

                                           

Sources :

- Amicale du Kommando de Langenstein

- Archives du Kommando de Langenstein sur Ancestry.com et JewishGen.org

-
Association Française  Buchenwald-Dora et Kommandos

- Division des Archives des Victimes des Conflits Contemporains 21 P 517 638

- Etat civil de Youx (63)

- Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation Editions Tirésias 2004

- memorialgenweb site Internet

- Service Historique de la Défense (Dossier GR 16 P 425840)

- Service International de Recherche d’Arolsen     1.1.5.1 / 5318104,  1.1.5.3 / 6652891,  1.1.5.3 / 6652892, 1.1.5.3 / 6652896, 2.3.3.4 / 78351871,