Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
  AUGIER Albert Marius

Nous sommes à la recherche d'une autre photo et de renseignements complémentaires.

est né le 5 février 1906 au domicile de ses parents au N°13, rue du Bac au Puy-en-Velay (43). Son père Louis est cimenteur et sa mère Marie née VIALA est ménagère.

Incorporé le 12 mai 1927 au 47ème Régiment d'Artillerie Hippo, il passe au 7ème Escadron du Train le 1er décembre 1927, puis au 47ème Régiment d'Artillerie le 30 août 1928. Il est rayé des contrôles le 10 novembre 1928.

Il est rappelé le 28 août 1939 et affecté au Dépôt du Train N°14 264ème Compagnie Hippo. Il est démobilisé le 25 juillet 1940 à Sassenage (38) et se retire au Puy-en-Velay.

Source de la photo ci-contre: Service International de Recherches d'Arolsen 5451676.

Le 9 mars 1943 l'Office de Placement allemand du Puy-en-Velay lui établit un contrat d'embauche et il est envoyé, au titre de la Relève, à Saint-Malo pour travailler pour l'organisation Todt en qualité de maçon.

Organisation Todt: du nom de Fritz Todt, officier nazi chargé, entre autres, de la construction du Mur de l'Atlantique de la frontière belge à la frontière espagnole.
Il  est arrêté le 15 ou le 21 mars 1943 en gare de Moulins (03) après s’être évadé de l’Organisation Todt de Saint-Malo avec de faux papiers.

Il est interné à la Mal-Coiffée, prison militaire allemande à Moulins (03) pendant environ deux mois avant d'être transféré au Frontstalag N° 122, c'est-à-dire  Compiègne.

Il est déporté le 25 juin 1943 de Compiègne à Buchenwald où il arrive le 27 juin. Il y reçoit le matricule N° 14721.

Source des 2 documents ci-dessus: Service International de Recherches d'Arolsen 5451676 et 5451675.

Il reste au Camp Central de Buchenwald sans doute affecté à l’une des usines attenantes au camp: la DAW (ateliers allemands d’armement),  la Gustloff qui fabrique des armes légères et la Mibau-Siemens qui fabrique des pièces de précision pour les V2.

Il décède le 7 avril 1944 à Buchenwald  des "suites de mauvais traitements" selon le témoignage d'un codétenu.

« Mort pour la France »

"Mort en déportation" selon l'arrêté du Secrétaire d'Etat à la Défense et aux Anciens Combattants en date du 22 janvier 2009 paru au Journal Officiel  n°30 du 5 février 2009 page 2073.


Sources:

- Archives Départementales de l'Allier 1864 W 1

- Archives Départementales de la Haute-Loire 1 R 1108

- Division des Archives des Victimes des Conflits Contemporains 21 P 419 744

- Etat civil du Puy-en-Velay (43)

- Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation Editions Tirésias 2004

- Mémorial Buchenwald Dora Kommandos Association Française Buchenwald Dora et Kommandos

- Service International de Recherches d'Arolsen  5451675, 5451676,


© AFMD de l'Allier