Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
 
CROCHARD  André Georges  Gabriel

Nous sommes à la recherche d'une photo et de renseignements complémentaires. Nous contacter: afmddelallier@orange.fr


est né le 16 juin 1894 à Vichy (03). Il est le fils de Louis Antoine Crochard, capitaine d’infanterie hors cadre et chef du bureau arabe de Djelfa (Algérie), Chevalier de la Légion d’Honneur,  et de Marie Valentine Derain.

Il est blessé au cours de la 1ère guerre mondiale  le 23 novembre 1917 à Verdun et le 11 avril 1918 dans la Somme. Il est cité à l'ordre de la 2ème armée le 31 décembre 1917 et du 3ème corps d'armée le 29 août 1918 .


Il est fait Chevalier de la Légion d'honneur le 14 octobre 1920 alors qu'il est lieutenant au 1er régiment de Spahis.

Source de la photo: Archives de Paris 3595 W _ 33?



Le 13 octobre 1931 il épouse Alice Adeline VONNECHE à Anvers (Belgique). Ils ont un enfant.

Il réside depuis 1932 à Düsseldorf (Allemagne) où il est employé comme représentant de Pathé cinéma.

Il est cité à l’ordre de la division le 5 juin 1940.


Il est arrêté le 31 août 1942 à  Paris en raison de son activité pour le réseau « Kléber ».


Le réseau Kléber est le nom d'ensemble donné par la direction des services spéciaux de l'Armée d'Armistice repliée à Alger aux divers réseaux militaires restés en métropole après l'invasion de la Zone Libre. Commandés par Louis Rivet, ces réseaux avaient dépendu  de l'Etat-Major de l'Armée de Terre à Vichy jusqu'en novembre 1942. Ce service de renseignements  est rattaché au B.C.R.A. (Bureau Central de Renseignements et d'Action).


Il est interné à la prison de La Santé et  déporté de Paris le 17 septembre 1942 vers la prison de  Trèves.



Trier (Trèves) : Ville située sur la Moselle, où siège le Tribunal du Peuple. Prison où passent des déportés, majoritairement « NN »  partis de France.

Source : Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation.


Puis il est transféré dans un premier temps à la prison de Coblence (Allemagne), ...


  Document ci-dessus: Fiche de la Gestapo. Source: Service International de Recherches d'Arolsen 1.2.3.3 / 12442095.

... puis à la prison de Fuhlsbüttel  du 31 août 1942 au 17 juin 1945  à Hambourg et au camp de concentration de Neuengamme.


 Source du document ci-dessus: Service International de recherches d'Arolsen 1.2.2.1 / 11341663.

Hamburg- Fuhlsbüttel : Kommando du KL Neuengamme. Ce Kommando, installé au nord de la ville dans la prison de la police, n’existe que d’octobre 1944 à février 1945. Il est créé pour recevoir les détenus du Kommando Dessauer-Ufer, évacués à la suite d’un bombardement. Il emploie les détenus à des travaux de déblaiement dans les raffineries et les usines du port, ainsi qu’à des creusements de tranchées anti-char.
Source : Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation.

Selon son dossier à la  Division des Archives des Victimes des Conflits Contemporains à Caen,  il aurait fait un séjour de deux mois au camp de Neuengamme durant l'été 1944 qui n'est attesté par aucun document.

Il est rapatrié en France en juin 1945 et réside depuis cette date au N° 82, rue Charles Laffitte à Neuilly-sur-Seine (92).

Selon le rapport de la Gendarmerie Nationale du 5 juillet 1949,  il est Chef d'Escadron de réserve et Directeur Général de la Société Commerciale et Industrielle Pathé, 20 bis rue Lafayette à Paris (9ème).

Il est fait Officier de la Légion d’Honneur suite au décret du 3 octobre 1949.

La carte de déporté Résistant N°1.001.34015 lui est attribuée sur décision du Minstère de s Anciens Combattants et Victimes de Guerre en date du 18 mars 1965.


Source du document ci-dessus : Archives de Paris. 3595 W_33

Il décède à Paris (15ème) le 2 juin 1975.

Sources :
- Archives de Paris 3595W_33

- Division des Archives des Victimes des Conflits Contemporains à Caen

- Etat civil de Vichy (03) et d’Anvers (Belgique)

- Service International de Recherches d’Arolsen 1.2.2.1 / 11341663, 1.2.2.1 / 11341694, 1.2.2.1 / 11341691, 1.2.2.1 / 11370397 ,  1.2.3.3 / 12442095,

© AFMD de l'Allier