Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
 

Henri Edouard FAROUX

Henri Edouard Faroux

Il est né le 25 décembre 1892 à Paris (14ème).

Pupille de l’Assistance Publique il est élevé dans l’Allier.

Ancien Combattant 1914-1918 dans le Régiment d’Infanterie Coloniale du Maroc il est blessé en 1914 à Mametz, blessé en 1915 près d’Ypres (Belgique), blessé en 1916 à Esmes (Meuse), présent en 1916 à Verdun, à Vaux, à Douaumont, à Louvemont, présent en 1917 au Chemin des Dames. Croix de Guerre avec 2 étoiles d’argent et 4 étoiles de bronze.

Source de la photo: Archives de la famille.



Le Front National FTPF auquel il adhère le 10 juillet 1942 le sollicite pour d’autres liaisons ainsi qu’en témoigne  une attestation de Jean FAVRE alias VALLAT : « Sollicité pour servir la Résistance de Moulins Sud Monsieur FAROUX a adhéré le 10 juillet 1942 au secteur de la Madeleine du Front National sous la responsabilité du Lieut. RAMILLON  (cf attestation en date du 24-11-1950) et sous les ordres du Lieutenant Léger (cf att. du 21-10-1950).

Plus particulièrement chargé des liaisons entre la zone sud et nord en raison de ses activités professionnelles il assura depuis cette époque le transport de documents et matériels divers entre la zone dite « non occupée » et la zone dite « occupée ». C’est ainsi qu’il remit des ordres d’opérations au détachement armé des FTPF du Dépôt SNCF de Moulins et en retour acheminait par l’intermédiaire du Lieutenant Léger les comptes rendus d’exécution ainsi que des tracts, journaux clandestins, correspondances familiales, etc (…..).Cette activité dont la preuve avait été acquise par la Gestapo motiva son arrestation par les autorités allemandes, le 28 février 1943 à son domicile. »


       Il est arrêté dans la rafle  du  28 février 1943  et interné à la Mal-Coiffée, prison militaire allemande à Moulins avant d’être transféré le 9 mars 1943 à Compiègne.

       Le 16 avril 1943 il est déporté de Compiègne à Mauthausen (Autriche) où il arrive le 18 dans le convoi N° I.93. Il reçoit le matricule N° 27111. Selon le livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation il reste au camp  central de Mauthausen.

Il y décède
- le 15 décembre 1943 selon l'état civil de Paris (14ème)

- le 16 décembre 1943 selon le JO N° 243 du 18 octobre 1989

- le 16 décembre 1943 7 heures 55  selon le acte de décès des archives du Service International de Recherches d'Arolsen 1432743. Voir le document ci-dessous.


La carte de Combattant Volontaire de la Résistance  lui est attribuée à titre posthume le 28 septembre 1960. Source: Office Départemental des Anciens Combattants de l'Allier.

La carte de Déporté Politique N° 1.111.15589 lui est attribuée à titre posthume sur décision du Ministère des Anciens Combattants et Victimes de Guerre en date du
 21 avril 1955. Source: Direction Interdépartementale des Anciens Combattants de Clermont-Ferrand.

carte de combattant volontaire de la Résistance

"Mort en déportation" suivant l'arrêté du Secrétariat d'Etat aux Anciens Combattants  en date du 27 juillet 1989 paru au Journal Officiel N°243  du 18 octobre 1989.


Sources :

- Archives Départementales de l’Allier 1864 W 1, 1289 W 91, 778 W 1580 W 1,

- Archives du camp de Mauthausen sur Ancestry.com et JewishGen.org

- Archives de la famille

- Archives Municipales de Moulins 5 H 80

- Direction Interdépartementale des Anciens Combattants de Clermont-Ferrand

- Etat des déportés ayant appartenu à l’Union Locale CGT-Moulins avant 1939

- Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation Editions Tirésias 2004

- Mauthausen le Troisième Monument   site Internet

- MemorialGenWeb  site Internet

- Office Départemental des Anciens Combattants de l'Allier

- Service International de Recherches d'Arolsen 1432743,

 © AFMD de l’Allier