Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
 
CHANLON Charles
 
Archives de la famille

est né le 12 septembre 1914 à Saint-Yorre (03). Son père Auguste est ouvrier charron et sa mère Emilie née TATE est femme au foyer.

Incorporé le 22 octobre 1935 il est affecté comme télégraphiste au 18ème Régiment du Génie. Il est libéré le 15 octobre 1937. Rappelé le 2 septembre 1939 au 105ème Bataillon de l'Air  il est affecté le 1er novembre à l'A.R.A.A. (Atelier de Réparation de l'Armée de l'Air). Il est démobilisé le 31 août 1940 à Aulnat (63).

Célibataire il est employé comme chef d'atelier chez M.RICHE, électricien à Vichy (03).

Photo: Archives de la famille. 

 


Appelé pour le S.T.O. (Service du Travail Obligatoire) le 10 mars 1943 il rejoint le Maquis FTPF du Groupe des Bois Noirs à Lavoine (03). Puis en cachette il revient travailler chez son employeur. Il est arrêté dans le petit train départemental qui va à Lavoine sur dénonciation d'un ancien maquisard devenu milicien et est interné pendant 5 jours. Libéré il reprend son travail jusqu'à son arrestation définitive.

Il est arrêté le 4 juillet 1944 sur son lieu de travail par la Brigade Poinsot de Vichy.

Il est transféré à la Mal-Coiffée, prison militaire allemande à Moulins (03). Il fait partie des 66 derniers prisonniers qui quittent Moulins le 25 août 1944 pour Belfort. Interné à la Caserne Friedrich, il repart le 5 septembre vers Buchenwald où il arrive le 10 septembre au matin. Deux semaines pour aller de Moulins à Buchenwald en raison des arrêts, voies bombardées, etc.

Il reçoit le matricule N°85224. Voir les fiches individuelles ci-dessous de son arrivée à Buchenwald.

 
 
Source des documents ci-dessus: Service International de Recherche d'Arolsen 1.1.5.3 / 5662871 et 1.1.5.3 / 5662873.

Sur la fiche à gauche ci-dessus il est indiqué qu'il est domicilié à Vichy au N° 23, avenue de Gramont et qu'il est orphelin de père et de mère (Keine Angehörigen = sans parent).

Source du document ci-dessus: Extrait de la liste du convoi N°I.285 transmise par l'Association Française  Buchenwald-Dora et Kommandos.

Il est ensuite affecté au Kommando BII, c'est-à-dire  Langenstein-Zwieberge où il arrive le 26 septembre.

 
 


Source du document ci-dessus: Extrait du Registre Matriculaire des 85000 transmis par l'Association Française  Buchenwald-Dora et Kommandos.


"Langenstein ou ""Malachit"" ou ""Zweiberge"" : Kommando de Buchenwald. Ouvert en avril 1944 ce Kommando est installé près du village de Langenstein, à quelques kilomètres d'Halberstadt. Le chantier de Langenstein est le chantier B2 du Sonderstab Kammler. Les détenus creusent près de 10 km de galeries dans les collines du Thekenberg devant servir à enterrer les productions des usines Junkers. Au total, près de 7000 détenus y travaillent. 3000 détenus sont évacués le 9 avril 1945 et 1600 sont libérés le 13 avril 1945 par les Américains.
Source: Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation.


Son nom figure dans le "Mémorial de Langenstein" dans la liste des victimes sans date ni lieu de la Todesmarch/Marche de la Mort. Il serait donc décédé au cours de l'évacuation qui a commencé le 9 avril selon le mémorial de Langenstein.

Selon la transcription de décès du 18 février 1952 à l'état civil de Saint-Yorre il «aurait été vu le vingt trois avril mil neuf cent quarante cinq à Loberitz pour la dernière fois».

"Mort pour la France"

Selon le Service Historique de la Défense (Dossier GR 16 P 118942), il est homologué en tant que Résistant au titre des F.F.I. (Forces Françaises de l'Intérieur) et des D.I.R. (Déportés et Internés de la Résistance).

La carte de Déporté Résistant lui est attribuée à titre posthume le 2 mars 1955.

DIAC Clermont-Ferrand

Source du document ci-dessus: Direction Interdépartementale des Anciens Combattants de Clermont-Ferrand.

Une rue de Saint-Yorre porte son nom.


Photo ci-dessus transmise par la famille. Remerciements.
"Mort en déportation" suivant l'arrêté du Secrétariat d'Etat à la Défense en date du 7 août 2009  paru au Journal Officiel N° 198 du  28 août 2009.

 
 
Sources:

- Archives Départementales de l'Allier 1580 W 7, 1864 W 1, 1 R 1934.1373,

- Archives de l'Amicale de Langenstein

- Archives de la famille

- Archives du Kommando de Langenstein sur Ancestry.com et JewishGen.org

- Direction Interdépartementale des Anciens Combattants de Clermont-Ferrand

- Etat civil de Saint-Yorre (03)

- Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation Editions Tirésias 2004

- Mémorial Buchenwald Dora Kommandos  Association Française Buchenwald Dora et Kommandos

- Mémorial de Langenstein-Zwieberge Amicale de Langenstein

- Moncorgé Raymond Montagne Bourbonnaise 1939-1945 Imprimerie Nouvelle 2004

- Service Historique de la Défense (Dossier GR 16 P 118942)

- Service International de Recherche d'Arolsen
 
 
© AFMD de l'Allier