Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
 

FERRIER Georges Marcel

Nous sommes à la recherche d'une photo.

est né le 30 août 1921 au domicile de ses parents au lieudit Giroux à Olliergues (63). Son père Antoine est employé de chemin de fer et sa mère Joséphine née ARNOUX est femme au foyer.

Mécanicien ajusteur  célibataire  il est domicilié aux Graves à Cusset (03).

Réfractaire au STO il est arrêté le 9 juillet 1943 au hameau de Mascaron à Sainte-Agathe (63) par la gendarmerie de Thiers. Selon la Direction Interdépartementale des Anciens Combattants de Clermont-Ferrand «Son arrestation est due uniquement à des faits de résistance, ayant été pris avec sept de ses camarades les armes à la main et avec de faux papiers».

Interné à Riom, jugé par le Tribunal spécial de Riom le 11 septembre 1943, il est condamné à 5 ans de réclusion pour "détention d'armes" et transféré à la Centrale d'Eysses où il arrive le 15 octobre 1943 et reçoit le numéro 516 sur le registre d'écrou.
 
Source du document ci-dessus: Archives Départementales du Lot-et-Garonne (940 W 118)  registre d'écrou de la Centrale d'Eysses.

Source : Amicale des Anciens d’Eysses Le bataillon d’Eysses Imprimerie J. London 1962

Le 19 février les prisonniers - un peu plus de 1100- se révoltent et font prisonnier le directeur. Les GMR sont appelés en renfort. A la suite de tractations le directeur est libéré, mais ne tiendra pas ses promesses et 12 prisonniers seront fusillés le 23 février 1944.

Le 30 mai les 1100 prisonniers sont évacués par la Division Das Reich (voir ci-contre) et transférés de Toulouse à Compiègne dans des wagons à charbon.

A la mention édulcorée "Remis aux Aut(orités) Allemandes",  il conviendrait de substituer celle de "livré aux nazis". En effet lors de sa remontée vers la Normandie en juin 1944, la Division Das Reich commettra plusieurs massacres de civils innocents, la pendaison de 99 otages à Tulle le 9 juin, puis l'assassinat de 642 personnes à Oradour-sur-Glane le 10 juin.

Source du document ci-contre: Amicale des Anciens d'Eysses Le bataillon d'Eysses Imprimerie J. London 1962.

 
 
Le 18 juin 1944 il est déporté de Compiègne à Dachau où il arrive le 20 juin dans le convoi N° I.229. Il reçoit le matricule N° 73440.

Source du document ci-dessus: Mémorial annuaire des Français de Dachau.

Source du document ci-dessus: Service International de Recherches d'Arolsen 10042092.

Après son évasion ( Flucht) manquée de Dachau le 11 août 1944, il est repris et est de retour ( Zurück) à Dachau  le 26 août. Il est condamné à mort et décapité le 30 janvier 1945 à la prison de Munich-Stadelheim.

Source du document ci-contre: Service International de Recherches d'Arolsen  10042091.

Son corps est rapatrié à Cusset le 7 décembre 1949 et inhumé le 27 décembre 1949.

"Mort pour la France"

Selon le Service Historique de la Défense (Dossier GR 16 P 222258 ), il est homologué en tant que Résistant au titre des D.I.R. (Déportés et Internés de la Résistance).

La carte de Déporté Résistant N° 1.011.19590 lui est attribuée à titre posthume sur décision du Ministère des Anciens Combattants et Victimes de Guerre en date du  11 septembre 1953.

Une rue de Cusset porte son nom par décision du Conseil Municipal en date  du 30 octobre 1967.

 Document de gauche transmis par l'ODACVG du Puy-de-Dôme. Document de droite: Photo AFMD de l'Allier.

Suivant l'article 1er de l'arrêté du Ministère de la Défense en date du 20 avril 1990, le "Bataillon F.F.I. de la Centrale d'Eysses" est assimilé à une unité combattante pour la période du 9 décembre 1943 au 31 mai 1944.

 
 Sources:
- Amicale des Anciens d'Eysses Le bataillon d'Eysses Imprimerie J.London 1962
- Archives du Camp de Concentration de Dachau sur  Ancestry.com et JewishGen.org
- Archives Départementales de l'Allier 1864 W 1,
- Archives Départementales du Lot-et-Garonne (940 W 118) registre d'écrou de la Centrale d'Eysses
- Archives Départementales du Puy-de-Dôme 107 W 386, 908 W 128,
- Archives Municipales de Cusset   
- Association des Amis du Vieux Cusset
- Bulletin Officiel des Armées Arrêté du 20 avril 1990
- Direction Interdépartementale des Anciens Combattants du Puy-de-Dôme
- Etat civil d'Olliergues (63)
- Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation Editions Tirésias 2004
- Mémorial annuaire des Français de Dachau  Amicale des Anciens de Dachau 1987
- Office Départemental des Anciens Combattants et Victimes de Guerre du Puy-de-Dôme
- Service Historique de la Défense (Dossier GR 16 P 222258 )
- Service International de Recherches d'Arolsen  10042091, 10042092,

© AFMD de l’Allier