Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
 

RENAUD Jean Marius


est né le 9 mai 1897 au domicile de ses parents rue du Cerf-volant à Moulins (03). Son père Joseph est employé de commerce et sa mère Marie née JEUDY est femme au foyer.

Il est engagé volontaire pour 4 ans le 10 juillet 1915 à la mairie de Moulins et est affecté au 36ème Régiment d'Artillerie de Campagne à Clermont-Ferrand. Il passe au 210ème Régiment d'Artillerie de Campagne le 1er avril 1917. Il est «intoxiqué par gaz le 4 mai 1917 au Mont Cornillet» dans la Marne.

Source de la photo: Archives de la famille.

Le 3 février 1921 à Clermont-Ferrand (63) il épouse Anne Marie BLANC. Ils ont trois enfants. Agent d'assurances de la compagnie «La Foncière» il est domicilié 20, rue Jean Jaurès à Vichy (03). Il réside dans cette ville depuis 1922.

Il est mobilisé en 1939 comme lieutenant dans l'Intendance et est démobilisé le 13 juillet 1940.

Il est arrêté le 11 novembre 1943 à 7 heures du matin par deux agents de la Gestapo. Il est interrogé au siège de la Gestapo boulevard des Etats-Unis à Vichy, puis il est transféré le 12 à la Mal-Coiffée, prison militaire allemande à Moulins. Le motif de son arrestation: il a logé un résistant portant le nom de François MITTERRAND qui est absent ce jour-là. Selon Pierre Péan le 20, rue Nationale (ex-rue Jean Jaurès), c'est aussi le «domicile-bureau de François Mitterrand à Vichy» et le siège du RNPG (Rassemblement National des Prisonniers de Guerre).

Source du document ci-contre: Archives Municipales de Vichy H 101 Boîte N° 5.


Trois autres résistants sont également présents: Pol PILVEN qui est arrêté et déporté, Jean MUNIER qui saute par la fenêtre, et Ginette CAILLARD, la dactylo secrétaire, qui s'est cachée dans un cagibi. Jean MUNIER et Ginette CAILLARD vont prévenir François Mitterrand à la gare de Vichy. Ils montent dans le train et l'accompagnent jusqu'à Clermont-Ferrand.

 

Quant à Jean RENAUD il est transféré de Moulins à Compiègne.

Le 22 janvier 1944 il part de Compiègne à Buchenwald où il arrive le 24 dans le convoi N° I.172. Il reçoit le matricule N° 41632 et après la quarantaine il fait partie le 22 février 1944  des 350 déportés  transférés à Mauthausen où il arrive le 25 février 1944. Il reçoit un nouveau matricule: N° 54016.

Il est affecté le 9 mars 1944 au Kommando d'Ebensee.

Ebensee: Kommando du KL Mauthausen situé près du lac Traunsee. Implanté le 18 novembre 1943, le camp fonctionne pour la création d'usines souterraines qui sont creusées dans la montagne et qui doivent produire de l'essence synthétique et des armes secrètes. 14 tunnels sont engagés et 10000 détenus travaillent au camp à la fin de l'année 1944. Le 6 mai 1945, date de sa libération, il compte même plus de 16000 personnes, venues de différents camps évacués devant l'avance alliée.
Source: Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation.

Il est renvoyé au camp central de Mauthausen le 14 avril 1944.




Le 1er septembre 1944 il est gazé au Château de Hartheim (Autriche).

Hartheim: Kommando du KL Mauthausen.
Ce château, situé à 27 km à l'ouest de Linz, est le centre d'extermination par gaz du camp de Mauthausen, et cela pendant quatre ans. 
Source: Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation.

Source de la photo ci-contre: Triebel Agnès Raconte moi…. La Déportation dans les camps nazis Collection du citoyen Nouvelle Arche de Noé éditions Paris 2003.



Note: 31 déportés de ce convoi au total sont gazés au cours des mois de juillet, août et septembre 1944.

Jean RENAUD décède à Hartheim le 1er septembre 1944 selon l'état civil de Moulins et de Vichy et le JO N° 290 du 14 décembre 1997.

"Mort pour la France"

La carte de Déporté Politique N° 1.111.23005 lui est attribuée à titre posthume sur décision du Ministère des Anciens Combattants et Victimes de Guerre en date du  27 mars 1957.

Source du document ci-dessus: Office Départemental des Anciens Combattants et Victimes de Guerre du Puy-de-Dôme.

"Mort en déportation" suivant l'arrêté du Secrétariat d'Etat aux Anciens Combattants en date du 31 juillet 1997   paru au Journal Officiel N° 290 du 14 décembre 1997.


 
 
Sources:

- Archives Départementales de l'Allier 1864 W 1, 1580 W 9,  1785 W 225, 1 R 1917.915.2694, 1799 W 2910-12/225,

- Archives de la famille

- Archives du camp de Mauthausen sur Ancestry.com et JewishGen.org
 
Archives Municipales de Vichy H 101 Boîte N° 5

- Etat civil de Moulins (03) et Vichy (03)

- Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation Editions Tirésias 2004

- Mauthausen Le Troisième Monument  site Internet

- Mémorial Buchenwald Dora Kommandos  Association Française Buchenwald Dora et Kommandos

- MemorialGenWeb  site Internet

- Office Départemental des Anciens Combattants et Victimes de Guerre du Puy-de-Dôme

- Péan Pierre Une jeunesse française François Mitterrand 1934-1947 Fayard 1994

- Pilven Pol Survivre en camp de concentration Editions du Rocher 2002

- Védrine Jean Les prisonniers de guerre, Vichy et la Résistance 1940-1945 Librairie Arthème Fayard 2013

 
 © AFMD de l'Allier