Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
 

MAZOIS Jacques Ulysse
 
Nous sommes à la recherche d'une photo.

est né le 1er juin 1875 au domicile de ses parents au lieudit La Brégère à Durdat-Larequille (03). Son père Louis est ouvrier mineur et sa mère Marie Madeleine née MANSIER est femme au foyer.

Il fait le service militaire de novembre 1896 à septembre 1899 au 13ème Bataillon de Chasseurs à Pied.

En 1902 il s'établit à Guéret (23) où il exerce le métier d'employé de bureau.

Le 6 février 1906 il épouse Marie MICHONET à Saint-Loup (23) et ils ont deux enfants. Ils sont domiciliés 13, Boulevard Carnot à Guéret.

Il est mobilisé du 13 août 1914 au 20 janvier 1917. Gazé le 20 octobre 1915 à Beine-Sillery (51) il est «maintenu dans le service auxiliaire».

Il est arrêté -ainsi que cinq autres Guérétois- le 5 février 1944 à 7 heures du matin. Ces arrestations sont opérées par la Feldgendarmerie avec l'aide d'un détachement de Géorgiens.

Après un contrôle d'identité dans les bureaux de la Feldgendarmerie ils sont emmenés à «l'Usine Rotor, lieu de cantonnement du détachement des Géorgiens» selon une note de police. Selon la fiche de renseignements «il y aurait eu dénonciation» suite à un attentat commis quelques jours auparavant.

Il est ensuite transféré à Limoges, puis à Compiègne. Selon les services de la police allemande à Limoges Jacques MAZOIS a été arrêté pour «activité antiallemande» .

Le 4 juin 1944 il est déporté de Compiègne à Neuengamme près de Hambourg où il arrive le 7 juin dans le convoi N° I.223. Ce convoi emporte 2064 hommes; c'est l'un des plus importants partis de France.

Jacques MAZOIS reçoit le matricule N° 33467 et après la quarantaine il reste au camp central de Neuengamme, sans doute en raison de son âge: 69 ans!

Il décède le 1er juillet 1944 à Hambourg-Neuengamme selon l'état civil de Durdat-Larequille et le JO N° 67 du 19 mars 1995.

Selon le Service Historique de la Défense (Dossier GR 16 P 407628), il est homologué en tant que Résistant au titre de la R.I.F. (Résistance Intérieure Française).

"Mort en déportation" suivant l'arrêté du Ministère des Anciens Combattants et Victimes de Guerre en date du 9 février 1995 paru au Journal Officiel n°67 du 19 mars 1995.

Sources:

- Archives Départementales de l'Allier 1 R 1895.2156,

- Archives Départementales de la Creuse 95 W 8

- Etat civil de Durdat-Larequille (03)

- Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation Editions Tirésias 2004

- Mémorial des Français déportés à Neuengamme Amicale de Neuengamme

- MemorialGenWeb  site Internet

- Service Historique de la Défense (Dossier GR 16 P 407628)
 
© AFMD de l'Allier