Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
 
SLEPOUTCHKINE Alexandre
 
 
DIAC Clermont-Ferrand

est né le 10 juin 1900 à Stavropol (Russie). Il est le fils de Nicolas et d'Idurquie SAMAPAROFF.

Il quitte la Russie en 1917 après la Révolution et se réfugie à Constantinople. En 1920 il s'engage dans la Légion Etrangère et participe à la Campagne de Syrie, puis celle du Maroc. Il en sort en 1925 avec le grade de caporal pour venir s'installer en France, d'abord en Normandie, puis à Vichy. Il y exerce la profession de manœuvre jusqu'en 1928, année où il est naturalisé Français selon le Journal Officiel de la République Française N° 249 du 21 octobre 1928 page 11339. Voir le document ci-dessous.

Source de la photo ci-contre: Direction Interdépartementale des Anciens Combattants de Clermont-Ferrand.

Source du document ci-dessus: Bibliothèque Nationale de France sur site Internet Gallica.

 

Puis il s'installe comme cultivateur à Biozat (03). C'est dans cette commune que le 23 avril 1929 il épouse Marie-Louise BEAUPARLANT.

En septembre 1939 il est mobilisé au bureau de recrutement de la Légion Etrangère à Sathonay (01) «en qualité d'interprète au service de la Sécurité Militaire». Il est démobilisé en juin 1940.

Il est arrêté par la Gestapo le 14 mai 1944 à Biozat (03) sur dénonciation par un ressortissant russe. Sa maison est perquisitionnée et il est interné à l'Hôtel du Portugal à Vichy où il est interrogé sur le Service de Sécurité Militaire de Sathonay. Selon une note des Renseignements Généraux, il est "particulièrement questionné sur l'organisation de la Légion à laquelle il avait appartenu en 1939-1940 ainsi que sur l'identité des officiers  qui composaient le service de sécurité. Suivant ses affirmations il n'aurait dévoilé aucun nom, ce qui explique les mauvais traitements dont il a été l'objet et son transfert à Dachau sous l'inculpation de terroriste".Puis il est transféré à la Mal-Coiffée, prison militaire allemande à Moulins (03).

Le 18 juin 1944 il est déporté de Compiègne à Dachau où il arrive le 20 dans le convoi N° I.229. Il reçoit le matricule N° 74269 et après la quarantaine il reste au camp central de Dachau.



 
 

Le KL Dachau est situé en Bavière à une vingtaine de kilomètres au nord-ouest de Munich. C'est le premier camp de concentration créé par le IIIème Reich le 20 mars 1933, soit seulement sept semaines après l'accession d'Adolf Hitler au pouvoir. Il constitue ainsi le modèle de référence sur lequel d'autres camps ont été construits et ont fonctionné jusqu'à la fin de la guerre. 

De 1933 à 1939, 35575 détenus, des Allemands, puis des Autrichiens, des Tchèques et des Polonais, sont ainsi immatriculés au KL Dachau. A partir de 1939 des détenus provenant de tous les pays en guerre contre l'Allemagne arrivent à Dachau. A la libération trente nations sont représentées. Au total plus de 200000 déportés sont passés par Dachau et ses Kommandos. Parmi eux on trouve 12500 Français environ.

Source: Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation.

Il y est libéré le 29 avril 1945 et rentre le 27 mai.

La carte d'Ancien Combattant N° 43418 lui est délivrée à Moulins le 15 octobre 1950.

La carte de Déporté Politique N°1 111 03044 lui est attribuée le 17 novembre 1952.

Source du document ci-dessus: Direction Interdépartementale des Anciens Combattants de Clermont-Ferrand.

 
 

Il décède le 16 juillet 1964 à son domicile de Biozat.

 

Sources:

- Archives Départementales de l'Allier 1864 W 1, 1580 W 9,  1756 W 2 N°3475,

- Bibliothèque Nationale de France sur site Internet Gallica

- Direction Interdépartementale des Anciens Combattants de Clermont-Ferrand

- Etat civil de Biozat (03)

- Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation Editions Tirésias 2004

 
© AFMD de l'Allier