Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
Abraham et Malvine BODNER
 
 
 

Abraham est né le 28 décembre 1926 à Anvers (Belgique) et sa sœur Malvina Paula le 8 août 1932 également à Anvers. Les parents Baruch et Feiga ont deux autres enfants, Simcha-Asher et Charlotte.

Ci-contre: Abraham et Malvine sur le perron à Broût-Vernet en 1943.

 
 
Ci-contre: la famille BODNER à Anvers en 1939. De gauche à droite:
3ème rang: Simon et Baruch
2ème rang: Abraham, Charlotte et Feiga
1er rang: Malvine et une de ses amies.

En mai 1940 lors de l'invasion de la Belgique la famille fuit vers Dunkerque et Calais où ils se cachent dans la cave d'un couvent pendant les bombardements. Selon le témoignage d'Abraham quand ils sont entrés dans la cave il y avait des Anglais partout. Quand ils en sont ressortis trois jours plus tard il y avait des Allemands partout. La famille retourne à Anvers et les enfants à l'école.

 
 

En août 1942 la famille quitte Anvers de nouveau pour se réfugier en France. Ils passent la Ligne de Démarcation grâce à des passeurs payants, mais se font arrêter à Taponnat-Fleurignac ( Haute-Vienne) à la Ligne de Démarcation.

Ils sont transférés à la Maison d'Arrêt de Limoges où ils sont jugés. Abraham et Malvine sont confiés à l'Assistance Publique en raison de leur jeune âge. Selon le témoignage d'Abraham BODNER leur avocat demande la peine maximale pour leur éviter la déportation.

Toute la famille est internée au camp de Nexon (87) pendant un mois.

Puis le 18 octobre 1942 toute la famille est transférée au camp de Rivesaltes. Abraham et Malvine qui ont moins de 16 ans sont libérés le 24 octobre par l'intervention de l'OSE. Malvine ira d'abord à Palavas-les-Flôts (34) pour se refaire une santé, puis sera dirigée sur la Maison d'Enfants de stricte observance du Couret (87).
 
Quant à Abraham est il est envoyé à la Maison d'Enfants d'Ussac qui est dirigée par BÔ COHN. A la fermeture d'Ussac en mai 1943 Bô COHN emmène Abraham avec lui à Broût-Vernet.
Abraham demande à ce que Malvine vienne le rejoindre à Broût-Vernet, ce qui est fait en août 1943.
 



 Source: Archives Municipales de Broût-Vernet.

 
En 1943 les mouvements d'enfants (arrivées ou départs) doivent être signalés tous les mois au Commissaire Spécial de Vichy.
Suite à l'arrestation de l'économe Joseph COGAN et de ses deux enfants Albert et Fanny le 2 novembre 1943 la dispersion est rapide.

Il part avec Bô COHN à Limoges et il est dirigé  sur le P.S.I.L. (Petit Séminaire Israélite de Limoges), école secondaire où le Rabbin DEUTSCH dispense un enseignement religieux tout en préparant les élèves au Baccalauréat. Puis il part à Grenoble. Il travaille dans le Vercors, il distribue à vélo auquel est accrochée une petite remorque des aliments aux maquisards. A La Tronche grâce à sa fausse carte sur laquelle il est devenu Français sous le nom d'André Louis BERGER il passe les postes allemands.


Source : Archives d’Abraham BODNER


« Libéré » par les Américains à Grenoble il part  comme éducateur à La Mulatière (69) dans la banlieue de Lyon  dans deux Maisons d’Enfants de l’OSE, d’abord « Le Tremplin », puis « Les Hirondelles ».


A Broût-Vernet il avait commencé à préparer le Bac avec Bô COHN pour les matières littéraires et Robert WEIL pour les disciplines scientifiques. Il passe le premier Bac à Limoges en février 1945 (certificat de l’université de Poitiers) et le second Bac en février 1946 à Paris et l’obtient avec mention Assez Bien.
Fin 1946- début1947 il retourne en Belgique à la Maison d’Enfants de Marquin à Tournai. Puis en 1949 il part en Israël où il travaille pendant un an dans une Maison d’Enfants comme éducateur, puis il passe deux ans et demi au service militaire. 
A l’armée il fait la connaissance de sa femme Ruth.
 Il s’est occupé des enfants FINALY.  Témoignage d’Abraham BODNER :


« J’ai été l'éducateur des enfants Finaly après leur arrivée en Israël en 1953. Ils habitaient chez leur tante et j'étais chargé, par l'Agence Juive, de faciliter leur intégration dans la société israélienne. Ils étaient complètement dépaysés, de croyance catholique et n'avaient aucune idée de la vie en Israël. Je leur ai appris la  langue, je leur ai fait faire la connaissance du judaïsme et du pays, je  les ai aidés à faire les devoirs de la classe, etc.. Je l'ai fait pendant un an. »

Il fait des études pour devenir instituteur, puis directeur d’école, puis inspecteur.
Il a deux enfants et 5 petits-enfants.

Malvine

Après Broût-Vernet, Malvine est dirigée sur un couvent, puis sur le collège  avec internat de Saint- Just-les-Minimes à Lyon. Elle aussi a une fausse identité : elle s’appelle alors Marlyse BERGER. De là elle est envoyée à Toulouse par Andrée SALOMON, responsable du service de l’enfance de l’OSE. De Toulouse elle part en Palestine  en passant par l'Espagne et le Portugal. Elle est arrive en Palestine en 1944.

Malvine  épousera le Docteur Zvi ASARIA-HELFGOTT,  Grand Rabbin  qui officia à Bergen Belsen dans la zone anglaise en Allemagne. 


BODNER  Baruch

né le 31 mai 1893 à Jasienice (Pologne)
fils d’Abraham et Malka
interné au Centre de Séjour Surveillé de Nexon (Haute-Vienne)
transféré le 18 octobre 1942 au camp de Rivesaltes (66)
dirigé sur le camp de Gurs le 23 novembre 1942
Citadelle de Perpignan le 6 novembre 1943 Hôpital Saint-Louis de Perpignan
Transféré le 10 novembre 1943 à Drancy Matricule N° 7822
Déporté le 20 novembre 1943 de Drancy à Auschwitz dans le convoi N° 62


BODNER née ZIMMERMAN Feiga/Fanny

née le 15 août 1895 à Mizynice (Pologne)
fille de Jacob
internée au Centre de Séjour Surveillé de Nexon (Haute-Vienne)
transférée le 18 octobre 1942 au camp de Rivesaltes (66)
dirigée sur le camp de Gurs le 23 novembre 1942
transférée le 10 novembre 1943 à Drancy Matricule N° 7823
déportée le 20 novembre 1943 de Drancy à Auschwitz dans le convoi N° 62


Simche Ascher/Simon


né en 1921 à Mizynice (Pologne)

interné le 18 octobre 1942 au camp de Rivesaltes venant de Nexon

décédé le 22 août 1943 à l’Hôpital Saint-Louis à Perpignan (66)

inhumé au Cimetière du Haut-Vernet à Perpignan



Scheindel/Charlotte
née le 22 juin 1924 à Mizynice (Pologne)
internée le 18 octobre 1942 à Rivesaltes venant de Nexon
transférée le 23 novembre 1942 à Gurs
libérée de Gurs sur intervention de l’OSE
dirigée sur Vic-sur-Cère (15), puis Grenoble (38) en 1944 à la demande d’Abraham
retourne à Anvers à la Libération, puis part en Israël en 1948
épouse Mordechai WACHMANN et décède en janvier 2009.



Sources :
- Archives Départementales de la Haute-Vienne 646 W 256, 257, 1621 W 3,
- Archives Départementales des Pyrénées-Orientales 1260 W 4, 1787 W 2,  1787 W 10,
- Archives Départementales du Rhône 829 W 450 Dossier N° 91823
- Archives Municipales de Broût-Vernet (03)
- Archives de la famille
- Centre de Documentation Juive Contemporaine
- Hazan Katy Le sauvetage des enfants juifs pendant l’Occupation dans les maisons de l’OSE 1938-1945 Somogy Editions d’Art novembre 2008
- Témoignage d’Abraham Bodner



© AFMD de l’Allier