Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
Henri KLEIN

est né le 30 novembre 1914 à Mulhouse (Haut-Rhin). Son père Alexandre est avocat conseil et sa mère Marguerite née MEYER est femme au foyer.

La famille KLEIN quitte Strasbourg (67) pour se réfugier à Cusset (03). Les KLEIN ont sept enfants. 5 sont recensés à Cusset. L’aînée Geneviève, épouse d’Adrien ZÉLIKOWSKI, est réfugiée à Laprugne (03).

Quant à Henri il ne figure pas dans le recensement, car il est  Prisonnier de Guerre 1939-40. Il réussit à  s’évader et rejoint sa famille 77, rue Elisée Reclus à Roanne (42). Le 19 mai 1943 il arrive à la Maison d’Enfants de Broût-Vernet dont le directeur est son beau-frère Adrien ZÉLIKOWSKI. 

photo prise à Laprugne (03) en 1941

transmise par Yves Guttel


 Recensement des Juifs de 1941 à Cusset. Source :AD03 : 756 W 1


Source : Archives Municipales de Broût-Vernet  


Il est alors employé comme économe.


Source : Archives Municipales de Broût-Vernet


 L’arrestation le 2 novembre 1943 de l’économe Joseph COGAN et de ses deux enfants Albert et Fanny va accélérer la dispersion des enfants et du personnel. Il quitte à une date non connue la Maison d’Enfants de Broût-Vernet qui va fermer officiellement le 4 février 1944.       
      Henri KLEIN  est arrêté par la Gestapo le 5 juillet 1944 sur trahison en compagnie de Samy KLEIN et d’André ELBOGEN sur le quai d’une gare de  Saint-Etienne (42) alors qu’ils partent rejoindre un maquis en Haute-Loire. Ils sont internés à la Caserne Desnoëttes à Saint-Etienne.

 
Il est fusillé -ainsi que son beau-frère André ELBOGEN- par les Allemands le 7 juillet 1944 à Saint-Genest-Lerpt (Loire) pour faits de résistance  selon la famille. Quant au rabbin Samuel KLEIN il est fusillé le même jour à L’Etrat (42).
Le corps d’Henri KLEIN -ainsi que celui d’André ELBOGEN-  a été retrouvé en bordure de la route à La Taillée. 
Mort pour la France

Photo prise le 25 avril 2010 et transmise par la mairie de Saint-Genest-Lerpt (42)


André ELBOGEN
Né le 17 janvier 1922 à Hajdunanas (Hongrie)
Fils de Joseph et Betti ROSENBERG
Etudiant à la Faculté des Sciences de Strasbourg repliée à Clermont-Ferrand
Fusillé le 7 juillet 1944 à Saint-Genest-Lerpt (42) 


Samuel Heimann KLEIN
Né le 25 janvier 1915 à Bad Homburg (Allemagne)
Rabbin sous-lieutenant de la Résistance Intérieure Française 
Fusillé le 7 juillet 1944 à L’Etrat (42)


Leurs corps sont provisoirement inhumés, puis quelques semaines après la libération de Lyon ré inhumés au cimetière israélite de La Mouche à Lyon. Leurs tombes sont réunies dans le Carré A Allée J.

Tombes de Samuel KLEIN, Henri KLEIN et André ELBOGEN. Photo : Arthur Langouët                                                   

En mémoire de deux sœurs d’Henri KLEIN.

Madeleine (Mady) KLEIN-ELBOGEN
Née le 19 octobre 1922 à Mulhouse (68)
Etudiante à l’Université de Strasbourg repliée à Clermont-Ferrand
Epouse André ELBOGEN le 5 juillet 1943 à Clermont-Ferrand
Arrêtée dans la rafle du 25 novembre 1943 à Clermont-Ferrand
Transférée le 24 décembre 1943 à Drancy Matricule N° 10359
Déportée le 20 janvier 1944 de Drancy à Auschwitz dans le convoi N° 66

Photo : Yad Vashem

Claire KLEIN
Née le 9 juin 1924 à Mulhouse (68)
Etudiante à l’Université de Strasbourg repliée à Clermont-Ferrand
Arrêtée dans la rafle du 25 novembre 1943 à Clermont-Ferrand
Transférée le 24 décembre 1943 à Drancy Matricule N° 10360
Déportée le 20 janvier 1944 de Drancy à Auschwitz dans le convoi N° 66

Photo prise à Laprugne en 1941 transmise par son neveu, Yves GUTTEL, le petit garçon dans les bras de Claire


Sources : 
- Archives Départementales de l’Allier 756 W 1,
- Archives Départementales de la Loire  3 E 224-27, 23 J 8, 11, 19, 23 J 6
- Archives de la famille
- Archives Municipales de Broût-Vernet (03)
- Cimetière Israélite de La Mouche à Lyon
- Etat civil de Mulhouse (68)
- Feuille de témoignage Yad Vashem
- Souviens-toi d’Amalek Témoignage sur la Lutte des Juifs en France 1938-1944 Shimon Hammel C.L.K.H 1982
- Mairie de Saint-Genest-Lerpt (42)

                                                          

© AFMD de l’Allier