Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
 

LIEBLING Léopold

Nous sommes à la recherche d'une photo.
 
est né le 14 mars 1888 à Vienne (Autriche). Il est le fils d' Isidore et de Selma née BLOCH.
 
Il épouse Marguerite MAISEL née le 12 août 1896 à Vienne et ils ont un fils né en 1923.

Réfugié politique le 15 août 1939 à Nice (06) il y séjourne pendant trois semaines avant d'être transféré au Camp des Milles à Aix-en-Provence (13). Il en est libéré en décembre 1939 et rejoint sa femme et leur fils de 16 ans au Vésinet (78). La famille vit alors dans un centre de réfugiés à Argenteuil (95) avant d'aller résider dans la Nièvre à Nevers 1, rue des Chaudronniers.

Dans la nuit du 17 au 18 (le lendemain de la Rafle du Vel'd'Hiv') il passe avec son épouse la Ligne de Démarcation au Veurdre (03) pour deux raisons: la peur d'être arrêté par les autorités allemandes et le désir de rejoindre leur fils âgé de 19 ans alors domicilié en Zone Libre à Villeneuve-sur-Lot.  Ils sont arrêtés  par la gendarmerie  le 18 juillet 1942 à l'Hôtel Verdin au Veurdre (03), transférés au Commissariat Spécial de Montluçon et placés en résidence surveillée à l'Hôtel de la Gare à Montluçon (03). Dans un premier temps, il est proposé d'incorporer Léopold dans un groupe de Travailleurs Etrangers et d' "héberger" Marguerite au camp de Rivesaltes.

Léopold LIEBLING est ensuite interné au Camp du Textile à Prémilhat (03) où il est arrêté dans la Rafle du 26 août 1942. Son épouse non juive selon le Commissaire des Renseignements Généraux sera relâchée.
 

La Rafle du 26 août 1942
La Rafle de Juifs étrangers le 26 août 1942 dans les 40 départements de la Zone Libre est le pendant de la Rafle du Vel' d'Hiv' des 16 et 17 juillet en Zone Occupée.
Les deux rafles sont le résultat d'un accord signé le 2 juillet 1942 entre le général SS OBERG, commandant la police et le SD allemands, et René BOUSQUET, secrétaire général à la Police du gouvernement LAVAL.
En clair les Juifs étrangers ont été livrés aux nazis par l'Etat Français qui livrera ensuite les Juifs français.


Le 3 septembre 1942 il fait partie des 144 personnes -hommes, femmes et enfants -  transférées  du Camp du Textile à la gare de Montluçon d'où ils partent à 15 H 55 pour Drancy. Léopold LIEBLING a le N° 74 sur la liste. 
 
Liste transmise par Serge Klarsfeld
Source: Liste au départ de Montluçon  transmise par Serge Klarsfeld.
 
140 d'entre elles dont Léopold sont déportées le 14 septembre 1942 à Auschwitz dans le convoi N° 32.

Dans Le Mémorial de la Déportation des Juifs de France, Serge Klarsfeld écrit à propos du Convoi N° 32: "Il y a 640 hommes et 340 femmes dans ce convoi où l'on compte plus de 60 enfants (sans oublier ceux qui se trouvent parmi les 220 déportés dont on ignore l'âge). (...) A leur arrivée à Auschwitz le 16 septembre, furent sélectionnés 58 hommes qui reçurent les matricules 63898 à 63953 et 49 femmes qui reçurent les matricules 19772 à 19820. Le reste du convoi fut immédiatement gazé à l'exception des hommes qui furent sélectionnés avant l'arrivée à Auschwitz à Kosel. (...) En 1945 il y avait à notre connaissance environ 45 survivants de ce convoi."

Il décède au cours de la Shoah selon Yad Vashem.

"Mort en déportation" suivant l' arrêté de la Directrice Générale de l'Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre en date du 22 juin 2016 paru au Journal Officiel N°168 du 21 juillet 2016.

 
 
Sources:

-Archives Départementales de l'Allier 996 W (778 W 15.3), 1580 W 9, 996 W Police des Etrangers Franchissement illégal de la Ligne de Démarcation,

- Centre de Documentation Juive Contemporaine

- Klarsfeld Serge Mémorial de la Déportation des Juifs de France Fils et Filles de Déportés Juifs de France 1978

- Liste du départ de Montluçon transmise par Serge Klarsfeld

- memorialgenweb site Internet

- yadvashem.org

 
© AFMD de l'Allier