Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
 
MONDIÈRE née MOUGET Blanche Antoinette
 
 
DIAC Clermont-Ferrand

est née le 28 octobre 1907 à Riom (63). Sa mère est femme de chambre.

Elle épouse Antoine Jean Francisque MONDIÈRE le 26 décembre 1933 à Vichy.

Elle est domiciliée Villa Denise 15, rue Mounin à Vichy (03).

Source de la photo: Direction Interdépartementale des Anciens Combattants de Clermont-Ferrand.

 
Elle est arrêtée au café-restaurant "Robinson" au lieudit Pont Boutiron à Creuzier-le-Vieux (03) le 26 avril 1944 par Cyrille WALTER alias Capitaine ARTHMANN, de la Sûreté allemande. Elle a sans doute été dénoncée pour avoir tenu des propos hostiles à l'armée allemande et pour avoir hébergé à son domicile des agents alliés, notamment des Belges travaillant pour l'Armée Secrète ou avec le Gouvernement de Londres.
 
Selon Madame CHABROL, responsable du réseau "Marco Polo" sur Vichy, Blanche MONDIÈRE  appartient à ce réseau.
 
Elle est internée à Vichy jusqu'au 2 mai, puis à la Mal-Coiffée, prison militaire allemande à Moulins (03) d'où elle est transférée le 15 mai au Fort de Romainville.
 
 

Le Fort de Romainville

Ce fort militaire est situé sur la commune des Lilas en Seine-Saint-Denis au nord-est de Paris. Il accueille d'abord des prisonniers de guerre et des otages, dont certains seront fusillés au Mont-Valérien. Puis à partir de 1943 il devient l'antichambre de la déportation avant de servir de prison pour femmes en 1944.

Photographie, prise à la Libération, des casemates où étaient enfermés des détenus. Source: Les oubliés de Romainville un camp allemand en France (1940-1944) par Thomas Fontaine Editions Taillandier mai 2005


Le 30  juin 1944 elle est l'une des  111  femmes  déportées  de  Paris  gare  de  l'Est  en  wagons  de  voyageurs  au  camp  de  Neue  Bremm  à Sarrebruck dans le convoi N° I.235. Cinq jours plus tard elle est transférée à Ravensbrück où elle reçoit le matricule N° 44746.

 Elle fait partie des 46 femmes de convoi qui sont affectées au kommando de Schönefeld.
 
 
Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation
 

Elle est libérée à Schönefeld en avril 1945 et rentre le 10 mai.

 
 
Selon le Service Historique de la Défense (Dossier GR 16 P 433620), elle est homologuée en tant que Résistante au titre  des D.I.R. (Déportés et Internés de la Résistance).

La carte de Déporté Résistant N° 2.011.36218 lui est attribuée sur décision du Ministère des Anciens Combattants et Victimes de Guerre en date du  8 février 1957.

DIAC Clermont-Ferrand

Source du document ci-dessus: Direction Interdépartementale des Anciens Combattants de Clermont-Ferrand.


Elle décède le 30 août 2005 à Cannes (Alpes-Maritimes).


 

Sources:

- Archives Départementales de l'Allier 1864 W 1, 1580 W 9,

- Archives Départementales du Puy-de-Dôme 908 W 168

- Direction Interdépartementale des Anciens Combattants de Clermont-Ferrand

- Etat civil de Riom (63) et de Vichy (03)

- Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation Editions Tirésias 2004
 
- Office Départemental des Anciens Combattants de l'Allier

- Service Historique de la Défense (Dossier GR 16 P 433620)
 

© AFMD de l'Allier