Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
 

LAMOUCHE Louis

Nous sommes à la recherche d'une photo.

est né le 15 février 1920 172, rue de Bourgogne à Moulins (03). Son père Georges est charpentier et sa mère Marie-Louise née RAVAZI est mécanicienne.

Incorporé le 9 juin 1940 il est affecté au Dépôt d'Artillerie à Pied N° 214. Il est démobilisé le 14 août 1940 par le centre de Vizille (38).

Selon les Archives Municipales de Moulins il est domicilié au lieudit Nomazy à Moulins où il exerce la profession de tanneur, mais aussi celle de chauffeur de vélo-car. Il est arrêté le 10 octobre 1942, car « soupçonné d'avoir facilité le passage de la Ligne de Démarcation». Il est interné à la Mal-Coiffée, prison militaire allemande à Moulins, jusqu'à la fin du mois d'octobre avant d'être transféré à la prison de Dijon (21) où il passe le mois de novembre.

Cela lui évite de partir en Allemagne dans le cadre de l'Opération Sauckel. 
En effet dans le cadre de cette opération en novembre 1942 il est prévu que chaque ville ou village de Zone Occupée -dont Moulins  fait partie à l'exception du Faubourg de La Madeleine- fournisse 1 % de sa population comme main-d'œuvre pour aller travailler en Allemagne. Ce 1% de la population totale est prélevé sur la population masculine âgée de 20 à 50 ans et reconnue apte après une visite médicale.

Source du document ci-dessus: Archives Départementales de l'Allier Opération Sauckel 778 W 5.

 

Louis LAMOUCHE échappe à l'Opération Sauckel, mais pas à la déportation. En effet le 24 janvier 1943 il est déporté de Compiègne à Sachsenhausen où il arrive le 25 dans le convoi N° I.74.

 
Il reçoit le matricule N° 58194.

 
Source du document ci-dessus: Service International de Recherche d'Arolsen 1.1.38.1 / 4095878.
Il a dû envoyer une lettre à ses parents avec son adresse: «N° 58.194 Block 9 KL Konzentrationslager Oranienburg bei Berlin» (Source: Archives Municipales de Moulins 5 H 80).

Il est affecté au Block 39 quand il  entre à l'infirmerie le 11 mars 1943 pour  pneumonie .


Source du document ci-dessus: Service International de Recherche d'Arolsen 1.1.38.1 / 4090088.
Sa situation ultérieure n'est pas connue.

Il décède
- le 9 juillet 1944 selon le jugement du Tribunal Civil de Moulins en date du 8 janvier 1957 transcrit à l'état civil de Moulins
- à Oranienburg le 9 juillet 1944 selon le JO N° 190 du 17 août 2013.

Dans le livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation il est porté disparu.


La carte de Déporté Politique N°1.111.17777 lui est attribuée à titre posthume le 8 novembre 1955 sur décision du Ministère des Anciens Combattants et Victimes de Guerre en date du 8 novembre 1955.

DIAC Clermont-Ferrand

Source du document ci-dessus: Direction Interdépartementale des Anciens Combattants de Clermont-Ferrand.

"Mort en déportation" suivant l'arrêté de l'Office National des Anciens Combattants en date du 12 juin 2012 paru au Journal Officiel N°190 du 17 août 2012.

 

Sources:

- Archives Départementales de l'Allier 1864 W 1, 1 R 1940.1083.2540, 778 W 5 Opération Sauckel,

- Archives Municipales de Moulins 5 H 80

- Direction Interdépartementale des Anciens Combattants de Clermont-Ferrand

- Division des Archives des Victimes des Conflits Contemporains 21 P 472 199

- Etat civil de Moulins (03)

- Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation Editions Tirésias 2004.

- MemorialGenWeb  site Internet

- Service International de Recherche d'Arolsen  1.1.38.1 / 4090088, 1.1.38.1 / 4095878, 2.3.3.4 / 78309183,


 
© AFMD de l'Allier