Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
 
LERNER Nochim
 
 
LERNER Nochim

est né le 29 septembre 1902 à Lodz (Pologne).

Il est le fils de Johel Icek et Chaja née PINES. Il épouse Huda née PUKACZ le 4 février 1936 à Berlin (Allemagne) et ils ont 2 enfants, Eva née le 18 décembre 1933   et Rosel née le 3 juin 1936.

Tailleur pour dames il arrive en Belgique le 30 décembre 1938 et s'installe à Anvers.

Suite à l'invasion de la Belgique par l'armée allemande le 10 mai 1940 il quitte Anvers avec sa famille et se réfugie dans l'Allier à Chirat-l'Eglise (03).

Source de la photo: Office des Etrangers de Belgique.

A gauche: Rosa et Eva LERNER. Source de la photo: Bulletin communal N° 60 juillet 2013 transmis par la mairie de Pugny-Chatenod (73100). Avec nos remerciements.

A droite: Leur Maman Huda née PUKACZ. Source de la photo: Office des Etrangers de Belgique.



 
A peine ont-ils le temps de s'installer que Nochim LERNER est arrêté le 6 juin 1940 pour être transféré au camp de Frémont à Vallon-en-Sully (03). La raison ne lui en sera jamais communiquée, mais il apparaît que la France avait peur que parmi tous ces réfugiés belges -ils sont environ 480 au Camp de Frémont- se soient glissés des agents allemands de la Cinquième Colonne.
 
 
Archives Départementales de l'Allier M 662C

 Source: Archives Départementales de l'Allier M 662c.

Il en est libéré le 6 août 1940 et il déclare rejoindre sa femme à Chirat-l'Eglise (03).


 
 
Rosa et Eva figurent  sur la liste des enfants juifs résidant dans l'Allier  âgés de 0 à 12 ans devant recevoir du Secours Américain (vivres et médicaments) en 1941.



Source du document ci-dessus: Mémorial de la Shoah/CDJC.Coll. Communauté Israélite de Vichy CMLV 19.



Puis il va s'installer avec sa famille à Lavault-Sainte-Anne (03) près de Montluçon où il se fait recenser en tant que Juif étranger conformément à la loi antisémite du 2 juin 1941 de l'Etat Français.

 
 
Sources: A gauche: Archives Départementales de l'Allier 756 W 1. A droite: Archives Départementales de l'Allier 996 W 778 W 112.
 

Son épouse et leurs enfants iront résider à Montluçon après son arrestation. Il est arrêté une deuxième fois et transféré au 664 ème GTE de Saint-Georges-d'Aurac ( 43).


 

Source du document ci-dessus: Mémorial de la Shoah/CDJC. Coll. Communauté Israélite de Vichy CMLV 16.

Selon Gérard GOBITZ «un nombre important d'hommes était encadré au Groupe de Travailleurs Etrangers (G.T.E.) cantonné à Saint-Georges-d'Aurac. Ces hommes furent employés sur des chantiers de travaux publics et dans une usine de produits chimiques («L'Arsenic») à Auzon.»

Le 23 août 1942 il est arrêté pour la troisième fois - et comme les fois précédentes par les autorités françaises- et interné à la prison de Brioude. Après le criblage il fait partie des 41 hommes de ce GTE à être transférés via Lyon à Drancy où ils arrivent le 25 août.

 

Le 28 août 1942 il est déporté de Drancy à Auschwitz par le convoi N° 25.

Document ci-dessus: Extrait de la liste du convoi N° 25. Source: © Centre de Documentation Juive Contemporaine C 25_3.
Dans Le Mémorial de la Déportation des Juifs de France, Serge Klarsfeld écrit à propos du convoi N° 25: " Le 28 août à 8 h 55, le transport 901/20 a quitté la gare du Bourget/Drancy à destination d'Auschwitz avec 1000 Juifs. (...) Du point de vue des tranches d'âge, on compte environ 280 enfants de moins de 17 ans. Le reste des déportés se situe surtout entre 40 et 60 ans. On compte sans doute au moins 250 hommes de plus que les femmes dans ce convoi.(...) A l'arrivée de ce convoi à Auschwitz le 31 août, la sélection n'a retenu que 71 femmes laissées en vie et qui reçurent les matricules 18749 à 18819. (...) Les hommes valides ont été sélectionnés avant l'arrivée à Auschwitz. (...) Parmi les 8 survivants  de ce convoi on ne compte aucune femme."


Il décède le 2 septembre 1942 à Auschwitz (Pologne) selon le JO N° 287 du 11 décembre 2013.

"Mort en déportation" suivant l'arrêté de l'Office National des Anciens Combattants en date du 13 septembre 2013 paru au Journal Officiel N°287 du 11 décembre 2013. 


En septembre 1942 Huda LERNER est "invitée" à quitter l'orphelinat La Charité à Lavault-Sainte-Anne et le département de l'Allier avec ses deux petites filles. Elle va alors contacter l'U.G.I.F. (Union Générale des Israélites  de France) à Vichy qui va intervenir pour que ses deux enfants soient placés par l'intermédiaire de l'O.S.E. (Oeuvre de Secours aux Enfants) à la Maison d'Enfants des Morelles à Broût-Vernet (03) qui ne peut les accueillir faute de place. Les deux petites filles seront finalement placées par l'O.S.E. à la Maison d'Enfants au Château de Chabannes à Saint-Pierre-de-Fursac (23). Quant à Huda, elle va être hébergée chez des personnes de connaissance Itzig et Brucha EBENSTEIN 29, rue du docteur Roux à Montluçon (03).

Selon le Bulletin communal de Pugny-Chatenod (Savoie) N° 60 en date de Juillet 2013, les enfants regroupés au Château de Chabannes devaient être envoyés outre-Atlantique, mais ce projet fut abandonné suite à l'occupation par les nazis de la Zone Libre en novembre 1942.



Eva et Rosa furent ensuite cachées à Pugny-Chatenod chez Monsieur et Madame Jean-François et Adélaïde MAILLAN-MOLLARD jusqu'à la Libération.

Selon le Bulletin communal de Pugny-Chatenod (Savoie), " La maman, restée cachée à Montluçon, retrouvait ses deux filles fin 1944 et la petite famille s'installait à Montluçon dans le quartier de la Ville Gozet jusqu'à la fin 1948, date de son départ pour Israël où elle a refait sa vie..."
Source du document ci-dessus: Archives Départementales de l'Allier 996 W 194.01 Recensement du 20 mai 1943.

 Sources:

- Archives Départementales de l'Allier 756 W 1, M 662c, 996 W 194.01, 996 W 778 W 112,

- Archives Départementales de la Creuse  Enfants étrangers hébergés au Château de Chabannes au 31 octobre 1942  Cote 176

Bulletin communal N° 60 de juillet 2013 transmis par la mairie de Pugny-Chatenod (73100). Remerciements.

- Centre de Documentation Juive Contemporaine

- Gobitz Gérard Les déportations de réfugiés de Zone Libre en 1942 L'Harmattan 1996

- Klarsfeld Serge Mémorial de la Déportation des Juifs de France Fils et Filles de Déportés Juifs de France 2008

- Mémorial de la Shoah/CDJC. Coll. Communauté Israélite de Vichy CMLV 12, 16, 19,

- Office des Etrangers de Belgique

- yadvashem.org
 
© AFMD de l'Allier