Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
 
PERKALOWITSCH Moïse
 
 

est né le 3 décembre 1882 à Sarrebourg (57).

Il est le fils d'Israël et de Jeannette née STRAUSS. Il épouse Mina née GRUNEBAUM et ils ont deux filles, Marthe et Berthe. Commerçant il quitte Sarrebourg avec sa famille pour se réfugier en mai 1940  à Vichy où ils sont domiciliés au N°15, rue de Noyon.

Source de la photo ci-contre: Archives de la famille.


Il se fait recenser comme Juif français à Vichy conformément à la loi antisémite du 2 juin 1941 de l'Etat Français.

Source du document ci-dessus: Archives Départementales de l'Allier 756 W 1.

Il est fiché en 1943 en tant que Juif français par l' Etat Français.

Source du document ci-contre: Archives Départementales de l'Allier 998 W 778 W 112.

Il est arrêté –ainsi que sa sœur Marie GRUNEBAUM- par la Gestapo dans la rafle du 11 avril 1944 à Vichy.




Témoignage de son petit-fils, Gérard TELLER, fils de Marthe née PERKALOWITSCH.
 
 
Source du document ci-dessus: Archives Départementales de l'Allier 756 W 1.

«Le 11 avril 1944, il y eut une rafle généralisée à Vichy . (…)

Ce jour-là, la Gestapo est arrivée chez nous vers 13 h, juste le lendemain des fêtes de la Pâque Juive, où la plupart des Juifs étaient chez eux. Mon grand père leur a parlé en allemand et leur a expliqué qu'étant lorrain il avait combattu dans l'armée allemande pendant la guerre de 14/18 et que le mari de sa sœur Marie y avait laissé sa vie. Ils l'ont rassuré en lui disant que c'était juste un contrôle d'identité. Mon grand père et sa sœur ont été transportés à Drancy quelques jours après, puis déportés par le convoi 72. Ils ont été assassinés immédiatement à leur arrivée à Auschwitz, le 4 ou 5 mai 1944.

Ma mère venait d'être opérée et ils ont eu peur de salir leur voiture et l'ont laissée avec ma grand-mère. J'ai échappé à la solution finale en sautant par la fenêtre à un moment où ils avaient quitté la pièce et je me suis réfugié chez des voisins.»

Source du document ci-contre: Archives Municipales de Vichy H 101 Boîte N° 5.





Moïse PERKALOWITSCH est interné à la Mal-Coiffée, prison militaire allemande à Moulins (03) avant d'être transféré le 21 avril 1944 à Drancy où il reçoit le matricule N° 20258.

Il est déporté le 29 avril 1944 de Drancy à Auschwitz par le convoi N° 72.

Document ci-dessus extrait de la liste du convoi N° 72. Source: Mémorial de la Shoah C 72_28.

Dans Le Mémorial de la Déportation des Juifs de France, Serge Klarsfeld écrit à propos du convoi N° 72: " Ce convoi emporte 1004 Juifs dont 398 hommes et 606 femmes. Parmi eux 174 enfants de moins de 18 ans. (...) A l'arrivée à Auschwitz, 48 hommes furent sélectionnés avec les matricules 186596 à 186643 et 52 femmes dont les matricules se situent aux environs de 80600. En 1945 il y avait 37 survivants dont 25 femmes".

Il décède
- en déportation selon l'état civil de Vichy
 
- le 4 mai 1944 à Auschwitz (Pologne) selon l'état civil de Sarrebourg

- le 18 avril 1944 !?!? à Auschwitz selon le JO N° 57 du 8 mars1997.

Note: La date du décès de Moïse PERKALOWITSCH figurant au Journal Officiel est erronée. Le convoi N° 72 est parti de Drancy le 29 avril.

"Mort pour la France"

"Mort en déportation"
suivant l'arrêté du Ministre délégué aux Anciens Combattants et Victimes de Guerre en date du 31 janvier 1997 paru au Journal Officiel N° 57 du 8 mars 1997.


Sources:

- Archives Départementales de l'Allier 756 W 1, 996 W 194.01, 996 W 778 W 112,

- Archives Départementales du Puy-de-Dôme 908 W 168

- Archives de la famille

- Archives Municipales de Vichy H 101 Boîte N° 5


- Centre de Documentation Juive Contemporaine

- Etat civil de Sarrebourg (57) et de Vichy (03)

- Klarsfeld Serge Liste des transferts à Drancy

Klarsfeld Serge Mémorial de la Déportation des Juifs de France  1978

- MemorialGenWeb  site Internet

- Témoignage de son petit-fils, Gérard Teller

- yadvashem.org Feuille de témoignage
 
©  AFMD de l'Allier