Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
 
MAJOREK Benjamin
 
 
Office des Etrangers de Belgique

est né le 10 mars 1904 à Kalisz (Pologne).

Il est le fils de Szlama et de Golda née ROSENBERG.
 

Célibataire il réside d'abord à Seraing-sur-Meuse en Belgique depuis le 5 novembre 1929. Il exerce différents emplois de manoeuvre, puis de mineur.

Source de la photo: Office des Etrangers de Belgique.


Il épouse Malka née ENGELARD. Ils résident à Liège 28, quai des Tanneurs et ils ont un fils Isaac né le 22 décembre 1936 à Liège.

Devant l'invasion de la Belgique en 1940 la famille MAJOREK se réfugie à Theneuille (03).

Il fait la demande et obtient une aide financière de la Communauté Israélite de Vichy le 6 janvier 1941.
Source du document ci-dessus: Mémorial de la Shoah/CDJC. Coll. Communauté Istaélite de Vichy. CMLV 17.

Ils se font recenser à Theneuille en tant que Juifs étrangers conformément à la loi antisémite du 2 juin 1941 de l'Etat Français.

Source du document ci-dessus: Archives Départementales de l'Allier 756 W 1.

 
 
Ils sont arrêtés par la police française dans la Rafle du 26 août1942 à leur domicile et internés au Camp du Textile à Prémilhat (03).
 
 
 
Note de l'AFMD de l'Allier: Accords Oberg-Bousquet : Pour affirmer la souveraineté de l'Etat Français le Gouvernement de Pétain n'a rien trouvé de mieux que de proposer aux nazis d'arrêter eux-mêmes, grâce à la police et à la gendarmerie françaises, les Juifs étrangers ou supposés tels. C'est ainsi que sont réalisées la Rafle du Vel'd'Hiv' des 16 et 17 juillet 1942 en Zone Occupée et la Rafle du 26 août 1942 dans les 40 départements de la Zone Libre.
 
Le 3 septembre 1942 ils font partie des 144 personnes -hommes, femmes et enfants -  transférées en train de Montluçon (03) à Drancy. 
 

Le nom de la famille MAJOREK figure sous les N° 80,81 et 82 dans la liste des déportés du Convoi N° 32.

Source du document ci-contre: Liste du transfert de Montluçon à Drancy transmise par Serge Klarsfeld.

Note: le train les transportant est raccroché en gare de Châteauroux à un convoi en provenance de Toulouse.

140 d'entre elles dont la famille MAJOREK sont déportées le 14 septembre 1942 à Auschwitz dans le convoi N° 32.

Document ci-dessus extrait de la liste du convoi N° 32. Source: Mémorial de la Shoah C 32_49.

Dans Le Mémorial de la Déportation des Juifs de France, Serge Klarsfeld écrit à propos du Convoi N° 32: "Il y a 640 hommes et 340 femmes dans ce convoi où l'on compte plus de 60 enfants (sans oublier ceux qui se trouvent parmi les 220 déportés dont on ignore l'âge). (...) A leur arrivée à Auschwitz le 16 septembre, furent sélectionnés 58 hommes qui reçurent les matricules 63898 à 63953 et 49 femmes qui reçurent les matricules 19772 à 19820. Le reste du convoi fut immédiatement gazé à l'exception des hommes qui furent sélectionnés avant l'arrivée à Auschwitz à Kosel. (...) En 1945 il y avait à notre connaissance environ 45 survivants de ce convoi."

 
Ils décèdent au cours de la Shoah selon Yad Vashem.

Benjamin, Malka et Isaac sont déclarés "Mort en déportation" suivant l'arrêté de la Directrice Générale de l'Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre en date du 13 avril 2016 paru au Journal Officiel N° 215 du 31 mai 2016.


Sources:

- Archives Départementales de l'Allier 996 W (778 W 15.3), 756 W 1,

- Centre de Documentation Juive Contemporaine
 
- Etat civil de Liège (Belgique)

- Klarsfeld Serge liste des transferts à Drancy

- Klarsfeld Serge  Mémorial de la Déportation des Juifs de France  FFDJF 1978

- memorialgenweb site Internet

- Mémorial de la Shoah/CDJC. Coll. Communauté Istaélite de Vichy. CMLV 17

- Office des Etrangers de Belgique

- yadvashem.org
 
© AFMD de l'Allier