Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
 

SUSSMANN Zoltan dit Roland

 
 

 

Est né le 1er janvier 1920 à Budapest (Hongrie).

Son père Kalmann est maître imprimeur et sa mère Anna née SCHNEID est sans profession. Ils sont domiciliés 3, rue Adolphe Seyboth à Strasbourg.

Typographe il quitte Strasbourg avec sa famille pour se réfugier en septembre 1939  à Vichy (03) où ils sont domiciliés 17, rue d'Alsace.
 
Photo: Archives de la famille.

Il  se fait recenser à Vichy en tant que Juif français conformément à la loi antisémite du 2 juin 1941 promulguée par l'Etat Français.

Source: Archives Départementales de l'Allier 756 W 1.


Il est fiché en tant que Juif français par l'Etat Français en 1943.

Source du document ci-contre: Archives Départementales de l'Allier 996 W 778 W 112.

Faisant partie de la classe 1940, il est recensé à Vichy en 1943 pour le Service du Travail Obligatoire qui prévoit que les hommes nés au 4ème trimestre 1919 ou en 1920-1922-1923 doivent aller travailler en Allemagne pendant 2 ans. Il en est exempté en tant qu'Alsacien-Lorrain.

Il est arrêté le 30 mars 1944 par la police allemande de Vichy et interné à la Mal-Coiffée, prison militaire allemande à Moulins (03).

Sont également arrêtés

sa mère Anna née SCHNEIDson frère Jacquessa sœur Fridason beau-frère Henri HERBSTMANN  et ses neveux Maurice et Léon.

Ils sont internés à la Mal-Coiffée jusqu'au 7 avril, date à laquelle ils sont transférés  à Drancy où Zoltan reçoit le matricule N° 18969.

Zoltan SUSSMANN est déporté le 13 avril 1944 de Drancy à Auschwitz par le convoi N° 71.

Document ci-dessus extrait de la liste du convoi N° 71. Source: Mémorial de la Shoah C 71_52.

Dans Le Mémorial de la Déportation des Juifs de France, Serge Klarsfeld écrit à propos du convoi N° 71 du 13 avril 1944: " 1500 déportés dont 624 hommes, 854 femmes et 22 indéterminés. Parmi eux 148 enfants de moins de 12 ans et 295 de moins de 19 ans.(...) A l'arrivée à Auschwitz le 16 avril, 165 hommes reçurent les matricules 184097 à 184261. Le ""calendrier"" d'Auschwitz ne mentionne aucune femme sélectionnée, mais cela est inexact, car, en 1945, on comptait 70 femmes survivantes de ce convoi. Il y avait également 35 hommes survivants."

Il est sélectionné pour le travail,  reçoit le matricule N° 184 239 et est affecté au Kommando de Gleiwitz I.

Gleiwitz: Kommando du KL Auschwitz. Il existe Gleiwitz I, II, III et IV. Les détenus travaillent pour les firmes Sonderbau Berlin, usines allemandes de gaz, et la RAW (ReichsbahnAusbesserungsWerk), entreprise de réparation de chemins de fer.
Source: Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation.

Il est libéré à Auschwitz fin janvier 1945 et reste au camp de rapatriement de Cracovie jusqu'au 20 juin 1945. Il rentre le 29 juin 1945.
 
La carte de Déporté Politique N° 11670647  lui est attribuée le 19 décembre 1953.
 
Il décède le 23 mars 2007 à Schiltigheim (67).
 

Sources:

- Archives Départementales de l'Allier 756 W 1, 996 W 194.01, 996 W 778 W 112, Recensement S.T.O. Vichy 778 W 21,
 
- Archives de la famille
 
- Bureau des Archives des Victimes des Conflits Comtemporains à Caen
 
- Centre de Documentation Juive Contemporaine
 
- Etat civil de Strasbourg (67)
 
- Klarsfeld Serge Liste des transferts à Drancy

Klarsfeld Serge  Mémorial de la Déportation des Juifs de France  1978

- Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation Editions Tirésias 2004
 
©  AFMD de l'Allier