Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
 
MICARD Jean Alexandre
 
 
DIAC Clermont-Ferrand

est né le 4 août 1910 au domicile de ses parents au bourg de Sainte-Thérence (03). Son père Louis est maréchal-ferrant et sa mère Amélie née LOUGNON est femme au foyer.

Il exerce la profession de maçon.

Incorporé le 21 octobre 1931 il est affecté au 60ème Régiment d'Infanterie. Il est rayé des contrôles le 15 octobre 1932.

Source de la photo: Direction Interdépartementale des Anciens Combattants de Clermont-Ferrand.

 

Il est rappelé en août 1939 et affecté à la 302ème Compagnie d'Artificiers. Le 9 janvier 1940 il est classé affecté spécial à l'Usine Dunlop à Montluçon (03), puis rayé des contrôles le 7 février 1940.

Il est maçon au Barrage de Rochebut près de Mazirat (03) quand il s'engage le 2 août 1943 pour la durée de la guerre au Réseau Robin Buckmaster comme agent P2, c'est-à-dire à temps plein et rétribué. Il participe à des parachutages et à des recherches de renseignements. Il aide les réfractaires au STO (Service du Travail Obligatoire) en les plaçant dans des fermes, en leur fournissant des papiers d'identité et des titres d'alimentation et en leur indiquant la façon de rejoindre le maquis.

Il est arrêté ainsi que Jean LICONNET et François GONTRAN par la Gestapo le 1er février 1944 à Sainte-Thérence et interné à la Mal-Coiffée, prison militaire allemande à Moulins (03).

Le 6 avril 1944 il est déporté de Compiègne à Mauthausen où il arrive le 8 dans le convoi N° I.199. Il reçoit le matricule N° 62811 et est transféré le 21 avril au kommando de Melk.

Melk: Kommando du KL Mauthausen. La ville de Melk se trouve en Basse-Autriche. Le 21 avril 1944 arrivent 500 des 10000 détenus qui travaillent au projet «Quartz», c'est-à-dire à la construction d'une usine souterraine de roulements à bille pour la firme Steyr, Daimler et Puch. Si l'usine est achevée elle ne produit jamais un seul roulement à billes. Le 15 avril marque la fin de l'évacuation de ce Kommando vers Mauthausen ou Ebensee.
Source: Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation.
  
 
Il est évacué vers le Kommando d'Ebensee et est libéré le 6 mai 1945 par les troupes américaines. Il est rapatrié le 23 mai 1945 par Longuyon (54).
 
 
Il adhère à l'Association des Déportés et Internés, Résistants et Patriotes de l'Allier.

Selon le Service Historique de la Défense (Dossier GR 16 P 416216), il est homologué en tant que Résistant au titre des F.F.C. Forces Françaises Combattantes) et des D.I.R. (Déportés et Internés de la Résistance).

La carte de Déporté Résistant lui est attribuée le 11 avril 1952.

Source du document de gauche: Archives de l'Association des Déportés et Internés, Résistants et Patriotes de l'Allier.

Source du document de droite: Direction Interdépartementale des Anciens Combattants de Clermont-Ferrand.

Il épouse Josefa GILABERT le 25 août 1945 à Sainte-Thérence.

Il décède le 3 mars 1990 à Désertines (03).

 
Sources:

- Archives Départementales de l'Allier 1864 W 1, 654 W 6, 1 R 1930. 1017.219,

- Archives de l'Association des Déportés et Internés, Résistants et Patriotes de l'Allier

- Direction Interdépartementale des Anciens Combattants de Clermont-Ferrand

- Etat civil de Sainte-Thérence (03)

- Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation Editions Tirésias 2004

- Mauthausen Le Troisième Monument  Amicale de Mauthausen

- Office Départemental des Anciens Combattants de l'Allier

- Service Historique de la Défense (Dossier GR 16 P 416216)
 
©  AFMD de l'Allier