Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
 

MAMELET Jacques

Nous sommes à la recherche  de renseignements complémentaires.

est né le 10 mai 1924 à Villers-en-Argonne (51). Son père Henri et sa mère Denise née BIOUL sont cultivateurs.

Il est domicilié 143, avenue Thermale à Vichy (03) et est étudiant en 2ème année de médecine à la Faculté de Clermont-Ferrand (63) et loge dans un immeuble au N° 6 , Place Delille en cette même ville.

Selon un rapport du Ministère de l'Intérieur en date du 13 octobre 1949, il aurait été  arrêté à Royat (63) par la Police Allemande au domicile d'un Israélite le 13 janvier 1944.

Source de la photo ci-contre: Division des Archives des Victimes ds Conflits Contemporains.

 
Selon la famille, Jacques MAMELET "a durant l'année scolaire 42-43 et le premier trimestre 43-44 contribué au transport et à la distribution de journaux clandestins et tracts pour le Réseau de la Faculté de Strasbourg, puis dénoncé par le milicien Pivot pour écoute de la B.B.C. et arrêté avec son ami qui cohabitait avec lui, Rosen Max, également déporté".

Le 22 mars 1944 il fait partie des 1218 hommes déportés de Compiègne à Mauthausen où il arrive le 25 dans le convoi N°I.191. Il reçoit le matricule N° 60225 et après la quarantaine il est transféré le 9 mai 1944 au Kommando de Gusen.

Gusen: Kommando du KL Mauthausen. A Gusen les nazis exploitent les carrières de granit grâce notamment à l'envoi dès 1940 de milliers de Républicains Espagnols. En 1944 pour parer aux attaques aériennes des galeries souterraines abritent progressivement des chaînes de montage. Gusen II voit ainsi le jour pour recevoir les milliers de prisonniers nécessaires à ces travaux de creusement.
Source: Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation.


Il décède le 5 mai 1945 à Mauthausen selon l'état civil de Villers-en-Argonne et le JO N° 226 du 29 septembre 1994. Selon le livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation il décède avant le rapatriement.
 
"Mort pour la France" suivant mention faite sur avis du Ministère des Anciens Combattants en date du 17 avril 1950.

La carte de Déporté Politique N° 1.111.08648  lui est attribuée à titre posthume sur décision du Ministère des Anciens Combattants et Victimes de Guerre en date du 30 décembre 1953.

Source du document ci-dessus: ODACVG du Puy-de-Dôme.

Son nom figure au Monument aux Morts de Vichy.

Photos : AFMD de l'Allier.

"Mort en déportation" sur avis du Ministère des Anciens Combattants en date du 9 août 1994 paru au Journal Officiel N°226 du 29 septembre 1994.

Sources:

- Archives Départementales de l'Allier 1864 W 1

- Archives Municipales de Vichy (03)

- Division des Archives des Victimes des Conflits Contemporains

- Etat civil de Villers-en-Argonne (51) et de Vichy (03)

- Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation Editions Tirésias 2004

- Mauthausen Le Troisième Monument  Amicale de Mauthausen

- MemorialGenWeb  site Internet

- Office Départemental des Anciens Combattants et Victimes de Guerre du Puy-de-Dôme
 
©  AFMD de l'Allier