Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
 

BAFFET Valentin dit Jacques

 

Archives de la famille

Est né le 15 février 1912 au domicile de ses parents 78, Boulevard de Belleville à Paris (20ème). Son père Alphonse et sa mère Marie née PRON sont boulangers.

Le 30 janvier 1932 il est radio téléphoniste quand il épouse Florence MOESLÉ, coupeuse, à Paris (19ème). Ils ont une fille, Liliane.

En 1942 il est journaliste et est domicilié au N°11, rue André Messager à Montluçon (03).

 
Source de la photo: Archives de la famille.

 

Il est rédacteur à l'agence d'information «Inter-France» et correspondant intérimaire du journal «La Tribune de Saint-Etienne».

Recruté par Maurice BRAULT dit "Mérinos" en avril 1942, il devient l' agent V 500 du réseau "Alliance" et est présenté au général RAYNAL.

Réseau «Alliance»: cet important réseau de renseignement militaire- mais aussi filière d'évasion- est créé en avril 1941 par le commandant Georges Loustaunau-Lacau.

D'abord pétainiste, puis giraudiste, il va finalement se rallier au général de Gaulle début 1944. Il est dirigé par Marie-Madeleine Fourcade et le commandant Faye.

Source: Dictionnaire Historique de la Résistance.


Il est arrêté par la Gestapo de Vichy le 28 juillet 1943 vers 18 heures sur son lieu de travail et interné à la Mal-Coiffée, prison militaire allemande à Moulins (03).

Selon sa fiche au Service Historique de la Défense,  "Jacques Baffet a été arrêté par la Gestapo le 28 juillet 1943 à Montluçon (Allier) victime de la dénonciation de Paul Chambon en compagnie duquel il avait déjeuné à l'Hôtel du Lion d'Or de cette ville. Baffet connaissait Chambon comme membre de l'Alliance".

Sont arrêtés dans la même affaire: le capitaine Louis BIARD et son amie Henriette OLIVENBAUM.

Note de l'AFMD de l'Allier: BIARD Louis Cyrille Marie Joseph né le 3 mars 1883 à Lille (59), capitaine de réserve membre du réseau "Alliance", pseudonyme King Charles. Chargé du renseignement à la DGER (Direction Générale des Etudes et Recherches) dans la région de Montluçon, il est arrêté le 30 juillet 1943, interné à Romainville et fusillé au Mont Valérien le 2 octobre 1943.

Le 28 octobre 1943 Jacques BAFFET est déporté de Compiègne à Buchenwald où il arrive le 30 dans le convoi N° I.145. Il reçoit le matricule N° 31043 et après la quarantaine il est transféré au camp de Dora le 20 novembre 1943.

                                                A gauche: Carte de Détenu. Source: Service International de Recherche d'Arolsen 1.1.5.1/5461600.

                                A droite:Extrait de la liste des transferts à Dora. Source: Service International de Recherche  d'Arolsen 1.1.5.1/5316962.


Dora: Ce camp dépend à l'origine du KL Buchenwald qui n'est situé qu'à environ 80 km. Il a été créé en septembre 1943 pour accueillir dans ses tunnels l'usine de Peenemünde bombardée par la RAF le 17 août 1943. Les déportés travaillent en deux équipes de douze heures. Ils creusent des galeries dans des conditions abominables. Ils restent six mois sans voir le jour et couchent à même le sol. La mortalité est très élevée. Dora devient autonome en octobre 1944.
Source: Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation.


Il est déclaré décédé en août 1943 à Dora selon l'état civil de Paris (20ème) suite au jugement du Tribunal Civil de Montluçon du 17 novembre 1947, ce qui est erroné puisqu'il n'a été déporté que le 28 octobre 1943.

Il décède à Dora Mittelbau  à une date non connue, mais postérieurement au 1er novembre 1944 selon le JO N°114 du 18 mai 2013.

Il figure sur l'Appel des Morts du Réseau "Alliance".

Selon le Service Historique de la Défense (Dossier GR 16 P 27051) , il est homologué en tant que Résistant au titre des F.F.C. (Forces Françaises Combattantes).


"Mort en déportation" suivant l'arrêté de l'Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre en date du 28 mars 2013 paru au Journal Officiel N° 114 du 18 mai 2013.

Sources:

- Archives Départementales de l'Allier 654 W 6, 1289 W 91,

- Archives de la famille

- Dictionnaire Historique de la Résistance  sous la direction de François Marcot Editions Robert Laffont 2006

- Etat civil de Paris (20ème) et de  Montluçon (03)

- Fourcade Marie-Madeleine L'Arche de Noé Réseau «Alliance» 1940-1945 Editions Plon 1968

- Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation Editions Tirésias 2004

- Mémorial de l'Alliance

- Mémorial Buchenwald Dora Kommandos Association Française Buchenwald Dora et Kommandos

- MemorialGenWeb  site Internet

- Service Historique de la Défense (Dossier GR 16 P 27051)

- Service Historique de la Défense 1 K 843 transmis par François Romon

Service International de Recherche d'Arolsen 1.1.5.3 / 5461598, 1.1.5.3 / 5461600, 1.1.5.1 / 5316962,  2.3.3.4 / 78162126, 

©  AFMD de l'Allier