Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
 

NUGUES née COGNET Anne Marie

Nous sommes à la recherche d'une photo.

est née le 8 octobre 1884 Faubourg du Pont à Hérisson (03). Son père Jean-Baptiste est domestique et sa mère Marie-Louise née MARCHAND est femme au foyer.

Le 4 février 1905 elle épouse Joseph NUGUES au Donjon (03) et ils ont un enfant.

Ils sont cafetiers Place Gardon à Mâcon (71). La Résistance à laquelle ils appartiennent se réunit chez eux.

 
Ils sont arrêtés - ainsi que trois autres personnes- le 23 octobre 1943 par la FeldGendarmerie de Mâcon sur ordre de la Gestapo de Lyon.

Selon une lettre du préfet de Saône-et-Loire au préfet régional à Lyon «D'après les renseignements que j'ai pu obtenir de l'Etat-major de Liaison 893, ces différentes arrestations se rattacheraient à l'existence d'une «armée secrète» qui détiendrait des dépôts d'armes provenant de l'armée dissoute».

Ils sont transférés au Fort de Montluc à Lyon. Sur la fiche d'Anne NUGUES le motif d'arrestation indiqué est «activité anti-allemande» et sur celle de son mari «sabotage».


Source des documents ci-dessus: Archives Départementales du Rhône 3335 W 30/333 sur site Internet.

Elle est déportée le 31 janvier 1944 de Compiègne à Ravensbrück où elle arrive le 3 février dans le convoi N° I.175. Elle reçoit le matricule N° 27915 et reste au camp central de Ravensbrück.

Elle décède le 22 mars 1945 à Ravensbrück selon l'état civil d'Hérisson et le JO N° 191 du 18 août 1995.

Selon le Service Historique de la Défense (Dossier GR 16 P 135494), elle est homologuée en tant que Résistante au titre  des D.I.R. (Déportés et Internés de la Résistance).

"Mort pour la France"

"Mort en déportation"
suivant l'arrêté du Ministère des Anciens Combattants et Victimes de Guerre en date du 3 juillet 1995 paru au Journal Officiel n°191 du 18 août 1995.

Son mari Joseph NUGUES né le 23 août 1877 à Paray-le-Monial (71) est déporté le 27 janvier 1944 de Compiègne à Buchenwald où il arrive le 29 dans le convoi N° I.173. Il reçoit le matricule N° 44832 et reste au camp central de Buchenwald. Il y décède le 15 avril 1945 selon le JO N° 191 du 18 août 1995. "Mort en déportation" suivant l'arrêté du Ministère des Anciens Combattants et Victimes de Guerre en date du 3 juillet 1995 paru au Journal Officiel n°191 du 18 août 1995.

Selon le Service Historique de la Défense (Dossier GR 16 P 448204), il est homologué en tant que Résistant au titre   des D.I.R. (Déportés et Internés de la Résistance).

Sources:

- Archives Départementales du Rhône 3335 W 30/ 3335 W 5

- Archives Départementales de Saône-et-Loire 1081 W 28, 29, 1094 W 56, Bh 4618,

- Etat civil d'Hérisson (03)

- Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation Editions Tirésias 2004

- Mémorial Buchenwald Dora Kommandos  Association Française Buchenwald Dora et Kommandos

- MemorialGenWeb  site Internet

- Service Historique de la Défense (Dossiers  GR 16 P 135494 et GR 16 P 448204)
 
©  AFMD de l'Allier