Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
 
PEROZ Louis Alfred
 
 
DIAC Clermont-Ferrand

est né le 1er mars 1906 au domicile de ses parents au lieudit Eboulet à Champagney (70). Son père Justin est mineur et sa mère Marie née LAINE est mère au foyer.

Le 3 novembre 1928 il épouse Rose née BLANC à Plancher-Bas (70) et ils ont deux enfants.

Domicilié rue de la République à Bourbon-l'Archambault il exerce la profession de mécanicien sur cycles.

Source de la photo: Direction Interdépartementale des Anciens Combattants de Clermont-Ferrand.


Louis PEROZ et le gendarme Jean DURAND sont arrêtés le 18 juin 1944 par des miliciens qu'ils avaient pris pour des maquisards. En effet ceux-ci arrivés dans deux voitures avaient déployé des drapeaux FFI (Forces Françaises de l'Intérieur). Il leur tient des propos anti allemands et favorables à la Résistance.

Il est transféré à la Mal-Coiffée, prison militaire allemande à Moulins, ainsi que Jean DURAND et Emile QUILLIER qui sont arrêtés par mesure de répression et deux autres hommes, Pierre WILDENSTEIN et Alex EHRLICH dont le seul tort est d'être Juifs.

Document ci-contre: Adhésion à son retour de Louis PEROZ à l'association "Ceux de la Mal-Coiffée". Source du document : Archives Municipales de Moulins 5 H 81.

 
Il fait partie des 66 derniers prisonniers transférés le 25 septembre 1944 de Moulins à Belfort où il arrive le 30. Il est interné à la Caserne Friedrich.

Le 5 septembre il est déporté de Belfort à Buchenwald où il arrive le 10 dans le convoi N° I.285.


Source du document ci-dessus extrait de la liste du convoi N°I.285 transmise par l'Association Française  Buchenwald-Dora et Kommandos.


Il reçoit le matricule N° 85185 et, après une courte quarantaine passée au Petit Camp au Block 63, il est envoyé au Grand Camp au Block 10. Puis il  est affecté au Kommando B II, c'est-à-dire Langenstein, où il arrive le 26 septembre. Il est au Block 7.

Source du document ci-dessus extrait du Registre Matriculaire des 85000 transmis par l'Association Française  Buchenwald-Dora et Kommandos.

Langenstein ou Zweiberge: Ce Kommando du KL Buchenwald est ouvert en avril 1944 près du village de Langenstein à quelques kilomètres d'Halberstadt. Le chantier de Langenstein est le chantier B2 du Sonderstab Kammler. Les détenus creusent près de 10 km de galeries dans les collines du Thekenberg devant servir à enterrer les productions des usines Junkers. Au total près de 7000 y travaillent. 3000 détenus sont évacués le 9 avril 1945 et 1600 sont libérés le 11 avril 1945 par les Américains.
Source: Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation.

 
Il est rapatrié le 20 avril 1945.

Il figure dans un film d'1 minute 53 daté du 27 avril 1945 et intitulé "Retour à Paris de prisonniers et de déportés". Louis PEROZ y montre son avant-bras où son numéro de matricule est tatoué. Renseignement communiqué par Henning Fauser.

  (http://www.ina.fr/economie-et-societe/vie-sociale/video/AFE86003068/retour-a-paris-de-prisonniers-et-de-deportes.fr.html

Concernant ce tatouage, Louis  BERTRAND dans son livre témoignage "Nummer 85250" écrit pages 62-63: "Nous sommes également tatoués sur l'avant-bras gauche par inscription du numéro matricule. Mais les deux Häftlinge commis à cette tâche, un Tchèque et un Allemand, posent la question: ""Veux-tu que ça reste ou que ça parte?"" La réponse générale, sans hésitation, est l'effacement qui de fait se fera de lui-même dans un temps très court".

Apparemment Louis PEROZ avait demandé à ce que "ça reste".




Archives de la famille

A gauche photo de Louis PEROZ peu de temps après son retour. Source: Archives de la famille.

Selon le Service Historique de la Défense (Dossier GR 16 P 467874), il est homologué en tant que Résistant au titre de la R.I.F. (Résistance Intérieure Française).

Pourtant c'est la carte de Déporté Politique qui lui est attribuée par la Direction Interdépartementale des Anciens Combattants de Clermont-Ferrand (63) en 1954. (Voir ci-dessus).

Il décède le 7 novembre 1967 à Bourbon-l'Archambault.

Sources:

- Archives Départementales de l'Allier 1864 W 1, 1580 W 9,

- Archives de la famille

- Archives du Kommando de Langenstein dans Ancestry.com et JewishGen.org

- Archives Municipales de Moulins 5 H 81

- Bertrand Louis Nummer 85250  Impressions Graphiques 68350 Brunstatt novembre 2005

- Direction Interdépartementale des Anciens Combattants de Clermont-Ferrand

- Etat civil de Champagney (70)

- Fallut Robert Faits divers 1939-1945 dans le canton de Bourbon-l'Archambault Imprimerie Guériaud mars 2003

- Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation Editions Tirésias 2004

- Mémorial Buchenwald Dora Kommandos  Association Française Buchenwald Dora et Kommandos

- Mémorial de Langenstein Amicale de Langenstein

- Service Historique de la Défense (Dossier GR 16 P 467874)

© AFMD de l'Allier