Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
 
SLOUTCHANSKY Joseph dit Serge
 
 

Archives de la famille

est né le 19 mars 1896 à Rostow-sur-le-Don (Russie). Il est le fils de Salomon et de Malka née DROUIAN.

Sa famille se réfugie de Russie en France en 1906 et s'installe à Paris (10ème). Il réside à Vichy de 1926 à 1930. Il y exerce la profession de teinturier 2, rue de la Compagnie.

Source de la photo: Archives de la famille. 

En 1930 il quitte Vichy pour Bruxelles (Belgique). Le 16 juillet 1939 il se rend à Lille pour s'engager dans l'armée française, mais il doit renoncer, car il est reconnu inapte.

Le 15 mai 1940 il fuit l'invasion allemande et se réfugie le 7 juin à Vichy (03) au N° 27, rue de Cronstadt où réside sa famille.

Photo: Office des Etrangers de Belgique.

Il se fait recenser avec son frère Anatole à Vichy en tant que Juif étranger conformément à la loi antisémite du 2 juin 1941 promulguée par l'Etat Français. Il exerce le métier de négociant en films de cinéma.

Source du document ci-dessus: Archives Départementales de l'Allier 756 W 1.

Suite à la rupture du pacte germano-soviétique et «en vertu d'une note de Mr le Préfet de l'Allier en date du 30 juin 1941» il est arrêté comme tous les ressortissants russes le jour même. Mais, pour "défaut de carte d'identité d'étranger" ,  il est interné à la prison de Cusset (03). Le 31 juillet 1941 il est condamné par le Tribunal de Première Instance de Cusset à un mois de prison et 100 francs d'amende. Ayant déjà purgé sa peine de prison, il est «libéré» le 1er août et  est transféré au camp d'internement du Vernet (Ariège) sur ordre du préfet de l'Allier. Il est interné pour «infraction à la police des étrangers» au quartier C baraque 38 avec le matricule N° 8557.

En exécution d'une note du préfet de l'Ariège du 5 janvier 1942 il quitte le Camp du Vernet le 6 janvier et se rend à Serbannes (03) où il est assigné à "résidence forcée dans la commune de Serbannes suivant décision de Monsieur le Préfet de l'Allier en date du 28 avril 1942". Il réside chez son frère Anatole, propriétaire agriculteur à Serbannes.

Il est arrêté à Serbannes (03) dans la Rafle du 26 août 1942  et interné au camp du Textile à Prémilhat (03) où sont regroupées toutes les personnes arrêtées dans les quatre départements de la région Auvergne. Bien que la circulaire du 5 août 1942 précise que cette mesure ne s'applique qu'aux «Israélites…entrés en France postérieurement au 1er janvier 1936» (Note: souligné dans le texte de la circulaire), il n'est pas libéré lors du criblage, c'est-à-dire l'examen des cas particuliers, car la commission considère qu'il n'est entré en France qu'en mai 1940.
 
 

Source: Archives Départementales de l'Allier 996 W 778 W 15.3

Le 3 septembre 1942 il fait partie des 144 personnes -hommes, femmes et enfants -  transférées en train de Montluçon à Drancy. Joseph porte le numéro 130.
 
 

Liste des transferts à Drancy transmise par Serge Klarsfeld

Sur les 144 personnes parties de Montluçon 140 d'entre elles dont Joseph SLOUTCHANSKY sont déportées le 14 septembre 1942 à Auschwitz dans le convoi N° 32.

Dans Le Mémorial de la Déportation des Juifs de France, Serge Klarsfeld écrit à propos du Convoi N° 32: "Il y a 640 hommes et 340 femmes dans ce convoi où l'on compte plus de 60 enfants (sans oublier ceux qui se trouvent parmi les 220 déportés dont on ignore l'âge). (...) A leur arrivée à Auschwitz le 16 septembre, furent sélectionnés 58 hommes qui reçurent les matricules 63898 à 63953 et 49 femmes qui reçurent les matricules 19772 à 19820. Le reste du convoi fut immédiatement gazé à l'exception des hommes qui furent sélectionnés avant l'arrivée à Auschwitz à Kosel. (...) En 1945 il y avait à notre connaissance environ 45 survivants de ce convoi."


Il décède au cours de la Shoah selon Yad Vashem.

 

Sources:

- Archives Départementales de l'Allier 996 W ( 778 W 15.3, 778 W 15.4), 756 W 1, 1799 W 2643-19/111, 996 W 194.01, 996 W 122.01, 762 W 9  8/1941,

- Archives Départementales de l'Ariège Attestation d'internement au camp du Vernet  Non coté

- Centre de Documentation Juive Contemporaine

- Klarsfeld Serge Liste des transferts à Drancy

Klarsfeld Serge Mémorial de la Déportation des Juifs de France Fils et Filles de Déportés Juifs de France 1978

- Office des Etrangers de Belgique

 - yadvashem.org
 
©  AFMD de l'Allier